Immobilier : Londres souhaite transformer des HLM d'Hampstead en un luxueux complexe

Thomas Saint-Antonin • 01 Juin 2018 • 11:32

Suite à l'endettement du système de santé publique anglais, de luxueux appartements pourraient voir le jour en lieu et place d'un complexe qui héberge aujourd'hui, infirmiers et éducateurs.

Immobilier : Londres souhaite transformer des HLM d'Hampstead en un luxueux complexe

D'après le média Britannique The Guardian, les appartements de la Queen's Mary House, regroupant une partie du personnel hospitalier de la ville, sont à la vente pour la somme de 300 millions d'euros. Cette décision fait suite à l'accumulation de dettes du système de santé Anglais, et contraint ces occupants à quitter les lieux. Tour d'horizon.

1 appartement : 11 millions d'euros

Une chose est sûre, le fonds d'investissement du National Health Service (NHS) n'a pas perdu de temps pour permettre les premières visites des lieux. Plusieurs promoteurs ont déjà eu la chance de pénétrer dans le complexe pour imaginer leurs projets les plus fous. Un site internet est même dédié à la bâtisse et requiert un simple mot de passe pour bénéficier des détails de la vente et connaître tous les avantages de cette immense construction.

Le prix après rénovation ? Comptez environ 11 millions d'euros pour un appartement, là où les infirmiers dépensent actuellement un loyer de 630 €.

Eponger les dettes du système de santé Britannique

Concernant les salariés de l'hôpital, ils disposent de deux ans pour trouver un nouveau logement si la vente se conclut. Toutefois, il parait compliqué pour eux de trouver un équivalent dans les alentours, les prix y sont trois fois supérieurs à leur loyer actuel.

Certains infirmiers et élus locaux commencent à grincer des dents et dénoncent la transformation du site en complexe pour propriétaires fortunés. De plus, les prix faramineux annoncés semblent déjà défrayer la chronique.

Le NHS tente d'éteindre l'incendie en déclarant chercher des solutions alternatives pour l'ensemble des salariés poussés vers la sortie. Cependant, ce ne sont pas les premiers complexes résidentiels vendus par le groupe Britannique. Si le système de santé souhaite éponger ses dettes, il n'a d'autre choix que de vendre une partie de ses biens. Une pratique encouragée par la première ministre Theresa May, jugeant ces cessations utiles et nécessaires afin de renflouer les caisses des hôpitaux du pays.

>> A lire aussi > Immobilier : un projet de luxe à Saint-Brieuc

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info