Ce village ardennais met en vente des maisons pour 8.000 euros

Hugo Eugene • 30 Septembre 2016 • 11:16

En mai dernier, une partie du village de Williers a été mise aux enchères puis rachetée par son propriétaire. Aucun fonds n'ayant transité, une nouvelle vente doit avoir lieu avant la fin de l'année ou début 2017.

Ce village ardennais met en vente des maisons pour 8.000 eurosLes 38 habitants du village de Williers vivent au rythme des déboires d'un millionnaire

A Williers, petit village français frontalier de la Belgique dans les Ardennes (08), les 38 habitants sont déboussolés. Depuis plusieurs mois, les curieux venus de partout et d'ailleurs arpentent ses ruelles, à tel point que le maire Rémi Richard confie à nos confrères de Ouest-France se sentir "comme dans un zoo". "Si vous avez vu le film La Soupe aux Choux, vous comprendrez où nous en sommes. Les habitants n'en peuvent plus. Et personne ne sait comment ça va se finir", ajoute-t-il.

Depuis plusieurs mois en effet, la commune vit au rythme des déboires financiers et judiciaires d'un seul homme. Didier Thiry, millionnaire franco-belge, propriétaire de la moitié des maisons du village et destitué après une dette impayée. Les habitants le connaissent bien. "Depuis 30 ans, il vient en week-end, en vacances. Petit à petit, il a racheté une bonne partie du village. Il a créé des maisons d'hôtes, puis le restaurant... Depuis il a connu des faillites en cascades et il s'est fait de plus en plus rare", raconte l'un d'entre eux.

La terrasse du restaurant Chez Odette à Williers. (Capture d'écran Google View)

"Disparu de la circulation"

Au printemps dernier, le Tribunal de grande instance de Charleville-Mézières à une heure de route, procède à la vente aux enchères hors-norme d'un quart du village (7 maisons). "Lors de la vente, il a acheté ses propres biens. Pour la somme d'un demi-million d'euros. Mais depuis il a disparu de la circulation", explique Rémi Richard. En réalité, aucun centime n'a été en versé.

Aujourd'hui, près de la moitié des maisons du village sont à vendre. A plusieurs reprises, Didier Thiry, natif de Williers, est venu promettre aux habitants que l'affaire était en cours de résolution, mais la vente reste programmée pour la fin de l'année 2016 ou début 2017. Le quotidien régional précise que le patrimoine bradé représente une part non-négligeable de la commune, peuplée aux trois-quarts de résidents belges qui y ont une maison secondaire.

Cette situation déchaîne les estimations, Rémi Richard de confirmer : "Tout le monde spécule sur le village". Parmi les biens immobiliers que l'on peut trouver à Williers figurent une maison pour 8.000 euros, une jolie demeure ornée d'une façade en pierres de France à 21.000 euros et un ancien hôtel-restaurant, Chez Odette, à 40.000 euros.

Ce mercredi, suite à sa liquidation judiciaire, c'est tout le mobilier de cet hôtel qui a été vendu. "C'est le seul commerce du village. On espère bien pouvoir le rouvrir. Williers est un village touristique, avec 19 chambres d'hôtes", tempère le maire de la commune. Après la pluie, le beau temps fera-t-il vivre des jours meilleurs à Williers ?

>> A lire également : EN IMAGES. A vendre : maison rénovée dans la Haute Vallée de Chevreuse

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info