Assurance : un an après, l'e-constat auto en quelques chiffres

Marie Nahmias • 02 Décembre 2015 • 14:48

Depuis son lancement, l'application e-constat auto a été téléchargée quelques 300.000 fois dévoile l'Association française de l'assurance (AFA). Si environ 10.000 constats en ligne ont été enregistrés au cours des douze derniers mois, les Français restent très attachés à la version papier.

Assurance : un an après, l'e-constat auto en quelques chiffresEnviron 5 millions de constats à l'amiable sont rédigés chaque année en France

Sortir son smartphone après un accident est encore loin d'être un réflexe pour les assurés. Depuis un an, 300.000 téléchargements de l'application e-constat auto ont été effectués et 10.000 constats en ligne ont été envoyés aux assureurs, rapporte l'AFA (l'Association française de l'assurance) dans un communiqué. En décembre 2014, les deux fédérations françaises d'assurance, FFSA et GEMA lançaient l'e-constat auto, outil commun à toutes les compagnies d'assurance.

L'application permet un gain de temps à la fois pour les assurés et pour les assureurs. Après un accident, au lieu de remplir un formulaire papier, les conducteurs peuvent effectuer le constat en ligne sur leur smartphone et y joindre un croquis et des photos de l'accident. Une fois la signature électronique apposée, la déclaration est envoyée directement à l'assureur.

Les e-constats représentent 0,2% des constats en France

Cependant, les assurés semblent toujours plus à l'aise à utiliser la version papier du constat à l'amiable. Après seulement quatre mois, l'application enregistrait 170 000 téléchargements et 3 700 e-constats envoyés. Ce bilan laissait espérer de meilleurs chiffres pour la fin 2015. Le geste, encore nouveau pour les Français, met visiblement plus de temps que prévu à rentrer dans les moeurs. Aujourd'hui, sur 5 millions de constats rédigés par an, la proportion des e-constat (10.000) s'élève à 0,2%.

Le communiqué précise aussi que de nouvelles fonctionnalités ont vu le jour. Les utilisateurs de l'e-constat auto peuvent maintenant sauvegarder les données de trois véhicules dans l'application. Pour pré-remplir ses données personnelles, le conducteur peut aussi flasher le QR code qui figure parfois sur la carte verte. Enfin, l'AFA vise un public plus large puisque les véhicules monégasques ont désormais accès à l'application.

>>Lire aussi :Assurance-vie, e-constat auto, loi Hamon : les bons points de l'assurance en 2014

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info