Surendettement : Les conseils pour réussir son rachat de crédit

Thomas Saint-Antonin • 14 Février 2018 • 15:39

BoursedesCrédits vous propose de vous faire découvrir les mécanismes à mettre en oeuvre afin de réaliser le meilleur rachat de crédit possible.

Surendettement : Les conseils pour réussir son rachat de crédit

L'objectif du rachat de crédit est avant tout de réduire le montant de ses mensualités, autrement dit, d'alléger la charge de cette dépense dans le budget du foyer. Avant toute chose, vous devez penser à faire évaluer les frais financiers liés à l'opération qui peuvent parfois être importants.

Si votre taux d'endettement est trop élevé, des banques, organismes de crédit spécialisés ou organismes de rachats de crédits sont à votre disposition. Ces organismes vous proposent des études gratuites, et rapides de votre dossier, avec des réponses concernant le financement et le rachat de vos crédits qui excèdent rarement les 48 heures. Grace à ces dispositifs-là, vous pourrez connaître le montant des intérêts de votre nouveau crédit ainsi que vos mensualités.

Les types de rachats de crédits

  • Les prêts personnels
  • Les découverts bancaires
  • Les crédits travaux
  • Les crédits auto
  • Les crédits renouvelables
  • Les prêts immobiliers

Rappel : Les retards de règlement de l'URSSAF ou de la TVA, les emprunts FCC/FICP et les dettes professionnelles ne peuvent pas faire l'objet d'un rachat de crédit.

Les démarches

Ne perdez pas de temps ! Plus votre situation est saine, plus vous avez de chance d'obtenir votre rachat de crédit immobilier. Vous devez faire le maximum pour apparaître en position de force et obtenir ce que vous souhaitez. C'est à vous de prendre les rênes face aux établissements bancaires en précisant votre situation d'endettement, vos attentes et vos projets.

La constitution du dossier ainsi que les démarches de recherches d'optimisations financières sont prises en charge par la banque ou l'analyste, vous n'avez pas à intervenir dans ce procès. Attachez-vous à fournir tous les justificatifs nécessaires et demandés quant à votre situation.

Arrivé au stade des négociations, il est indispensable de se faire aiguiller par un spécialiste du domaine, mieux armé que vous. Son discours et ses arguments seront plus percutants et auront davantage de poids face aux partenaires bancaires présents sur votre projet.

Une fois l'offre choisie et signée par vos soins, les fonds seront débloqués et votre engagement financier débute. N'hésitez pas à étudier en détails votre offre de rachat de crédit en regardant de près le coût total du crédit et les frais que vous serez toujours en mesure de négocier. Renégocier son crédit immobilier n'est vraiment intéressant que pendant les 7 premières années du prêt en cours. Après cette période, la différence totale des mensualités n'est (dans la plupart des cas) plus suffisante pour couvrir les pénalités et les frais associés.

Comment monter son dossier de rachat de crédit ?

Afin de constituer votre dossier de rachat de crédit, un certain nombre de pièces sont exigées.

  • Une copie recto-verso de votre carte d'identité en cours de validité
  • Une facture de moins de trois mois (électricité ou gaz)
  • Une facture de téléphone de moins de trois mois ou quittance de loyer de moins de trois mois
  • Le dernier bulletin de salaire, ainsi qu'un bulletin de salaire de décembre de l'année passée ou la dernière lasse fiscale ainsi que les deux derniers avis d'imposition pour les professions non salariées

Dans le cas des retraités :

  • Les derniers relevés des caisses de retraite
  • Le dernier relevé du ou des crédits renouvelables
  • Le tableau d'amortissement du ou des prêts à solder ou la lettre de confirmation du solde
  • La copie des contrats des crédits soumis au rachat
  • Les trois derniers mois de relevés du ou des comptes bancaires

Cette liste peut être agrémentée de documents supplémentaires souhaités par votre banque.

Les bases à connaître et mettre en oeuvre en ce qui concerne le rachat de crédit immobilier

Renégocier son crédit immobilier.

La durée restante du prêt en cours doit être supérieure à la durée écoulée afin de couvrir les frais liés au rachat de prêt.

La différence entre le taux actuel et le taux du nouveau prêt doit être au minimum d'un point inférieur pour que le gain financier soir suffisamment intéressant.

Les pénalités de remboursement anticipé demandées par l'organisme prêteur sont dues dans la totalité des cas.

A l'inverse, les frais de garantie ne sont pas toujours significatifs. Ces frais de garantie sont estimés à 2% dans le cas d'une hypothèque, contre 0,6% dans le cas d'un transfert de caution Crédit Logement.

Les frais de rachat de prêt (dossier, garantie) viennent s'ajouter au capital à refinancer. Le rachat ne donnera donc lieu à aucune dépense en trésorerie.

Enfin, en ce qui concerne le montant du prêt actuel, le gain potentiel lié au rachat est proportionnel au montant du capital restant dû. 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X