Taxe foncière : une hausse moyenne de 28 % en 10 ans

La Rédaction • 19 Octobre 2021 • 17:25

Selon les chiffres dévoilés, ce mardi, par l'Union nationale des propriétaires immobiliers, la taxe foncière a augmenté de 28 % en moyenne entre 2010 et 2020.

Taxe foncière : une hausse moyenne de 28 % en 10 ans

Voici des chiffres qui ne vont sûrement pas ravir les propriétaires immobiliers. Selon l'UNPI et son observatoire national des taxes foncières sur les propriétés bâties, la taxe foncière a connu une augmentation d'un peu moins de 28 % lors des dix dernières années.

Lors de sa présentation presse, l'UNPI explique que « Cette hausse résulte de la conjonction de deux augmentations : celle des valeurs locatives (revalorisation automatique de 6,1% en 5 ans) et celle des taux votés par les collectivités territoriales »

La taxe foncière qui explose dans les grandes villes

À travers le baromètre, on observe ainsi une hausse particulièrement importante dans des villes comme Nantes (+ 38 %), Villeurbanne (+37 %), mais également dans les départements franciliens comme les Yvelines (+76 %), le Val d'Oise (+37 %) et l'Essonne (+37 %).

Au niveau national, ce sont des villes comme Angers (56,42 %), Amiens (55,87%) et Grenoble (54,67%) qui affichent les taux de taxes foncières les plus élevés de France parmi les grandes villes.

Une hausse qui va continuer

Dans les faits cette hausse ne devrait pas s'arrêter de sitôt. Pour le moment, la taxe foncière représente en moyenne 2,3 mois équivalents en loyer, jusqu'à 4 à 5 mois dans certaines villes moyennes, déplore Christophe Demerson, président de l'UNPI.

Pour lui, « la hausse va se poursuivre, avec la suppression de la taxe d'habitation ». Dans ce contexte, les élus locaux « anticipent déjà où ils vont chercher des recettes », explique-t-il.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info