Les crédits immobiliers de la Banque Populaire

Les crédits immobiliers de la Banque Populaire

Le crédit immobilier proposé par les banques est un type de prêt qui est uniquement destiné à financer un projet en lien avec l'acquisition, la construction ou à des travaux relatifs à un bien immobilier. La plupart des banques et des établissements financiers proposent au moins un crédit immobilier dans leur panel d'offres de crédits. Sur le marché, on peut ainsi trouver une multitude de propositions de crédits immobiliers issus de ces établissements.

C'est pour cette raison qu'il est important d'utiliser un comparateur de crédits immobiliers pour trouver l'offre qui correspond à ses attentes, aux meilleures conditions et aux meilleurs tarifs. Par ailleurs, la souscription et les conditions d'accord d'un crédit immobilier diffèrent  d'une banque à une autre. Cette guide va ainsi mettre en lumière les offres proposées par la Banque Populaire en matière de crédit immobilier.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Généralités sur la Banque Populaire

Au départ, la Banque Populaire était une banque coopérative regroupant les Banques populaires régionales, dont la Banque Fédérale des Banques Populaires et la BRED.

En 2009, la Banque Fédérale des Banques Populaires enregistre des pertes importantes et le groupe BPCE voit le jour par la fusion des Banques populaires et des Caisses d'Épargne. La Banque populaire est un vaste réseau de plus de 3300 points de vente réunissant 13 Banques populaires régionales, le Crédit Coopératif, la CASDEN Banque Populaire et le Crédit maritime. Aujourd'hui, près de 9 millions de clients font confiance à la Banque Populaire dont le principal objectif est d'être au plus près de sa clientèle.

Par ailleurs, les banques populaires ont toujours eu une vocation régionale depuis leur création en 1878. En effet, les agences régionales de la Banque Populaire entretiennent jusqu'à aujourd'hui, des relations renforcées avec les PME, les organisations socioprofessionnelles régionales et les organismes consulaires. La Banque Populaire privilégie également la participation de ses clients et sociétaires dans le capital de la société. Le maintien de ce statut coopératif permet à la Banque Populaire de maintenir une certaine indépendance et lui offre une garantie de disponibilité de ressources pour son développement. Dans les régions, la Banque populaire est une enseigne opérant sur un territoire bien précis. Actuellement, on dénombre 13 banques populaires régionales dans le réseau des banques populaires.

Quels sont les crédits immobiliers proposés par la Banque Populaire ?

La Banque Populaire propose sept offres de crédits immobiliers. Ces offres sont toutes distribuées dans les agences de la banque, notamment dans les banques populaires régionales. La Banque Populaire finance des projets immobiliers entrant dans le cadre d'un achat immobilier, que ce soit dans le neuf ou dans l'ancien, avec ou sans travaux, un investissement locatif, etc.

Toutefois, les conditions de l'offre de prêt immobilier changent en fonction de chaque antenne de la Banque Populaire. Pour s'informer, il est recommandé de contacter l'agence régionale concernée. Mais dans la plupart des cas, les crédits immobiliers de la Banque Populaire proposent des échéances constantes et peuvent être sollicités pour tous types de financement immobilier. En général, la durée maximale de remboursement d'un prêt immobilier de la Banque Populaire est de 25 ans.

La Banque populaire propose plusieurs types de prêts immobiliers :

- le prêt à taux fixe et constant pour toute la durée du prêt. Certaines offres proposent également plusieurs taux fixes soumis à des périodes précises durant la période de remboursement du prêt.

- le prêt à taux variable, qui change en fonction de certains paramètres du marché. Le taux peut donc varier à la hausse ou à la baisse en fonction de la conjoncture.

- La Banque Populaire peut proposer des prêts immobiliers à taux variables capés. Il s'agit de taux variables dont la hausse ne peut dépasser un certain plafond fixé à l'avance.

Toutefois, la Banque Populaire offre la possibilité aux  emprunteurs de combiner les deux types de taux dans un même prêt immobilier.

