Immobilier : Nantes vaut plus de 41 milliards d'euros !

Maude Sebaihi • 12 Juin 2017 • 17:55

Nantes est la troisième ville de France en termes valeur patrimoniale, dont la valeur est estimée à 41,3 milliards d'euros, a déclaré la FNAIM avec l'aide de Patrice de Moncan, écrivain et économiste.

Immobilier : Nantes vaut plus de 41 milliards d'euros !La ville de Nantes vaut plus que Strasbourg

41,3 milliards d'euros. C'est la valeur de Nantes en termes de patrimoine, selon l'économiste Patrice de Moncan en collaboration avec la FNAIM. Un constat survenu après l'étude des 11 quartiers de la ville, en se basant sur les transactions récemment réalisées dans chacune de ces zones, concernant les logements, les bureaux et les commerces.

Nantes arrive troisième derrière Paris (706 milliards d'euros) et Marseille (82,1 milliards d'euros), et se classe devant Bordeaux (33 milliards) et Strasbourg (28 milliards).

Par ailleurs, la cité des Ducs de Bretagne compte 165.543 logements d'une valeur de 37,3 milliards d'euros, ainsi que 1,6 million de mètres carrés intra-muros pour une valeur de 3 milliards d'euros, et enfin 3 998 locaux recensés valant 1,2 milliard d'euros.

Près de la moitié des immeubles détenus par une personne physique

25.778 immeubles, soit 45,3%, appartiennent à une personne physique. Un pourcentage presque 3 fois élevé que dans la Capitale, où la part des immeubles appartenant à une personne physique s'élève à 16,1%.

"La taille relativement petite des immeubles nantais permet de les conserver en patrimoine et en héritage", dévoile le communiqué de la FNAIM. "La part des immeubles détenus en copropriété (42,5%) est aussi inférieure à celle possédée par des particuliers, par contre, les autres propriétaires, investisseurs, banques et églises, compagnies d'assurances, etc. sont peu représentés (12.20%)", peut-on lire aussi.

Un parc immobilier récent

Sur les 165.543 logements, seulement 20,6% datent d'avant la Seconde Guerre Mondiale, contre 70% à Paris. Plus de la moitié (55,7 %) du patrimoine nantais a été construit entre 1946 et 1990.

"Au cours des 10 dernières années, c'est l'immobilier de bureaux qui a connu la plus importante hausse avec une augmentation de sa valeur de près de 40%", indique le communiqué.

Quant à l'Etat, il dispose de 0,7 % du patrimoine de la ville, soit 395 immeubles. Un taux légèrement inférieur à la moyenne française, de 0,9 %.

>> A lire aussi : Logement étudiant : le loyer moyen des studios dans les grandes villes françaises

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info