Surendettement : des chiffres en baisse malgré la crise

La Rédaction • 18 Janvier 2022 • 15:31

Alors que l'on aurait pu craindre une augmentation des situations de surendettement en raison de la crise sanitaire, il n'en est rien pour le moment.

Surendettement : des chiffres en baisse malgré la crise

Qui dit crise économique, dit bien souvent augmentation du nombre de ménages en situation de surendettement.

Pourtant, selon la Banque de France, le nombre de nouveaux dossiers a baissé de 15 % par rapport à 2019. Des chiffres encourageants même si l'institution reste attentive aux éventuelles conséquences de la crise sanitaire.

120 968 dossiers en 2021

Ainsi, c'est donc 120 968 dossiers qui ont été déposés en France métropolitaine en 2021, selon les chiffres provisoires de la Banque de France.

L'institution a d'ailleurs écarté volontairement l'année 2020, trop atypique en raison de la pandémie et notamment du premier confinement qui avait provoqué une baisse exceptionnelle du nombre de dossiers déposés sur l'ensemble de l'année (108 748).

Néanmoins, les chiffres sont encourageants. Depuis 2014, le nombre de dossiers de surendettement ne cesse de baisser notamment grâce à de nombreuses évolutions législatives.

Des interdits bancaires moins nombreux

Cela s'est donc traduit par une baisse du nombre de personnes interdits bancaires. En 2021, les inscrits au fichier central des chèques (FCC), qui recense notamment les personnes ayant émis un chèque sans provision, ainsi qu'au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP), sont aussi en baisse, de respectivement 38% et 20% par rapport à 2019.

Pour autant, l'institution constate également une hausse de 9% du nombre de demandes (écrites, téléphoniques, visites physiques) et de 23% du nombre de visiteurs sur l'espace dédié de son site internet.

Malgré des chiffres pourtant encourageants, la Banque de France à tout de même annoncée que « malgré les tendances rassurantes observées en 2021, la Banque de France restera attentive aux conséquences que la crise sanitaire pourrait avoir sur la situation des particuliers en 2022 ».

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info