La Banque Populaire requiert généralement une garantie sur le prêt immobilier consenti à l'emprunteur. Dans ce cadre, elle propose souvent les solutions suivantes :

- l'hypothèque, qui est une solution de garantie offerte à la banque, laquelle peut saisir le bien immobilier en cas d'incapacité de l'emprunteur à rembourser le prêt.

- le PDD (privilège du prêteur de deniers) qui ressemble en plusieurs points à l'hypothèque. Mais dans ce cas, la banque peut exiger la revente du bien immobilier pour être remboursée en cas de défaillance de la part de l'emprunteur.

- le cautionnement. La caution peut se substituer à l'emprunteur en cas de défaillance de sa part. Ainsi, la personne, ou l'organisme, de caution va se charger du remboursement du prêt immobilier. De son côté, la personne ou l'organisme de caution peut engager des actions de recouvrement à l'encontre de l'emprunteur, notamment par la vente du  bien immobilier mis sous caution. La Banque Populaire propose aux emprunteurs de souscrire un cautionnement chez la Compagnie européenne de garanties et Cautions, plus connue sous la marque SACCEF, ou chez CASDEN la banque coopérative de la fonction publique, pour les fonctionnaires.

Par ailleurs, certaines banques populaires peuvent consentir à accorder des prêts immobiliers en devises, autres que l'euro. Cette possibilité est, toutefois, soumise à conditions. Cette offre est, effectivement, réservée aux emprunteurs qui perçoivent leurs revenus dans la devise concernée ou détiennent un patrimoine valorisé dans cette devise. Dans tous les cas, un prêt en une autre devise que l'euro donne lieu à des modifications possibles du coût total du crédit à cause de la fluctuation sur le marché des changes.

Les modalités de remboursement du prêt immobilier Banque Populaire peuvent changer en fonction des conditions de solvabilité de l'emprunteur. Les remboursements peuvent se faire en mensualités, par trimestre ou par semestre. Toutefois, le montant total des échéances du prêt ne doit pas dépasser les 33 % des revenus de l'emprunteur sur la même période. Par ailleurs, en fonction de chaque offre, la banque peut concéder des franchises totales ou partielles. Les conditions de remboursement peuvent également intégrer des modulations d'échéance. Il s'agit d'une possibilité de revoir le montant de l'échéance de remboursement, à la hausse comme à la baisse. Si cette opération est permise, l'emprunteur peut suspendre momentanément le remboursement de son prêt sur une période allant jusqu'à quelques mois. Par contre, la modulation d'échéance peut amener à une révision de la durée de remboursement du crédit et de son montant total.

Voici les offres de prêts immobiliers proposées par la Banque Populaire.

  • Le prêt à taux fixe de la Banque Populaire

Un crédit immobilier à taux fixe est caractérisé par des mensualités constantes qui sont évaluées selon la durée du prêt et le montant du capital emprunté.

La Banque Populaire présente son offre « Prêt à taux fixe » avec la possibilité pour l'emprunteur de revoir à la hausse ou à la baisse le montant des échéances. Le client doit débourser 900 euros pour les frais de dossier et il n'est pas tenu de déposer ses revenus sur un compte souscrit auprès de la banque. Il y a deux manières de connaitre le taux d'emprunt appliqué sur le prêt immobilier à taux fixe de la Banque Populaire :

- effectuer une simulation en ligne

- ou joindre directement une agence de la banque.

La Banque Populaire estime que le « Prêt à taux fixe » est avantageux sous 3 aspects : des tarifs moins onéreux, la possibilité pour l'emprunteur de moduler annuellement le coût de ses échéances soit en les augmentant soit en les baissant. Si l'emprunteur revoit à la baisse, cela impliquera un allongement de la durée du crédit. Par ailleurs, le prêt n'exige pas de montant minimal d'apport personnel.

  • Le prêt à taux variable de la Banque Populaire

Un crédit immobilier à taux variable se traduit par une fluctuation des mensualités en rapport avec un indice établi au moment où l'emprunteur a souscrit le crédit. Ainsi, il est difficile de définir à l'avance le montant total du remboursement.

