Rachat de crédit pour les professions libérales, médecins et infirmiers

Rachat de crédit pour les professions libérales, médecins et infirmiers

En créant notre service de courtage en rachat de crédit et en financement dédié aux professions libérales et notamment aux professions médicales, Boursedescredits.com vous donne accès à un large choix de solution de rachat de crédit et de financement pour tous les profils. Pour diminuer vos charges de remboursement mensuelles, vos découverts privés et professionnels, ou pour rembourser vos arriérés d'impöts ou de charges sociales, nos solutions de rachat de crédits s'adaptent à votre statut de profession libérale.

Comparer gratuitement les rachats de crédits

Pour une offre sur mesure et un suivi par un interlocuteur spécialisé, consultez nos offres rachat de crédits. Boursedescredits vous propose de rembourser l'ensemble de vos engagements financiers, crédits immobiliers et crédits à la consommation privés ou professionnels, financement d'équipement y compris véhicule mais aussi toutes autres dettes, comme les dettes d'impöts, les retards de cotisations de caisse de retraite et d'URSSAF.

Pour une analyse globale de votre endettement, professionnel et privé, aucun crédit n'est exclu dans le cadre d'un rachat de crédit pour les professions de santé.

Le régime social des professions libérales est différent des statuts de commerçants et des d'artisans de par la nature de leur métier et des activités pratiquées. L'activité libérale est très souvent réglementée et obéit à un code juridique ou un ordre qui régit l'accès à la profession et l'application de principes déontologiques.

Après son immatriculation, le professionnel exerçant son activité en libérale sera contrölé par un ordre (médecins, pharmaciens ...), une chambre (notaires ...), ou un syndicat, dont la mission est de veiller au strict respect de ses règles et de prendre des sanctions disciplinaires, en cas d'écart.

En fonction de l'activité exercée, ce professionnel réalise une prestation intellectuelle (un avocat par exemple), sans remise matérielle et est rémunérée sous la forme d'honoraires.

Plus du quart des entreprises françaises sont des professions libérales. D'ailleurs, le chef de l'Etat, lors de son déplacement à Versailles le 12 avril 2011 dédié exclusivement à l'activité des libéraux, a mis en avant l'enjeu majeur des professions libérales, dans la croissance économique.

Les professions libérales les plus rencontrées s'organisent autour d'ordres professionnels, et exercent des activités réglementées :

  • Les professions libérales liées aux domaines de la santé : audioprothésiste, chirurgien-dentiste, diététicien, directeur de laboratoire d'analyses médicales, ergothérapeute, infirmier, masseur kinésithérapeute rééducateur, médecin, orthophoniste, orthoptiste, pharmacien, podologue, psychomotricien, sage-femme, vétérinaire.
  • Les professions libérales exerçant le droit : administrateur judiciaire et mandataire judiciaire à la liquidation des entreprises, avocat, avocat au Conseil d'État et à la Cour de Cassation, avoué, commissaire-priseur judiciaire, greffier de tribunal de commerce, huissier de justice, notaire.
  • Les professions libérales liées aux domaines des techniques, du chiffre et du cadre de vie : agent général d'assurances, architecte, commissaire aux comptes, conseil en propriété industrielle, conseiller en investissements financiers, expert-comptable, expert foncier, agricole et forestier, géomètre expert.

Mais les professions libérales incluent aussi des activités de services, non réglementées et souvent exercées en activités secondaires en complément d'une autre profession : 

 

  • Professions artistiques : architecte d'intérieur, conservateur restaurateur...
  • Professions du cadre de vie : expert judiciaire en environnement...
  • Professions de la formation : formateur (formation continue)...
  • Professions des études et du conseil : consultant, conseil pour les affaires et la gestion, conseil en systèmes informatiques et réalisation de logiciels, interprète-conférencier...

Face aux difficultés actuelles ces professions libérales ont les mêmes préoccupations face à la retraite, aux charges sociales, au niveau d'imposition, et à la nécessité de continuer à investir.

En ce qui concerne les professions libérales, une des étapes essentielles à ne jamais sous évaluer porte sur la préparation financière de l'installation. Cette étape obéit toujours à la même logique : veiller à l'équilibre du plan de financement et du compte d'exploitation prévisionnel, et veiller à la fiscalité durant la phase de remboursement des emprunts.

Le professionnel libéral peut décider de s'installer de différentes manières, chacun de ces modes présentant des logiques économiques différentes :

 

  • soit en créant un cabinet ex nihilo (en générale cette décision suit une période de collaboration ou de salariat auprès d'une profession libérale – médecin, dentiste ...),
  • soit en reprenant un cabinet après le départ à la retraite du précédent titulaire,
  • soit encore, en intégrant une association déjà existante, en remplacement d'un associé,
  • soit enfin, par l'acquisition d'un fond de commerce, comme par exemple le financement d'une pharmacie.

En relation directe avec son statut de profession libérale, le professionnel doit s'interroger sur le financement de ses équipements et de l'aménagement de ses installations (cabinet ...) et ce d'autant que la sélection d'un financement personnalisé et adapté, engendre des économies d'impöts non négligeables. Les formules de crédit-bail mobilier et de locations financières permettent de financer en souplesse les dépenses d'équipement.

En phase de développement, le professionnel libéral cherche souvent à devenir propriétaire de ses murs, le plus töt possible, visant dès lors un investissement patrimonial. L'économie du loyer professionnel et les déductions fiscales renforcent doublement l'effet de levier du financement à crédit et il devient important de comparer les propositions de financement et de faire appel à un expert en vue d'optimiser son crédit, son crédit bail ou sa location financière.

Pour les professions libérales, médicales ou non, un constat s'impose de lui-même lorsque l'on analyse leurs aléas professionnels.

En effet, il est difficile de segmenter purement et simplement leur domaine professionnel et leur sphère privée, tant l'un rejaillit sur l'autre, et réciproquement. En effet, le moindre aléa professionnel peut engendrer de graves conséquences dans la sphère privée, pouvant à titre d'exemple entrainer l'absence de règlement des échéances de crédit immobilier, d'autant que bon nombre de professionnels exerçant en libéral, est en cours d'acquisition. L'équilibre des dépenses et des recettes tient alors parfois du miracle !

Parce qu'aujourd'hui être libéral ne permet plus à coup sûr d'être à l'abri des déséquilibres budgétaires ! Parce qu'actuellement, la course au chiffre d'affaire n'est pas la solution face aux nombreuses dettes fiscales, au recouvrement de charges sociales, au comblement des découverts bancaires de plus en plus difficiles à résorber, aux charges professionnelles en hausse inexorable: Comme de nombreux confrères libéraux, confiez nous votre rachat de crédits. En effet, de plus en plus de libéraux font appel aux services de Boursedescredits.com pour inverser la tendance.

Une analyse précise par des experts en financement, doit vous aider le professionnel libéral à déterminer notamment si le cabinet a atteint le stade de développement qui permet d'envisager l'investissement sans aucun risque et quel crédit utiliser avec en mémoire les opportunités financières et fiscales qui peuvent être envisagées.

 

Pour aller plus loin :


 

 

Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans