Investissement locatif : Solibail, un dispositif gagnant-gagnant

Anissa Hammadi • 29 Juillet 2015 • 15:24

La ministre du Logement Sylvia Pinel a mis en place début juillet un dispositif pour réduire le recours aux nuitées hôtelières lors des hébergements d'urgence. La solution : favoriser l'intermédiation locative.

Investissement locatif : Solibail, un dispositif gagnant-gagnantFace à l'augmentation constante de l'hébergement d'urgence à l'hôtel, Sylvia Pinel a engagé en février dernier un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières.

Pourquoi ne pas solliciter directement les bailleurs pour héberger les familles en difficulté ? Au ministère du Logement, l'idée a fait son chemin. Face à l'augmentation constante de l'hébergement d'urgence à l'hôtel, Sylvia Pinel a engagé en février dernier un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières. En effet, ce système revient très cher à l'État : 17,08 euros la nuitée.

D'ici 2017, ce plan prévoit donc la création de 13.000 places en dispositifs alternatifs, dont 9.000 en intermédiation locative, à l'image de Solibail. Garantie par l'État, cette solution permet aux propriétaires de louer leur bien à une association agréée qui y loge une famille à revenus modestes. Techniquement, l'association devient le locataire. C'est elle qui verse le loyer au bailleur et qui lui garantit l'entretien du logement.

Tout le monde est gagnant : l'État en premier lieu, qui économise beaucoup d'argent. Avec l'intermédiation locative, la nuitée revient à 6,65 euros en moyenne, soit presque trois fois moins chère que l'hôtel. Les locataires aussi, qui jouissent d'une situation plus confortable, plus digne, et mieux adaptée à leurs besoins.

Un loyer au prix du marché

Mais c'est aussi une "démarche avantageuse pour le propriétaire à plusieurs titres", selon le ministère du Logement. D'abord parce que l'association assure le paiement des loyers, dont le montant est fixé par rapport au prix du marché. Non seulement le bailleur ne perd pas d'argent, mais il peut même en gagner : dans le cadre de Solibail, il bénéficie d'avantages fiscaux allant de 30 à 70 % sur les revenus locatifs.

Autre bon point, la prise en charge de toutes les démarches par l'association gestionnaire : le choix du locataire, l'entretien du bien, le paiement des loyers ainsi que des charges. Enfin, le ministère du Logement vante l'aspect "socialement positif" de Solibail. En louant son logement via ce dispositif, le propriétaire "permet à une famille en difficulté de se loger dans des conditions dignes, avec un accompagnement social permettant de se reconstruire".

À ce jour, plus de 10 000 personnes en ont déjà bénéficié, rien qu'en Ile-de-France. Pour les bailleurs intéressés, sachez que Solibail est appliqué dans huit autres régions : la Basse-Normandie, le Languedoc-Roussillon, la Lorraine, les Midi-Pyrénées, le Nord-Pas-de-Calais, les Pays-de-la-Loire, la Provence-Alpes-Côte d'Azur et le Rhône-Alpes.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info