La Banque Populaire suggère à ses clients le « Prêt immobilier à taux variable capé 1 » qui est un crédit à taux variable offrant la possibilité à l'emprunteur de changer le montant des échéances. Il faut débourser au total 1000 euros pour les frais de dossier. En outre, il est demandé à l'emprunteur la centralisation de ses revenus au sein de la banque. Pour connaître le taux d'intérêt, le seul moyen est de joindre une agence dans la mesure où la simulation en ligne n'est pas disponible.

L'appréciation de la Banque Populaire en ce qui concerne le « Prêt immobilier à taux variable capé 1 » est globalement positive. Même si le contrat ne permet pas de basculer vers un taux fixe, il n'exige pas d'apport minimum et permet à l'emprunteur de moduler le coût de ses mensualités.

  • Le prêt bail immobilier de la Banque Populaire

Le prêt bail immobilier offre la possibilité à un établissement de crédit de fournir un local à court terme à une entreprise en contrepartie du versement régulier d'une redevance.

La Banque Populaire fait l'acquisition d'un bâtiment déjà construit ou qui est encore à bâtir et le propose en location sur une période de 7 à 15 ans. À l'expiration du terme du contrat, l'emprunteur devient le propriétaire en activant l'option d'achat pour un prix qui a été fixé au préalable au moment de la signature du contrat.

La Banque Populaire assure le paiement de l'intégralité du montant du projet comprenant les frais de mutation et de construction, les frais annexes, la TVA, les assurances liées à la construction.

  • Le crédit immobilier professionnel de la Banque Populaire

Cette offre est adaptée pour les personnes qui exercent une profession libérale et qui désirent contracter un prêt immobilier professionnel auprès de la Banque Populaire. Pour cela, l'emprunteur peut apporter à la banque un dossier incluant un avis d'imposition, les opérations détaillées des 3 derniers mois, un plan de remboursement des crédits en cours et les déclarations fiscales.La banque va lui demander de justifier la stabilité de ses revenus et le montant de son apport personnel.

Le prêt immobilier professionnel s'adresse à n'importe quelle profession libérale sous réserve de fournir quelques garanties. Il est conseillé de couvrir le prêt immobilier en souscrivant une assurance de prêt professionnel. Pour dénicher l'assurance adaptée à vos besoins, vous pouvez contacter le courtier sur internet Bourse des Crédits.

  • Le crédit immobilier modulable de la Banque Populaire

Un crédit immobilier modulable comprend un taux fixe avec des mensualités variables. Par rapport aux sources de revenus de l'emprunteur, il donne la possibilité d'élever ou de baisser le montant des mensualités.

Le contrat « Riv' Immo Modulation » de la Banque Populaire s'adresse aux particuliers ou aux entreprises et sociétés désirant acheter, rénover ou construire un logement. Il faut compter 1250 euros pour les frais de dossier. La durée du crédit s'étend sur 25 ans.

Cette offre accorde une possibilité de modulation d'échéances. Pour cela, l'emprunteur peut faire une demande et un conseiller en prêt immobilier de la Banque Populaire l'invitera à effectuer des simulations différentes pour connaître la durée appropriée en fonction de sa situation. Une fois la durée adéquate fixée, l'emprunteur devra signer une clause additionnelle en rapport avec le crédit en cours.

  • Le crédit immobilier à taux zéro de la Banque Populaire

La Banque Populaire présente son Prêt à Taux Zéro (PTZ) destiné aux particuliers qui envisagent de se porter acquéreur d'une première habitation principale. Il s'agit d'un financement partiel qui nécessite la souscription d'autres crédits pour financer un projet dans sa totalité.

L'avantage du PTZ+ c'est que le souscripteur n'a pas à débourser des frais de dossier et qu'il décide de la date de prélèvement de ses échéances. Le fait que l'emprunteur achète pour la première fois une résidence principale est une condition indispensable pour bénéficier du PTZ+ . Le PTZ finance : un logement HLM cédé par un organisme social à son occupant, la construction ou l'achat d'un logement neuf, une habitation ancienne implantée dans une commune éligible nécessitant des travaux d'amélioration avec au minimum 25 % de quotité .

  • Le crédit relais de la Banque Populaire

Le crédit relais est une solution de financement pour l'acquisition d'un bien immobilier en attendant la revente d'un ancien. Ce type de crédit est à durée limitée, le temps pour l'emprunteur de trouver un acquéreur pour son ancienne résidence. L'offre de la Banque Populaire propose une durée de contrat de deux ans au maximum pour le remboursement du crédit pour l'achat de la nouvelle résidence. Toutefois, en fonction du profil de l'emprunteur, la Banque Populaire peut demander une expertise sur le bien faisant l'objet de la revente afin d'estimer sa valeur, avant d'accorder le prêt relais.

Les principaux avantages de ce type de prêt sont notamment la possibilité pour l'emprunteur de bénéficier d'un prêt pour acquérir rapidement et dans les temps une résidence qui l'intéresse sans devoir attendre la revente de l'ancienne, la possibilité d'anticiper le remboursement en totalité du prêt relais en cas de revente de l'ancienne résidence. Par contre, l'emprunteur devra rembourser en une fois la totalité du prêt à l'issue de la fin du contrat du prêt relais, même sans avoir pu revendre son ancienne résidence. Cette offre peut varier selon les régions. Il est conseillé de consulter un conseiller de la banque au niveau d'une agence de la Banque Populaire de sa région pour connaître toutes les conditions.

  • Le prêt épargne logement de la Banque Populaire

Le prêt épargne logement est un prêt immobilier spécifique qui permet à l'emprunteur de souscrire  un prêt immobilier grâce à des droits acquis suite à une épargne sur un PEL (plan d'épargne logement) ou sur un CEL (compte épargne logement).

L'offre de la Banque Populaire concerne les comptes épargnes souscrits sur CEL ou PEL depuis le 1er mars 2011. Grâce aux rémunérations générées par ces comptes épargnes, l'emprunteur peut demander un financement pour son projet immobilier, que ce soit dans l'achat d'un terrain pour la construction, pour une acquisition d'une résidence (neuve ou ancienne), ou pour financer certains travaux dans sa propre résidence. Le compte épargne logement peut également, sous certaines conditions, financer l'acquisition de parking ou de parts dans une SCI. C'est également le cas, encore soumis à certaines conditions, pour les projets de construction ou d'acquisition d'une résidence secondaire, de tourisme ou l'achat de parts dans une société d'attribution d'immeuble.

Les principaux avantages du prêt épargne logement sont notamment la possibilité de céder les droits pour un prêt immobilier à un membre de sa famille, ou vice-versa. L'emprunteur peut également bénéficier d'un taux connu à l'avance.

  • Le prêt PREVAIR de la Banque Populaire

PREVAIR est un crédit immobilier proposé par la Banque Populaire destiné aux projets d'acquisition d'équipements écologiques dans le cadre de travaux de rénovation sur un logement. Il est accordé pour les résidences principales ou secondaires achevées depuis ou moins de deux ans, qu'il s'agisse d'un logement individuel ou collectif.

Le projet financé avec PREVAIR ouvre le droit pour l'emprunteur de bénéficier du crédit d'impôt pour la transition énergétique, notamment s'il s'agit d'une résidence principale. L'emprunteur peut également, réaliser des économies substantielles pour son projet qui entrera dans le cadre du développement durable.

  • Le simulateur de prêt immobilier, un outil gratuit avec la Banque Populaire

Vous voulez savoir à combien s'élèveront vos mensualités et évaluer votre possibilité d'emprunt ? Grâce au simulateur de crédit immobilier Banque Populaire disponible sur son site, vous obtenez immédiatement des informations capitales portant sur le coût du crédit, les mensualités, les frais de dossier... Ces informations sont nécessaires avant d'envisager un emprunt.

