Seriez-vous prêts à partager une nouvelle pièce avec un voisin ?

Hugo Eugene • 07 Avril 2017 • 15:58

Un promoteur immobilier rennais propose aux occupants de deux appartements voisins de se partager une pièce commune, pensée exclusivement pour l'occasion. Un concept innovant qui pose encore un léger problème.

Seriez-vous prêts à partager une nouvelle pièce avec un voisin ?Le concept d'habitat inédit proposé par le promoteur immobilier rennais Neotoa

C'est une idée pour le moins innovante. A Rennes, le promoteur immobilier Neotoa, qui gère 17.620 logements de l'Ille-et-Vilaine, a eu l'idée de mettre à disposition de deux appartements voisins, une pièce de vie commune, accessible de manière partagée ou privée. A la fin du mois, son loyer d'un montant de 50 euros sera divisé entre les deux ménages, au centime près, grâce à un logiciel de calcul.

Après trois années de recherche, le spécialiste immobilier dévoile une pièce de 12 mètres carrés jouxtant les appartements de 2 et 3 pièces, intégrant eux-mêmes un ensemble immobilier de 40 logements neufs. Disponible dès le mois de mai, isolée et dotée de portes coupe-feu, celle-ci intéresserait une cinquantaine de demandeurs de logement social prêts à tenter l'expérience.

Certains ont même confié l'utilisation qu'ils en feraient à La Vie Immo. Une salle afin de faire dormir ses enfants pour une assistance maternelle ne pouvant pas accéder à un logement plus grand, une nouvelle chambre qui servira à loger les proches qui habitent loin de cette personne âgée... Les possibilités n'ont pas vraiment de barrières.

@Neotoa

Quid de la taxe d'habitation ?

Pour gérer l'utilisation de cet espace, on a fait appel à la domotique. La technologie permettra ainsi de réserver à n'importe quel moment, et indiquera aux utilisateurs son statut d'occupation (libre, occupée ou partagée), par un code couleur à retrouver sur des ampoules connectées. Par la suite, Neotoa veut aller plus loin et mettre en place un système de réservation via tablette par exemple, ou donner aux ménages la possibilité d'obtenir des informations sur leur consommation d'énergie.

"Cette pièce à la demande répond à un double objectif : renforcer le lien social entre locataires, mais également proposer un nouvel espace peu coûteux, dont on n'a pas tout le temps besoin, et qui puisse être partagé", précise Sandra Leblond, responsable du pôle habitats pluriels de Neotoa à La Vie Immo. "À nous de trouver le bon binôme qui n'en a pas besoin au même moment", ajoute-t-elle.

Si cette expérience doit durer une année, le promoteur immobilier a déjà prévu de construire, avant la fin de 2018, quatre autres binômes qui comprendront un jardin d'hiver. En ce qui concerne la taxe d'habitation, Neotoa affirme qu'une réflexion est actuellement en cours pour répondre à cette problématique.

>> A lire également :

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info