Face aux risques financiers, les européens épargnent moins

Hugo Abadie • 20 Janvier 2017 • 16:30

Selon la dernière étude européenne réalisée par ING direct, les Européens ont moins épargné en 2016. Les taux d'épargne historiquement bas et les inquiétudes face aux risques financiers expliquent ce changement d'attitude.

Face aux risques financiers, les européens épargnent moinsPrès de la moitié des européens ont changé leur comportement face à l'épargne en 2016

Le jeu n'en vaut pas la chandelle. C'est certainement le sentiment partagé par la plupart des Européens qui ont fait, en 2016, moins d'économies. 40 % d'entre eux déclarent être "frustrés" ou "inquiets" des faibles bénéfices de leurs épargnes selon l'étude d'ING direct. Ils sont près de 37 % à être "en colère" face au manque de résultats.

Ce mécontentement général se traduit par une baisse des épargnants. 20 % des Européens ont donc pris la décision de moins épargner pour dépenser plus alors que 21 % ont directement pioché dans leurs économies. Seulement 3 % des Européens ont continué d'épargner davantage cette année.

Le risque ne séduit toujours pas

Les investissements risqués qui pourraient offrir les meilleurs résultats à long terme n'attirent toujours pas les Européens qui se méfient de leur volatilité. Près de la moitié des épargnants déclarent qu'ils n'investiraient pas dans les actions ou dans les obligations même s'ils étaient en capacité de le faire.

Malgré des taux historiquement bas en 2016, les livrets d'épargne restent donc toujours autant privilégiés par les Européens. Le livret est plébiscité par 70 % des épargnants Européens et 74 % des Français qui affirment "avoir confiance" en lui. Le placement immobilier est le second placement favori des Européens avec 17 % d'entre eux qui l'affectionne. 

>> A lire aussi : l'heure n'est pas à l'épargne pour les Français

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info