Pour procéder à la simulation, il vous suffit de remplir les champs portant sur la nature du projet et le besoin de financement en indiquant par exemple le montant et la durée du montant souhaitée. Une fois que vous avez rentré les données, vous validez et le simulateur va se charger d'effectuer l'évaluation. Le résultat de la simulation s'affiche instantanément.

Après avoir effectué votre simulation, vous obtiendrez une proposition indicative et vous aurez alors la possibilité de discuter avec un conseiller. Si vous voulez, vous pouvez effectuer plusieurs simulations, mais le résultat que vous obtiendrez n'engage pas la banque et restera seulement indicatif.

Les taux des crédits immobiliers

Le taux d'intérêt sur le prêt immobilier se définit de deux façons. Tout d'abord, il s'agit d'un acte commercial. En effet, en échange de son « service » de prêt d'argent à l'emprunteur, la banque applique un pourcentage qui représente une part de ses bénéfices sur l'opération. Par ailleurs, au-delà de l'acte commercial, le taux d'intérêt est également une contrepartie demandée par la banque à l'emprunteur pour son service de remboursement différé. En d'autres termes, en accordant à l'emprunteur une marge de temps pour le remboursement du capital emprunté, l'échelonnement du remboursement justifie l'application d'un intérêt. Enfin, le taux d'intérêt est également une parade adoptée par la banque pour se prémunir contre les risques sur l'emprunt, notamment face aux défauts de remboursement. Dans ce cas, le taux d'intérêt représente en partie le « risque prêteur ».

L'application et les types de taux d'intérêt sont de différentes natures.

  • Taux moyens en fonction des produits

Les banques appliquent chaque type de taux à chaque offre de prêt immobilier. Ainsi, un établissement de prêt peut appliquer soit le taux d'intérêt fixe ou le taux d'intérêt variable. Il arrive que certains établissements appliquent des types de taux d'intérêt combinant les deux formules.

Le taux d'intérêt fixe est appliqué sur la plupart des crédits immobiliers classiques. Il a l'avantage de la sécurité aussi bien pour la banque que pour l'emprunteur. En effet, les deux parties connaissent, dès le début du contrat, la totalité du crédit emprunté et son coût total à l'échéance du remboursement. Ainsi, dans le cas d'un prêt immobilier à taux fixe, celui-ci est défini dès le début du contrat et ne peut changer jusqu'à la fin du remboursement. Toutefois, en cas de renégociation de prêt ou en cas de remboursement anticipé, la banque peut être amenée à revoir le taux fixé au début. Si l'emprunteur est protégé de toute variation des taux sur le marché, un crédit immobilier à taux fixe peut, cependant, être désavantageux au cas où il décide d'anticiper le remboursement, ou de revendre le bien acquis avec le prêt immobilier en cours de remboursement.

Par ailleurs, le taux d'intérêt variable (ou révisable) est un taux d'intérêt dont la valeur dépend de la variation des indices boursiers, notamment de la variation du taux Euribor. Un prêt immobilier soumis à un taux variable est exposé aux variations à la baisse ou à la hausse des taux moyens de l'emprunt sur le marché. Ainsi, l'emprunteur peut voir le taux d'intérêt sur son prêt immobilier révisé chaque mois, chaque trimestre, chaque semestre ou chaque année. Actuellement, les emprunteurs qui ont souscrit à des offres de crédit immobilier à taux révisable peuvent bénéficier de la baisse des taux sur le marché. Toutefois, ils ne sont pas à l'abri d'une hausse plus ou moins subite ou plus ou moins importante. En général, les banques effectuent une révision du taux sur un crédit immobilier à taux révisable sur une période à court terme, notamment tous les trimestres ou annuellement. Il existe deux types de crédits immobiliers à taux révisables : le prêt immobilier à taux révisable pur et le crédit immobilier à taux révisable capé.

Le crédit immobilier à taux révisable capé bénéficie d'un plafonnement d'augmentation du taux. Généralement, les offres de prêts immobiliers proposent des taux capés 1 ou 2. C'est-à-dire que malgré une éventuelle hausse importante des taux sur le marché, le taux maximum applicable sur le prêt immobilier ne peut pas dépasser 1 ou 2 points de plus par rapport au taux initialement négocié.

