Épargne-retraite, baisse de la taxe d'habitation... Ce qui change au 1er octobre

Mickaël Touré • 01 Octobre 2019 • 12:03

Lancement d'un nouveau plan d'épargne-retraite, baisse de la taxe d'habitation... BoursedesCrédits vous détaille ce qui change au 1er octobre.

Épargne-retraite, baisse de la taxe d'habitation... Ce qui change au 1er octobre

Ça y est ! C'est la fin de l'été... Ou presque. Avant d'entrée dans la période automnale, de nombreuses modifications interviennent ce mardi 1er octobre.BoursedesCrédits vous propose un tour d'horizon de ce qui change : 

Lancement d'un nouveau Plan épargne-retraite 

C'est le grand jour, l'épargne-retraite fait sa révolution ! Le nouveau dispositif prévu par la loi PACTE entre en vigueur à partir du 1er octobre. Dans les faits, ce plan épargne-retraite est facultatif et fonctionne par capitalisation.

Le but de ce nouveau « PER » est de se substituer aux plans déjà existants (Perp, articule 83, Madelin, Perco...) souvent considérés comme trop complexes.  Plus simple, ce nouveau plan-épargne retraite permettra de réunir tout l'argent dispersé au sein d'un même produit.

Le plan épargne-retraite individuel ou PERi, remplacera donc le Perp et le Madelin (qui concerne les travailleurs non-salariés) et le Prefon (pour les fonctionnaires).

Le plan épargne-retraite entreprise ou PERe, viendra lui remplacer le PERCO et les autres contrats d'entreprises. IL sera divisé en deux parties : « collectif » pour l'ensemble des salariés et « obligatoire » pour certaines catégories de salariés.

Les salariés pourront ainsi garder leur ancien plan épargne-retraite où effectuer un transfert vers cette formule au maximum avant le 1er janvier 2023.

Baisse de la taxe d'habitation 

La baisse de la taxe d'habitation continue en octobre. Suite à la réforme, la baisse de cette taxe pour 80% des Français se poursuit.

Ce mois-ci, les contribuables éligibles bénéficieront ainsi d'un dégrèvement de 65 % du montant de la taxe d'habitation sur leur résidence principale. Cette remise sera calculée automatiquement par l'Administration fiscale et figurera sur les avis d'impôt de taxe d'habitation. 

Baisse de la facture de gaz 

Autre bonne nouvelle, après avoir déjà baissé de 0,9 % en moyenne en septembre, les tarifs réglementés du gaz devraient une nouvelle fois baisser en octobre, cette fois de 2,4 % en moyenne.

Ainsi, les clients utilisant le gaz pour la cuisson pour profiter d'une baisse de 0,6 %, elle atteindra 1,4 % pour ceux qui en font un double usage, cuisson et eau chaude, enfin les foyers qui se chauffent au gaz profiteront, eux, d'une baisse de 2,5%. La diminution de la facture devrait considérer 4 millions d'abonnés au tarifs réglementés au gaz et résulte de l'application de la formule tarifaire définie dans l'arrêté du 24 juin 2019 relatif aux tarifs réglementés de gaz naturel d'Engie.

Diminution des cotisations patronales pour les bas salaires

Enfin, en octobre, l'allègement des cotisations patronales sur les bas salaires est étendu aux cotisations d'assurance chômage. Le taux maximum d'allègement passe ainsi à 4,05 %.

Cette réduction est applicable de manière dégressive aux rémunérations inférieures à 1,6 Smic. La perte de recette est évaluée à environ 3,7 milliards d'euros en année plein. Cependant, elle sera compensée intégralement à l'Unedic par l'Acoss (la banque de sécurité sociale).

Ces baisses de cotisations sociales font partie du programme gouvernemental de remplacement du crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice) et du crédit d'impôt de taxe sur les salaires (CITS) supprimés en 2018.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info