Quel est le coût d'un ascenseur dans un immeuble de trois étages ?

Timothée Talbi • 29 Juin 2018 • 17:05

Alors que le gouvernement pourrait bientôt introduire un décret pour abaisser le nombre d'étages à partir duquel un immeuble doit être pourvu d'un ascenseur, passant de quatre à trois, la start-up MeilleureCopro s'est intéressée au coût effectif moyen de l'entrée en vigueur d'une telle mesure.

Quel est le coût d'un ascenseur dans un immeuble de trois étages ?Malgré le coût supplémentaire qu'engendrerait l'application de cette mesure, cette augmentation serait compensée par la baisse des coûts de construction de logements neufs permise par l'assouplissement des normes apporté par la loi ELAN.

Fin 2017, une enquête publiée par Ipsos a montré qu'une grande majorité de Français (85%) est favorable à l'installation d'un ascenseur dans les immeubles de moins de quatre étages. Les récentes contestations des personnes d'handicapées contre la loi logement adoptée quelques semaines plus tôt ce mois-ci font écho à cette enquête de l'entreprise de sondage. A tel point, que le gouvernement songerait à contrebalancer la diminution du quota de logements accessibles aux personnes handicapées par la publication d'un décret spécifique portant sur les ascenseurs. Ce projet de décret consisterait à imposer l'installation d'un ascenseur dans tous les immeubles neufs de moins de trois étages, contre quatre actuellement.

Si le ministère de la Cohésion des territoires a déclaré au « Figaro Immobilier » ne pas disposer de chiffres sur le nombre d'immeubles potentiellement concernés par cette mesure en France, les projections de MeilleureCopro font état de 5.000 immeubles touchés chaque année par l'éventuelle application d'un tel décret. Bien que la perspective de cette mesure réjouisse les associations de personnes handicapées qui l'attendaient depuis longtemps, son coût pour les ménages continue de faire hésiter le gouvernement qui s'était déjà montré particulièrement réticent lors des débats sur la loi ELAN à l'Assemblée nationale.

Le coût est gradué selon l'étage du résident

En réalité, le coût de l'installation d'un ascenseur dans un immeuble n'est pas fixe. Sa construction coûte entre 25.000 et 30.000 euros hors taxe pour un immeuble de trois étages comprenant 16 appartemments, ce qui est la moyenne nationale. Les variables affectant son prix sont sa surface, son poids, les matériaux qui le composent et bien entendu le nombre d'étages pour lequel il est prévu.

Pour simuler le coût du surplus de l'instauration d'une telle mesure à l'échelle d'un ménage, l'expert immobilier MeilleureCopro s'est basé sur la taille moyenne d'un appartement français soit 60m² avec un prix moyen de 3.000 euros le mètre carré. Là où la Fédération des ascenseurs avançait une hausse de 6% de la valeur du logement, cette dernière n'est que de 1,1% à 2.063 euros pour un habitant du premier étage, de 1,5% à 2.750 euros s'il habite au deuxième étage et de 1,9% à 3.435 euros s'il réside au troisième.

Au-delà de l'installation à proprement parler de l'ascenseur, il faut également envisager le coût induit par son entretien lequel fait grimper le prix final. Là encore, ce dernier est croissant avec le nombre d'étages et globalement, il est de 2.000 euros par an pour un immeuble de trois étages. Pour un logement au premier étage, le supplément annuel est de 140 euros, monte à 165 euros pour un appartement au deuxième étage et atteint 195 euros si ce dernier est au troisième étage.

Cependant, les normes de construction de logements ayant été assouplies par la loi ELAN, ce phénomène pourrait profiter à la possible hausse d'installation d'ascenseurs en répercutant dessus la baisse des coûts de construction d'immeubles neufs selon le fondateur de MeilleureCopro.

>> Pour aller plus loin : Logements collectifs : près d'un Français sur deux n'a pas accès à un ascenseur

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info