Épargne : le confinement, un bon moment pour épargner ?

Mickaël Touré • 02 Avril 2020 • 16:02

Malgré une économie en pause, les mesures de confinement pourraient avoir un effet bénéfique sur l'épargne des Français.

Épargne : le confinement, un bon moment pour épargner ?

Et si le confinement avait également des effets positifs sur votre portefeuille ? Pour beaucoup de Français, les mesures actuellement en vigueur riment avec chômage partiel et perte de revenus. Pourtant, en matière d'épargne, ces restrictions pourraient également se traduire par des économies.

Des Français qui consomment moins

En cette période de confinement, les Français consomment moins. Selon les chiffres de l'INSEE, la consommation des ménages serait actuellement 35 % moins élevée qu'en temps normal.

D'après l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), la chute de la « consommation effective », pourrait même atteindre 18 %. Pour rappel, la consommation effective concerne tous les biens et les services acquis par les ménages résidents pour la satisfaction de leurs besoins, que ces acquisitions aient faits, ou non, l'objet d'une dépense de leur part.

De plus, toujours selon l'OFCE, la perte de pouvoir d'achat pendant le confinement serait de l'ordre de 1%. De quoi inciter les Français à miser davantage sur l'épargne.

Le livret A grand gagnant de la crise

Malgré la baisse de sa rémunération à 0,5 % en février dernier, le livret Apourrait bien être le grand gagnant de la crise. Placement sécuritaire par excellence, il rassure les Français. Depuis le début du confinement, on constate un mouvement de capitaux très important vers le livret A. 

Ce mouvement, bien connu des économistes et appelé « flight to quality », est fréquent en période de crise. Les épargnants placent leur argent là où c'est le plus sur. C'est donc fort logiquement que les épargnants se tournent vers ce placement. D'autant que la crise a également endigué un léger mouvement vers de l'épargne plus risquée, observable depuis le début de l'année.

Plus simple et plus accessible que l'assurance vie, le Livret A devrait donc continuer sa progression pendant la crise. En dépit de sa faible rémunération, l'encours du livret A franchissait déjà un nouveau record avant le confinement, avec près de 304 milliards en février... Des chiffres qui devraient nettement augmenter après la crise. 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info