Immobilier : quel profil pour les emprunteurs franciliens en 2019 ?

Mickaël Touré • 18 Février 2020 • 15:06

Une étude du Crédit Agricole s'intéresse au profil des emprunteurs franciliens en 2019. Elle se base sur plus de 33 000 crédits accordés par le Crédit Agricole Île-de-France et le Crédit Agricole Brie-Picardie.

Immobilier : quel profil pour les emprunteurs franciliens en 2019 ?

L'année dernière fut une année historique en matière de crédit immobilier. Boosté par des taux immobiliers historiquement bas, les emprunteurs en ont légitimement profité pour contracter un emprunt immobilier au meilleur taux.

Dans cet environnement particulier, l'immobilier s'est également emballé à Paris. Cela s'est notamment traduit par une forte hausse des prix dans la capitale. Au vu du contexte, une question se pose alors : à quoi ressemble l'acquéreur francilien type ? le Crédit Agricole a ainsi dévoilé une étude qui permet de dresser le profil des emprunteurs franciliens en 2019.  

Quel profil pour les emprunteurs franciliens en 2019 ?

Ainsi, en 2019, le primo-accédant francilien avait en moyenne 34 ans et a emprunté pour un montant moyen de 286 000 € (+2,3 % par rapport à 2018) pour une durée de 272 mois (22,6 années). Une hausse assez significative qui ne se reflète pas forcément sur le montant moyen du projet alloué qui s'élève lui à 342 000 €, soit une augmentation assez faible de 0.6 % par rapport à 2018.

Source : Étude Crédit Agricole île-de-France/Brie-Picardie

Concernant les secondo-accédants franciliens, ils étaient en moyenne âgés de 41 ans pour un emprunt moyen de 494 000 € sur 211 mois (17,5 années). Soit une augmentation assez significative de 8,4 % par rapport à l'année dernière. Pour eux, le montant moyen du projet s'élève à 628 000 €, soit une augmentation de 5 %, beaucoup plus importante que pour les primo-accédants.

Source : Étude Crédit Agricole île-de-France/Brie-Picardie

Quels sont les endroits les plus plébiscités ?

L'étude du Crédit Agricole renseigne également sur les endroits les plus plébiscités par les emprunteurs en île de France. Trois départements se détachent. Les Hauts-de-Seine, les Yvelines et l'Essonne.

Dans les Hauts-de-Seine, le montant moyen du prêt a augmenté de 17 %, tandis que le montant du projet moyen a lui grimpé de 14,3 %. Boulogne-Billancourt reste la ville la plus prisée du département en 2019.

Dans les Yvelines, on constate une augmentation de 6 % du montant moyen du prêt sur l'année dernière et de 5,2 % sur le montant du projet moyen. Versailles est la ville la plus prisée devant Sartrouville et Houilles.

Enfin, l'Essonne ferme le podium, avec une augmentation de plus de 4% du montant moyen du prêt et de 2.3 % pour le montant moyen du projet. Massy est la ville la plus prisée du département devant Savigny-sur-Orge et Evry Courcouronnes. Contrairement à l'année dernière, Paris n'est plus sur le podium au profit de l'Essonne.

Source : Étude Crédit Agricole île-de-France/Brie-Picardie

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info