Immobilier : qui sont les futurs acquéreurs ?

Hugo Eugene • 20 Septembre 2016 • 15:19

Pour la rentrée immobilière, le réseau notarial Immonot s'est intéressé aux futurs acquéreurs. A l'heure où le volume des ventes est en hausse, quel est le profil type de ceux qui décident de franchir le cap ?

Immobilier : qui sont les futurs acquéreurs ?Les candidats à l'achat rêvent surtout d'une maison en ville

Mais qui sont-ils vraiment ? Immonot a voulu savoir quel était le portrait type d'un candidat à l'achat immobilier en cette rentrée 2016, toujours marquée par des taux d'emprunt historiquement bas et un marché au beau fixe avec un volume des ventes de logements qui continue d'augmenter. Voici les résultats de ce sondage.

Il s'agirait alors principalement de retraités et de cadres rêvant d'une maison ancienne pour y habiter. Si 60% des personnes interrogées craquent pour le charme du parc immobilier ancien, 73% des projets concernent des maisons et 79% des éventuels propriétaires veulent en faire une résidence principale. Cependant, celles-ci doivent idéalement se situer en ville : "Quand on évoque le lieu recherché, la ville arrive en première position (53%) quand 46% souhaitent encore s'offrir un petit coin de paradis à la campagne", souligne le sondage.

Pour justifier leur projet, les sondés estiment à 48% qu'il s'agit de franchir le pas pour ne plus être locataire et se sentir davantage chez soi. 30% désignent la retraite et le manque d'argent par rapport au loyer. L'étude d'Immonot explique que pour le reste, "la constitution d'un patrimoine est le motif principal de l'acquisition pour 26%, tandis que 22% envisagent de transmettre le bien à leurs enfants".

Un couple avec enfant, qui en profite pour emprunter

Parmi ces ménages qui ont un projet d'achat, le montant moyen alloué s'étale entre 100.000 et 250.000 euros. 65% ont prévu d'emprunter et de profiter d'une période de taux particulièrement bas. En août, ils sont ainsi tombés à 1,50%, des conditions d'emprunt exceptionnelles. Immonot ajoute que ce crédit "couvrira la quasi-totalité de l'acquisition pour 31%, et permettra de financer plus de la moitié de l'investissement pour 30%".

Le spécialiste ajoute aussi que la durée moyenne de l'emprunt à tendance à augmenter, ainsi, 56% vont opter pour une durée inférieure à 15 ans et 39,5% pour une durée de plus de 20 ans.

Enfin, si un tiers des répondants seront, pour la première fois, propriétaires, les futurs acquéreurs ne sont pas des célibataires. En effet, ce sont les familles qui sont les plus nombreuses à projeter un achat. Le profil type est un couple de plus de 40 ans avec des enfants. Son revenu mensuel s'établit entre 1.500 et 5.000 euros.

>> A lire également : Redressement spectaculaire pour les ventes de maisons individuelles

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info