Toutefois, la totalité des offres de crédit immobilier affiche un autre type de taux d'intérêt : le TAEG. Il s'agit du taux d'intérêt total que la banque propose pour son offre. Le TAEG comprend ainsi le taux nominal d'emprunt, le coût total des frais d'assurance, les frais de dossier, les frais de garantie et tous les autres frais que la banque facture pour monter l'opération de prêt. Incluant tous les frais, le TEAG ne peut toutefois afficher une valeur supérieure au taux d'usure fixé par la Banque de France. C'est le taux maximal légal autorisé pour les produits de financement proposés par les banques. Le TAEG est surtout utile à l'emprunteur pour comparer les différentes offres sur un comparateur de crédits immobiliers, comme celui proposé par Bourse des Crédits.

  • Taux moyens en fonction des critères de la banque

Les banques fixent le taux d'intérêt sur un prêt immobilier en tenant compte de plusieurs paramètres. Tout d'abord, il faut comprendre que si la banque arrive à financer un projet immobilier, elle a dû elle-même emprunter sur le marché financier. L'argent qu'elle a obtenu de cet emprunt va ensuite servir à répondre aux demandes de prêts immobiliers. Pour le financement des emprunts à taux fixes, la banque se base sur des prêts à long terme sur le marché financier, l'OAT entre autres. Pour financer les crédits à taux variables, elle base ses calculs sur les taux à court terme comme l'Euribor. Par la suite, en accordant le prêt à l'emprunteur, la banque va appliquer une marge représentant une partie de ses bénéfices et des risques pris. Ainsi, les emprunteurs dont le profil est estimé excellent par la banque bénéficieront des meilleurs taux.

Les critères retenus par les banques pour fixer le taux sur un crédit immobilier sont de différentes natures. Tout d'abord, la capacité de l'emprunteur à présenter un apport personnel ou pas. Selon le fait que l'emprunteur puisse participer plus grandement dans le projet, la banque peut consentir à appliquer un meilleur taux, étant donné qu'elle peut être assurée de prendre un moindre risque. Le taux d'intérêt est également fixé par la banque en fonction de la pérennité des revenus de l'emprunteur. Les détenteurs d'un contrat CDI sont beaucoup plus assurés d'obtenir un bon taux d'intérêt que ceux qui sont sous CDD ou sous contrat d'intérim. Enfin, avant d'accorder un prêt immobilier, la banque va scruter les relevés de compte de l'emprunteur, ceci dans le but de déterminer son comportement financier et d'établir le niveau de risque sur son profil. Un compte bancaire qui n'affiche pas  de découverts peut facilement faire bénéficier à l'emprunteur d'un meilleur taux pour son crédit immobilier.

La Banque Populaire, affiche des taux variés en tenant compte de tous ces critères et en fonction de la durée de remboursement. Ainsi, si la banque concède une durée de remboursement du prêt immobilier allant de 15 à 30 ans, les taux d'intérêt proposés peuvent varier entre 1,50 % pour un prêt de 15 ans, et de 2,25 % pour un prêt immobilier à long terme de 30 ans.

  • Taux revus la plupart du temps tous les mois

Les taux moyens appliqués sur les crédits immobiliers sont fonction de la variation des taux appliqués sur le marché financier. En général, les taux moyens sont affichés par des sites en ligne spécialisés tous les mois. La variation des taux mensuels est fonction de plusieurs paramètres. Il s'agit, notamment, des obligations assimilables du trésor (OAT). Il s'agit d'emprunts de l'État sur le long terme pour assurer son financement. Les acteurs du marché de l'emprunt immobilier font une veille permanente sur l'OAT 10 ans, étant donné que la variation de celui-ci est un indicateur majeur pour anticiper une éventuelle hausse ou baisse des taux pratiqués sur les prêts immobiliers. En effet, à mesure que les OAT augmentent, les taux d'intérêt suivent le même rythme, et vice-versa. Par ailleurs, l'indice Euribor influe également sur la variation des taux d'intérêt sur les prêts immobiliers. Par ailleurs, le taux directeur d'emprunt entre les différentes banques fixé par la BCE influe également sur les taux d'intérêts sur les prêts immobiliers. En fonction de la variation de celui-ci, les banques peuvent augmenter ou diminuer leurs marges sur les prêts.

