Immobilier : les Français raffolent de l'investissement locatif

Mickaël Touré • 03 Juillet 2019 • 16:57

Alors que les prix augmentent et que les taux baissent, le marché de l'immobilier est au beau fixe. Les rapports semestriels de Century 21 et de la FNAIM (Fédération Nationale de l'Immobilier) révèlent un intérêt tout particulier des Français pour l'investissement locatif.

Immobilier : les Français raffolent de l'investissement locatifL'investissement locatif a particulièrement la côte

Tous les observateurs seront d'accord pour le dire, le marché de l'immobilier surfe en ce moment sur une dynamique exceptionnelle. Grâce aux conditions de crédit historiquement avantageuses, les ménages n'hésitent plus à emprunter à des taux inférieurs à l'inflation.

Malgré la crise des Gilets Jaunes, la confiance des Français dans la pierre se confirme. La FNAIM (Fédération Nationale de l'Immobilier) prévoit ainsi 990 000 ventes pour l'année 2019, soit une augmentation de 2.6 % par rapport à 2018.

Alors qu'elle tablait en début d'année sur un ralentissement du volume de transaction, la FNAIM, par la voix de son président Jean-Marc Torrolion, reconnaît que « La crispation sociale du début d'année liée au mouvement des gilets jaunes n'a finalement pas eu d'impact sur l'activité immobilière ». D'ailleurs, les Français semblent particulièrement intéressés par l'investissement locatif.

Un contexte économique particulièrement attractif

Le dernier rapport de la FNAIM démontre ainsi que 66% des Français estiment que la conjoncture est favorable à l'achat d'un bien immobilier. Soit 5 points de pourcentage de mieux qu'en 2018.

 

source : baromètre annuel IFOP-FNAIM, juin 2019

Bien sûr, ce climat est avant tout conjecturel. Toujours selon la FNAIM : « Le nombre de créations d'emplois s'accroît en France.  Les Français ont retrouvé le moral, comme en témoigne le taux de rotation des logements (nombre de ventes de logements rapporté au parc de logements), qui a battu un record. Il a atteint le score inégalé depuis 2000 de 2,7%. Mais il est aussi porté par un mouvement plus structurel, comme en témoigne l'évolution des fondamentaux sur 18 ans, entre 2000 et 2018, telle que l'a établie la FNAIM. »

Pour autant, il existe de nombreuses disparités, que ce soit entre maisons et appartements ou entre l'Île-de-France et les autres régions. Ainsi, dans la capitale, le prix du mètre carré pour les appartements atteint 9 840 €, en progression de 4,6% (contre 6% un an plus tôt). La valeur tombe à 5 838 € en région parisienne, et à 2 723 € dans le reste de la France.

Par ailleurs, le marché des primo-accédants reste le type d'investissement immobilier prioritaire dans la situation économique actuelle. Mais c'est bien l'intérêt pour l'investissement locatif qui étonne les investisseurs.

Une « épargne forcée » qui plaît aux Français

En effet, il semblerait qu'actuellement l'investissement locatif ait particulièrement la côte.

Ainsi, dans son rapport semestriel sur le marché immobilier de l'ancien, Century 21 explique que « les ménages ont compris qu'un investissement locatif est une forme d'épargne forcée qui permet de se constituer progressivement un patrimoine. Quand les inquiétudes sur les retraites sont prégnantes, quand la rentabilité des placements boursiers est incertaine, l'investissement locatif devient pour tous, familles aisées, catégories plus modestes, senior ou jeunes actifs, LA valeur refuge ».

La FNAIM, quant à elle, révèle grâce à son baromètre FNAIM-IFOP de juin 2019, que les Français sont favorables à 67% pour investir dans l'immobilier locatif. Conséquence directe : la part dédiée à l'investissement locatif explose. Toujours selon le rapport de Century 21, elle a augmenté de 31.8 % entre le 1er semestre 2018 et le 1er semestre 2019. Il faut également noter qu'elle avait déjà progressé de 17.5% sur les douze mois précédents.

source : baromètre annuel IFOP-FNAIM, juin 2019

Lors du point presse du 1er juillet, Laurent Vimont, président du réseau Century 21 rappelle ainsi que « Les achats pour investissement locatifs représentent 26,5% des ventes en moyenne nationale, soit une vente sur quatre. Rappelons qu'au 1er semestre 2014, l'investissement locatif ne représentait que 15% des transactions dans l'ancien ».

Même à Paris, le retour de l'encadrement des loyers et le niveau des prix fleurtant avec les 10 000€ au m² ne semble pas décourager les investisseurs. Ce serait même plus l'inverse : « On est très proche du record du 2nd semestre 2011 qui s'élevait à 31,1%. Paris est devenue LA valeur refuge absolue » précise Laurent Vimont.

>> À lire également

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info