Immobilier : est-il toujours possible de contracter un crédit immobilier ?

Mickaël Touré • 01 Avril 2020 • 13:35

Malgré les mesures de confinement actuellement en vigueur, contracter un crédit immobilier est toujours possible. À condition de s'armer de patience.

Immobilier : est-il toujours possible de contracter un crédit immobilier ?

Alors que l'épidémie du Covid-19 contraint les Français à rester chez eux, cela signifie-t-il qu'il faut nécessairement mettre tous ses projets de côté ? Pas nécessairement. Même si les banques doivent actuellement traiter beaucoup de dossiers de crédits immobiliers, certaines en signent encore.

Des banques forcées de s'adapter

Bien sûr, la situation actuelle est particulière.  À l'instar de la plupart des entreprises françaises, les banques ont dû s'adapter au confinement. Considérées comme des établissements indispensables à la vie de la nation, elles continuent néanmoins à fonctionner. Les agences restent d'ailleurs ouvertes dans la plupart des cas. Le tout en respectant les mesures de distanciation sociale.

Dans les faits, les banques ont également dû établir un ordre de priorité. En effet, elles doivent faire face à de multiples demandes. Ces requêtes concernent, par exemple, l'aide aux entreprises en difficultés. 

En matière de prêts, les établissements bancaires sont ainsi tenus de traiter les demandes, toujours plus nombreuses, de report de prêt, de suspension d'échéances, mais aussi, et surtout, assurer le suivi et l'aboutissement des dossiers de crédits en cours.   

Des délais rallongés

Pourtant, pour ceux qui viennent de signer un compromis de vente, il est encore possible de demander un crédit immobilier. Principalement auprès de sa banque.   

Ce faisant, il faut évidemment s'attendre à des délais rallongés. Que ce soit la signature chez le notaire ou les délais postaux, toute la chaîne de transmission du dossier est actuellement ralentie. Pour autant les banques s'adaptent et certaines allongent les durées de validité des offres de prêt. 

De même l'ordonnance d'urgence du 25 mars 2020 permet d'allonger les conditions suspensives. Pour rappel, la condition suspensive permet au futur acquéreur d'un bien immobilier de renoncer à la promesse de vente s'il n'obtient pas le prêt immobilier demandé. L'emprunteur bénéficiera ainsi de davantage de temps pour obtenir son offre de prêt.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info