10% des Français contraints de s'endetter pour célébrer Noël

Marie Nahmias • 17 Décembre 2015 • 17:58

Une enquête Ipsos pour ING Direct révèle ce jeudi qu'un Français sur 10 doit emprunter pour assurer les frais liés aux fêtes de Noël.

10% des Français contraints de s'endetter pour célébrer Noël36% des Français mettent de côté à l'approche des fêtes

Les cadeaux, le sapin, les décorations, la dinde et la bûche... A l'approche des fêtes, c'est la société de consommation toute entière qui est en effervescence. Pour faire face aux dépenses liées à Noël, de nombreux ménages se voient obligés de souscrire à un crédit à la consommation.

Un Français sur dix déclare s'être endetté pour les fêtes de fin d'année en 2014, publie jeudi 17 décembre ING Direct dans son baromètre annuel. Les Britanniques, quant à eux, sont 15% à avoir dû emprunter, c'est un peu moins que les Roumains, 16%.

Alors que certains empruntent pour faire plaisir à leurs proches, d'autres en revanche épargnent en prévision des dépenses à venir. C'est le cas de 36% des Français, qui se classent derrière les Britanniques (43%), champions de l'anticipation en Europe. Pour éviter tout risque de piocher dans leurs réserves, 16% des Européens déclarent même placer cet argent sur un compte séparé.

Les Français estiment leur budget cadeaux à 380 euros pour 2015

Le budget moyen que les Français ont l'intention de dédier aux cadeaux en 2015 est d'environ 380 euros, c'est 100 euros de plus que pour les Allemands. Cela reste cependant bien moindre que ce que prévoient les Anglais, encore une fois en tête du classement, avec 725 euros.

Par ailleurs, 16% des Français projettent de dépenser plus d'argent dans les cadeaux de Noël cette année qu'en 2014. Il est pourtant très compliqué de dire combien les fêtes nous coûteront réellement. 42% des Français ne s'estiment pas en mesure de prévoir le montant de ces dépenses.

>>Lire aussi : Crédit à la consommation : attention à certaines clauses

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info