Surendettement : qui est le plus en difficulté ?

Thomas Saint-Antonin • 13 Février 2018 • 16:36

D'après un rapport de la Banque de France, les populations concernées par le surendettement s'appauvrissent encore davantage en 2017. Mais certaine sont plus de mal à joindre les deux bouts.

Surendettement : qui est le plus en difficulté ?

Les familles avec enfants dans la tourmente

L'amélioration est indéniable. Mais aujourd'hui, la Banque de France a constaté que les adultes isolés représentaient une part croissante des ménages surendettés, au même titre que les personnes en recherche d'emploi, les ménages surendettés disposant de revenus inférieurs aux minima sociaux ou au SMIC. De plus, une baisse de la part des revenus d'activités dans l'ensemble des revenus des ménages surendettés depuis 2012 est notable.

Le surendettement touche donc principalement les familles monoparentales, sans grande surprise. Les adultes isolés, sans conjoint ou séparés représentent près de deux tiers des ménages surendettés en 2017, cette part augmente de manière croissante.

Pour autant, 44% des ménages surendettés ont des enfants à charge (nettement plus que la population générale : 33%). Enfin, les femmes, qui sont cinq fois plus souvent que les hommes l'adulte de référence d'une famille monoparentale sont surreprésentés avec 54%, contre 52% en terme général.

Les plus petits revenus en difficulté

L'absence d'emploi représente un nouveau facteur de risque.

Aujourd'hui, 27% des personnes en situation de surendettement se trouvent au chômage, contre seulement 7% de la population générale. Aussi, 50% des français occupent un emploi, contre seulement 37% des personnes en excès de dettes.

La Banque de France constate un appauvrissement de la population des ménages surendettés. Près de 8% d'entre eux disposaient de ressources mensuelles inférieures aux minimas sociaux en 2017, et près de 32% au SMIC mensuel net, contre 29% sur l'exercice précèdent. De plus, 82% de cette population dispose d'un patrimoine brut inférieur à 2000 euros.

En 2017,76% sont locataires, deux fois plus que la population générale. Les ménages surendettés ne possèdent généralement pas de patrimoine et très peu d'épargne.

De surcroît, l'année passée, un ménage surendetté sur deux n'avait aucune capacité de remboursement, et 30% une capacité inférieure à 450 euros mensuels. La dette moyenne de ces ménages est désormais extrêmement élevée, en moyenne de 27 862 euros.

Quelles sont les régions les plus touchées ?


La région Hauts de France est la plus touchée cette année avec 507 habitants sur 100 000 quand la moyenne est de 343 habitants. Suivie de près par la Normandie, 456 habitants. Ces régions-là sont embourbées dans ces difficultés depuis de nombreuses années. La part de la population couverte par le RSA est supérieure à la moyenne nationale, au même titre que le taux de chômage ou d'illettrisme.

A l'opposé, l'Ile de France, la Bretagne et les Pays de la Loire sont les bons élèves de la classe et constituent le podium de tête.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X