Paris : voilà à quoi pourrait bientôt ressembler l'Ile de la Cité

Marie Nahmias • 20 Décembre 2016 • 12:17

Trente-cinq propositions ont été remises vendredi dernier au chef de l'Etat et à la maire de Paris pour donner un nouveau souffle à l'Ile de la Cité. Dans les 25 prochaines années, ce lieu "emblématique" de la capitale pourrait ainsi accueillir une nouvelle place, des plateformes flottantes ou encore des passerelles piétonnes.

Paris : voilà à quoi pourrait bientôt ressembler l'Ile de la CitéLe rapport transmis au chef de l'Etat prévoit de rendre davantage piétonne. Crédit : DPA ñ ADAG

L'antique berceau de la ville de Paris est amené à faire peau neuve. L'architecte Dominique Perrault (concepteur de la BNF) et le président du centre des Monuments nationaux Philippe Belaval, ont remis vendredi 16 décembre un rapport pour redynamiser l'Ile de la Cité.  

En décembre 2015, les deux hommes ont reçu comme mission du chef de l'Etat de concevoir ce que pourrait être "l'un des sites les plus emblématiques et renommés de la capitale" à l'horizon 2040. Douze mois plus tard, il en ressort un document de 56 pages comprenant trente-cinq propositions.

Place aux piétons

La piétonnisation est un élément clé du rapport. "Il est évident qu'à l'horizon 2040 le trafic automobile n'aura plus sa place sur l'île, à l'exception des bus, des véhicules de la préfecture de police et de l'AP-HP", estime un proche d'Anne Hidalgo au JDD.

Dominique Perrault et Philippe Belaval proposent ainsi de "supprimer la circulation automobile sur le pont de l'Archevêché afin de créer un parcours piéton" et d'ouvrir un débarcadère "pour permettre d'accéder par bateau de la Seine au parvis de Notre-Dame". Le rapport préconise également la création de "deux passerelles piétonnes" et l'aménagement d'une nouvelle place située sur la pointe amont de l'île.

Une dalle de verre sur le parvis de Notre-Dame

Pour rendre plus agréable la promenade des passants, les auteurs imaginent recouvrir le parvis de Notre-Dame de Paris 135 m de long par 100 m de large) d'une dalle de verre qui dévoilerait la crypte archéologique actuellement cachée.

"La façade de pierre de la cathédrale va se refléter sur ce sol en verre, lequel permettra de baigner la crypte archéologique de lumière naturelle et de faire le lien avec la Seine (...). En sous-sol, les millions de visiteurs qui attendent aujourd'hui sous la pluie ou la canicule disposeront de services indispensables comme des toilettes ou une bagagerie", promet le rapport.

Les Parisiens pourront donner leur avis

Parmi les autres suggestions, "désenclaver l'Hôtel-Dieu en transformant l'enceinte actuelle en colonnade ou péristyle", "rassembler différentes entités de la préfecture sous un même toit, par la création d'une rotonde et d'une grande verrière", "convertir le parc de stationnement situé sous le parvis en galerie d'accueil" et "convertir les différentes emprises libérées par la préfecture en logement".

Autant de projets, qui seront présentés aux Parisiens dès 2017 sous la forme d'une exposition participative à la Conciergerie. "Ce travail d'ensemble doit s'interpréter (...) par la transparence du projet vis-à-vis des citoyens, en permettant leur engagement et leur consultation", estiment les auteurs du rapport.

Crédits : DPA ñ ADAG

>>A lire également : EN VIDEO. Vill'up un centre commercial au coeur de la Cité des sciences et de l'industrie à Paris

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info