Crédit entre particuliers : une alternative aux banques ?

Jacques-Olivier Busi • 04 Juillet 2016 • 17:51

Les banques ne sont pas les seuls établissements auprès desquels il est possible d'emprunter de l'argent. Pratiqué dans certains pays comme l'Angleterre ou les Etats-Unis, le crédit collaboratif ou participatif tente de se faire une place depuis quelques années en France.

Crédit entre particuliers : une alternative aux banques ?Le crédit participatif s'adresse à toutes personnes majeures.

Emprunter à d'autres individus ou à des amis, ce n'est pas le premier recours pour un crédit et pourtant cela pourrait devenir une nouvelle tendance. Ainsi, un particulier qui a besoin d'un prêt à la consommation pour une dépense peut demander de l'argent auprès d'un autre particulier au lieu de s'adresser à une banque.

Les prêts accordés tournent, la plupart du temps, entre 3.000 à 40.000 euros et bénéficient de taux d'emprunt plus bas que ceux des banques, avec des frais de dossier réduits. Le crédit participatif s'adresse à toutes personnes majeures, du moment qu'elles ne sont pas fichées à la Banque de France.

L'avantage de ce type de prêt pour les prêteurs est la promesse d'un rendement supérieur à ceux proposés par des placements bancaires classiques (de 4% à 9% en moyenne).

Constituer un dossier dans une structure spécialisée

Néanmoins, même entre particuliers, la constitution d'un dossier est une prérogative obligatoire. Le dossier doit comprendre des justificatifs de revenus, de résidence, d'identité pour contracter le prêt. Les plateformes les plus sérieuses s'assureront de vérifier les capacités de remboursement des emprunteurs. Il est d'ailleurs recommandé de s'adresser à des structures spécialisées en prêt collaboratif.

Ainsi, il existe différents types de système comme les plateformes ou des forums spécialisés qui mettent en relation prêteurs et emprunteurs. Dans ce cas, il est conseillé de réaliser un contrat de prêt enregistré auprès des impôts, ou une reconnaissance de dettes.

Parallèlement, il existe des systèmes plus complexes comme Younited Credit, le seul aujourd'hui à avoir décroché l'agrément de la Banque de France. Ici, les investisseurs mettent en commun leurs fonds pour financer les projets d'autres particuliers. Ce type de plate-forme gère les fonds tout en  augmentant la sûreté de prêt.

>> A lire également : CDD, intérimaire : quelles solutions pour obtenir un crédit ?

Attention aux arnaques

Une vérification de la plateforme de prêt collaboratif agréée par les autorités bancaires est également nécessaire. Il faut qu'elle soit soutenue par un partenariat avec une banque connue, ou reconnue par les internautes. Du fait de l'essor de ce type de crédit, de nombreuses entités, plus ou moins sérieuses ont tenté de se lancer sur ce marché.

De ce fait, il faut faire attention aux prêteurs privés que l'on peut trouver sur internet. Ils offrent de l'argent rapidement sans justificatif de ressources et font payer des frais de dossier. Problème : de nombreuses arnaques ont été recensées avec des prêteurs ayant disparus après avoir empoché l'argent.

Les modalités d'un prêt entre amis ou membres de la famille

De plus, le prêt participatif entre amis ou membres de la famille est tout à fait possible. Néanmoins, dans ce cas, il est préférable de faire signer une reconnaissance de dette. Elle doit être rédigée à la main, datée et signée en deux exemplaires. Il faut que l'écrit comporte également l'identité des deux parties et la somme, devant être mentionnée en chiffres et en lettres. Les modalités de remboursement du prêt et le taux d'intérêt (sauf en cas de prêt gratuit) sont également à préciser. A noter qu'un écrit est obligatoire pour toutes sommes prêtées de plus de 1.500 euros.

De même, une déclaration de prêt auprès du fisc est obligatoire pour tout prêt d'un montant supérieur à 760 euros. L'objectif est de justifier la dette, notamment en cas de contrôle fiscal de la part du centre des impôts.

>> A lire également : Le renouveau du crédit conso

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info