Crédit immobilier : un dossier compliqué n'est pas forcément synonyme d'échec

Mickaël Touré • 24 Août 2021 • 14:09

Malgré des conditions d'emprunt toujours aussi strictes, certains dossiers plus compliqués peuvent tout de même permettre d'emprunter. Explications.

Crédit immobilier : un dossier compliqué n'est pas forcément synonyme d'échec

Le temps passe, les ventes flambent et l'environnement de taux est toujours aussi exceptionnel. Sur le papier, tous les voyants sont donc au vert pour ceux qui souhaitent emprunter. Pourtant, même avec ces conditions particulières, acheter un bien n'est pas une sinécure.

Depuis décembre 2019, les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), ont un peu plus compliqué la tache des emprunteurs. Les banques sont désormais surveillées à la loupe afin de ne pas sortir des clous. Une situation qui rend le prêt quasiment impossible pour certains emprunteurs au profil atypique.

Les banques font quand même des exceptions

Il y a quelques mois, le HCSF confirmait que ses recommandations allaient se transformer en « norme juridiquement contraignante ». Concrètement, les banques pourront être pénalisées si elles ne respectent pas les règles.

Pour autant, les banques ont dérogé aux règles à hauteur de 30 % au premier semestre selon les chiffres de plusieurs courtiers. Un chiffre au-dessus des 20 % de dérogations normalement autorisées.

Dans les faits, certains profils bien spécifiques semblent pouvoir déroger aux règles. Par exemple, il est difficile pour les professions libérales d'emprunter. Pour autant, selon la pérennité de l'activité de l'emprunteur, des exceptions peuvent être consenties.

De même, il peut parfois être difficile pour des couples se rapprochant de la retraite d'emprunter. En effet, la baisse de revenus qui accompagne généralement la fin de l'activité professionnelle est parfois mal vu par les banquiers. Pour autant, avec une vision précise des futures pensions, il est tout de même possible d'emprunter.

Autre problème : les emprunteurs fichés à la Banque de France. Même un CDI et un bon apport ne garantissent pas nécessairement l'obtention d'un prêt immobilier. Notamment, lorsque l'on a été fiché à la Banque de France. Dans ce cas, une régularisation de votre situation sera indispensable avant de songer à contracter un prêt immobilier.

Enfin, même pour les jeunes sans apport et avec un crédit à la consommation, il est possible d'emprunter. Grâce à un rachat de crédit, il peut être possible d'obtenir un crédit immobilier.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info