Budget : 1 Français sur 2 prévoit de partir en vacances cet été

Thomas Saint-Antonin • 07 Juin 2018 • 17:11

D'après l'enquête exclusive « Eté 2018 : comparaison européenne du budget vacances et recours crédit » réalisée par Yougov pour Cofidis France, découvrez quelles sont les intentions des Français et de leurs voisins européens en ce qui concernent leurs vacances d'été 2018 ainsi que leur recours au crédit.

Budget : 1 Français sur 2 prévoit de partir en vacances cet été

Le retour des beaux jours, le soleil, la chaleur, l'été pointe le bout de son nez. Mais connaissez-vous la volonté des Français pour leurs vacances 2018 ? Côté budget, ce sera plutôt serré pour les tricolores cette année, et seuls 51% d'entre eux partiront en vacances. Décelez également les spécificités des autres pays européens en termes de budget, voyage et crédit conso.

Budget pour les vacances d'été : les Britanniques sur la plus haute marche

Il ressort de l'enquête que les Danois disposent du budget le moins élevé pour les vacances d'été 2018 : 1.385 € soit 10.313 couronnes suédoises. Dans ce classement qui comporte 7 nations, la France arrive en 5ème position avec un budget moyen de 1.787 €.

Ce sont les Italiens et les Allemands qui trustent les deux premières marches du podium, avec des budgets moyens respectifs de 2.110 € et 2.099 €. Il faut se diriger outre-manche pour dénicher les plus gros dépensier européen en vacances. Les Britanniques dépensent en moyenne 2.272 € lors de leurs escapades estivales.

Une chose est sure, il n'existe pas de corrélation entre le niveau de vie des habitants et le budget consacré aux vacances. Les Danois, aux revenus nettement plus importants, dépensent beaucoup moins que les espagnols ou les italiens pour leurs vacances. Ce budget serait davantage lié aux différences culturelles notamment au rapport à l'argent et à la consommation dans les différents pays.

 

Seul 1 Français sur 2 partira en vacances cet été

Cet été, ce sont les Danois (65%), les Italiens (64%) et les Espagnols (64%). qui partiront le plus en vacances. Nettement devant les Portugais (59%) et les Britanniques (58%). Côté Français, seuls 51% d'entre eux ont l'intention de partir cet été. La lanterne rouge de ce classement est le Portugal, avec 50%.

Ici, les départs en vacances sont encore une fois liés au rapport à l'argent et à la consommation. Pour 45% des Italiens, l'argent est fait pour être dépensé et avant tout un moyen de se faire plaisir, il est donc assez logique de les retrouver en deuxième position. Côté Danois, une majorité prévoir de partir cet été, toutefois, ces derniers choisissent d'accorder un budget nettement plus serré à leurs vacances. 72% des Danois déclarent mettre régulièrement de l'argent de côté pour pallier aux imprévus. Plus fourmis que cigale.

Côté Français, deux différences significatives se dessinent. 66% des Parisiens partiront en vacances cet été contre seulement 47% des provinciaux. Aussi, Les CSP+ sont 62% à quitter leur domicile, contre 48% pour les CSP-.

Crédit vacances : Les Espagnols en chef de file

En Europe, ce ont les Espagnols qui occupent la première marche du podium en termes de crédit vacances. 11% d'entre eux ont recours au crédit pour financer leurs vacances d'été 2018. Derrière eux, nous retrouvons les Britanniques (9%), les Danois (7%), les Italiens (6%), les Allemands (5%), et le Portugal (5%). Les Français sont en queue de peloton avec seulement 4% d'entre eux ayant recours au crédit, une histoire de culture.

Selon les pays du vieux continent, les motivations sont diverses et variées quand il s'agit de souscrire un crédit à la consommation. Du côté des Italiens et des Espagnols, il est question de se faire plaisir, en partant généralement assez loin et pour de longues durées. A l'opposé, pour les emprunteurs Français, Britanniques ou Danois, c'est tout simplement car ils n'ont pas suffisamment d'argent de côté. Le crédit conso permet de compléter leur épargne.

Enfin, les jeunes sont plus favorables que le reste de la population à souscrire un crédit à la consommation à l'avenir. L'appétence pour le crédit conso est plus développée en Espagne ainsi qu'en Italie. En effet, chez ces deux mitoyens de l'hexagone, 19% des 25/34 ans envisagent d'y avoir recours. De leur côté, les jeunes Français sont eux 12% à y songer.

>> A lire aussi > L'échange de logements pendant les vacances redevient à la mode

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info