Elle accuse un site de sous-évaluer son logement et l'attaque en justice

Maude Sebaihi • 29 Mai 2017 • 17:01

Aux Etats-Unis, une propriétaire a porté plainte contre un site d'évaluation de biens immobiliers populaire outre-Atlantique, accusant celui-ci d'avoir sous-estimé la valeur de son logement. Elle pense ne plus pouvoir vendre son bien au bon prix.

Elle accuse un site de sous-évaluer son logement et l'attaque en justice"Zillow", site d'estimation immobilière aux Etats-Unis, fait l'objet d'une action de groupe

"Zillow", site d'estimation immobilière aux Etats-Unis, fait l'objet d'une action de groupe suite au mécontentement grandissant de certains propriétaires utilisateurs de la plateforme. Si ses estimations ne peuvent remplacer celles de professionnels, Barbara Andersen, avocate américaine en droit immobilier, estime qu'elles lui portent préjudice.

Pour prendre le pouls du marché immobilier, certains Américains qui souhaitent vendre un logement, se fient aux estimations de "Zillow". C'est le cas Barbara Andersen, qui porte plainte contre le site. Elle qui avait acheté son bien 630.000 dollars en 2009, a vu l'algorithme Zestimates, estimer à son tour le même bien à 536.000 dollars cette année.

Une marge d'erreur de 14%

Le nombre de propriétaires mécontents s'est ensuite multiplié. Par ailleurs, les professionnels de l'immobilier suivre l'affaire de près, car les sites comme "Zillow" sembleraient leur faire perdre des clients. Pour l'heure, la plateforme en question revendique 171 millions visiteurs par mois et 110 millions de logements accessibles.

En attendant la décision de la Cour, "Zillow" tente de lutter contre la mauvaise publicité que cette affaire pourrait lui apporter, en lançant un concours. Ainsi, la personne qui réussirait à améliorer l'algorithme d'évaluation du site, pourrait remporter un prix d'un million de dollars.

Un défi de taille puisqu'à ses débuts en 2006, "Zillow" indiquait avoir une marge d'erreur en moyenne égale à 14%. Ce pourcentage a diminué aujourd'hui pour atteindre les 5%, selon l'économiste en chef de l'entreprise, Stan Humphries.  

>> A lire aussi : USA : les reventes de logements ont baissé au mois d'avril

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info