"Silver économie" : les seniors bousculent les codes de consommation

Marie Nahmias • 02 Février 2016 • 15:44

L'Observatoire Cetelem 2016 a dévoilé ce mardi 2 février son compte-rendu annuel sur la consommation des foyers européens. La part de plus en plus importante des seniors dans la population bouleverse durablement les habitudes de consommation.

"Silver économie" : les seniors bousculent les codes de consommationLes seniors gagnent en moyenne 17% de plus que le reste de la population

La "Silver économie", terme utilisé à la fois pour désigner la couleur de cheveux des personnes âgées que l'argent qu'ils rapportent à notre société, n'en finit pas de réinventer les codes de consommation. Les plus de 50 ans représentent 38,5% de la population des 13 pays étudiés par l'Observatoire Cetelem*. Leur nombre va continuer d'augmenter pour dépasser 44% de la population en 2030 et frôler les 46% en 2050.

Cette évolution démographique va inévitablement entraîner de "nombreux changements sur la consommation", estime Flavien Neuvy, responsable de l'Observatoire Cetelem. Le niveau de revenu des personnes ayant plus de 50 ans est supérieur à la moyenne nationale. En France par exemple, ils gagnent en moyenne 17% de plus que le reste de la population.

Les seniors, une génération solidaire

On observe cependant que leur niveau de vie supérieur est "rudement mis à contribution". Loin de garder leur argent pour eux, les seniors en font très largement bénéficier leurs proches. 32% d'entre eux hébergent encore un enfant chez eux et près de 80% participent financièrement aux dépenses ou à l'épargne de leur progéniture. Ainsi, 63% des seniors donnent un coup de pouce à leurs descendants pour faire face aux dépenses courantes.

C'est une génération prise en étau entre les aides financières apportées à leurs parents et leurs enfants 

Flavien Neuvy, responsable de l'observatoire Cetelem

Ils sont 56% à participer à l'achat de biens d'équipement (voiture, lave-linge, ordinateur...) et 52% à contribuer à l'épargne de leurs enfants. De manière moindre mais tout aussi significative, les plus de 50 ans aident aussi leurs ascendants (33% pour les dépenses courantes, 24% pour les biens d'équipement, 13% pour l'épargne).

Source : Observatoire Cetelem 2016

Très solidaires, les seniors ont même tendance à faire passer l'intérêt de leurs proches avant le leur. "Les seniors ne partent pas forcément plus en vacances. Lorsqu'on leur demande pourquoi, ils évoquent des difficultés financières", constate Flavien Neuvy.

La cohabitation entre générations : les pays du sud plus solidaires

Avec l'allongement des études, les enfants sont amenés à rester plus longtemps chez leurs parents. Il en va de même pour les personnes âgées, qui avec une espérance de vie de plus en plus longue, se retrouvent souvent à loger chez leurs enfants. Pour autant, tous les pays d'Europe ne se comportent pas de la même façon face à la cohabitation générationnelle.

Selon l'étude, l'UE est clairement divisée entre Nord et Sud. Par exemple, 64 % des Espagnols déclarent héberger un membre de leur famille, les Italiens 46%, alors que les Danois ne sont que 14% et les Britanniques 23%. Les Français quant à eux, sont 26% à déclarer héberger un enfant ou petit enfant et seulement 2% à vivre avec un de leurs parents ou beaux-parents.

Ce phénomène s'explique en partie par la crise financière qu'ont traversé certains pays du Sud. "La solidarité intergénérationnelle a joué un rôle essentiel pour amortir la crise dans les pays du Sud", analyse, le directeur de l'Observatoire Cetelem.

Qui a dit que les seniors n'étaient pas connectés ?

Contrairement aux idées reçues, les plus de 50 ans ne sont pas à la traîne pour surfer sur la toile. Ils passent en moyenne 27 heures par semaine devant les écrans, c'est plus que les moins de 35 ans (21h30 par semaine). Néanmoins, pour les seniors, Internet représente avant tout une source d'information pour bien préparer leurs achats.

Ils sont nombreux à préférer faire leurs achats dans des points de vente physiques, dans lesquels ils retrouvent une dimension relationnelle. Pour acheter des vêtements, 54% des sondés privilégient ainsi les magasins de centre-ville, 23% font des achats de ce type sur internet.

Source : Observatoire Cetelem 2016

Non seulement connectés, les séniors commencent également à s'ouvrir à l'économie collaborative. 69% d'entre eux disent par exemple avoir une vision positive du covoiturage et 8% affirment le pratiquer. Cette approche reste toutefois timide car cette catégorie de la population est "beaucoup plus attachée à la notion de propriété que ne le sont les moins de 50 ans", explique Flavien Neuvy

*Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Italie, Portugal, Royaume-Unis, Hongrie, Pologne, République tchèque, Slovaquie et Roumanie.

>>Lire aussi : Seniors : comment adapter son logement pour être autonome ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info