La tranche d'âge idéale pour acheter se situe entre 25 et 34 ans

Etienne Nicolas • 12 Juin 2018 • 14:03

Selon un sondage Guy Hoquet, les différentes générations françaises pensent que l'âge idéal pour acheter un bien se situerait entre 25 et 34 ans.

La tranche d'âge idéale pour acheter se situe entre 25 et 34 ans

7 jeunes sur 10 pensent que l'âge idéal pour acquérir un logement est compris entre 25 et 34 ans selon l'étude réalisée par Harris Interactive pour le réseau immobilier Guy Hoquet. Ils ne sont pas les seuls à penser ça : la majorité des plus de 65 ans partage cette opinion même s'ils sont moins unanimes (59 % répondent « 25-34 ans »). Pour près d'un tiers de ces derniers (31 %), les « 35-44 ans » représentent aussi une tranche d'âge idéal.

A en croire les différentes moyennes d'âge des primo-accédants, entre 35 et 38 ans selon les différentes sources, le regard des personnes âgées sur la question semble être adapté à la réalité. Malgré des taux d'intérêt très bas en France, les prix ont atteint des niveaux records notamment à Paris ou Lyon : ce qui freine l'acquisition des jeunes. De plus, la baisse des aides publiques concernant l'aide à l'accession immobilière (Pinel, PTZ, APL accession) ne les aide pas à devenir primo-accédants.

41 % des Français veulent un logement modulable

Autre enseignement de l'étude : les jeunes « consomment » le logement différemment des seniors. En effet, ils le considèrent comme un outil qui permet aussi d'augmenter ses revenus (Airbnb et autres). La génération des moins de 35 ans imagine aussi leur bien d'une façon différente. 41 % des personnes interrogées veulent un habitat modulable : des pièces qui peuvent changer en fonction du moment, comme une pièce qui ferait office de bureau le jour et de chambre la nuit.

Cela s'explique par une volonté de flexibilité, qui s'observe aussi de plus en plus dans le monde du travail aujourd'hui. Comme c'est le cas avec l'augmentation du télétravail. Même si cette pratique est relativement récente en France, et qu'elle ne correspond peut-être pas aux populations plus âgées, son utilisation devrait s'intensifier dans les prochaines décennies.

Enfin, les différentes générations se rejoignent sur le fait d'investir dans leur résidence principale. Ainsi, 71 % des sondés l'ont déjà acquise ou envisagent de le faire. Une situation expliquée par Fabrice Abraham, directeur général de Guy Hoquet : « L'immobilier est considéré, de longue date, comme une valeur refuge, un investissement pour l'avenir. Ainsi, et davantage encore dans les périodes les plus incertaines, l'immobilier rassure les Français qui peuvent se dire que, quoi qu'il leur arrive, ils auront toujours, a minima, un toit au-dessus de la tête ».

>> A lire aussi > Immobilier : les Français achètent pour transmettre


Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info