Actuellement, la variation des taux de prêts immobiliers sur le marché conserve toujours une tendance à la baisse. Malgré une légère hausse en début d'année 2017, les tendances sont revenues à la baisse. Pour le mois de juillet, la variation des taux est surtout fonction de la qualité des profils emprunteurs, d'excellent à bon. Ainsi, pour les prêts à longue durée de 15 à 25 ans, les taux moyens proposés par les banques varient entre 1,05 % pour les prêts sur 15 ans pour les profils jugés « excellents » à 1,50 % pour ce même type de profil pour les prêts sur 25 ans. Pour les profils jugés « bons » par les banques, les taux varient de 1,54 % pour les prêts de 15 ans à 1,91 % pour les prêts de 25 ans. Pour les prêts à court terme de 7 à 12 ans, les banques reprennent les mêmes critères de qualité de profil. Pour les profils « excellents, le taux appliqué sur un prêt immobilier de 7 ans est en moyenne de 0,47 % et de 0,93 % pour les prêts de 12 ans, pour ce même type de profil. Pour les profils jugés « bons », le taux moyen appliqué par les banques est de 1,07 % pour les prêts de 7 ans, et de 1,39 % pour les prêts de 12 ans.

  • Taux pour que les établissements s'adaptent à leurs objectifs

La fixation d'un taux d'intérêt sur le prêt immobilier dépend également, en grande partie, de la politique commerciale de la banque. Celle-ci est définie en fonction des objectifs que la banque se fixe. D'ailleurs, la banque change régulièrement de politique et d'objectifs au cours de l'année, changeant ainsi les taux d'emprunt proposés. En effet, il est possible que la banque accorde un meilleur intérêt pour les primo-accédants en leur concédant de meilleures conditions et des taux plus bas. Certaines fois, elle peut privilégier, par exemple, les emprunteurs séniors et plus nantis financièrement.

En tout cas, la politique de la banque est établie en fonction de son mode de fonctionnement. Plus concrètement, il existe en France deux types d'établissements prêteurs. D'un côté, il y a les banques de dépôt, et de l'autre il y a les établissements dits « purs prêteurs ».

Pour les banques de dépôt, le crédit immobilier constitue généralement un produit de rappel. C'est-à-dire qu'il s'agit d'un moyen de fidéliser les clients qui peuvent ensuite « consommer » d'autres produits proposés par la banque, et qui constituent leurs principales sources de bénéfice. Dans ce cas, le crédit immobilier ne représente pas une très importante source de revenus pour la banque. Pour les établissements « purs prêteurs », le crédit immobilier constitue l'essentiel de leurs activités et de leurs revenus.

Dans ce cas, ces établissements se basent sur les intérêts sur les crédits accordés et les contrats d'assurance sur ces prêts immobiliers pour assurer leur fonctionnement et leurs bénéfices. Dans la plupart des cas, les établissements « purs prêteurs » ont une plus faible marge de manoeuvre pour appliquer un taux d'intérêt attractif.

Comment souscrire un prêt immobilier chez la Banque Populaire ?

  • La souscription du prêt immobilier

Des fiches concernant la souscription sont à la disposition des demandeurs de prêts immobiliers dans les agences de la Banque populaire. Elles servent à simplifier la démarche et permettre d'ores et déjà de répondre aux éventuelles questions. Il est conseillé de contacter l'une de nombreuses agences avant de déposer sa demande de financement, ou d'envoyer directement un courrier.

  • Bien préparer son dossier de prêt immobilier pour la Banque Populaire

Un dossier rempli en bonne et due forme est une condition essentielle à l'obtention rapide d'un crédit immobilier. Suivez les conseils avisés de la Banque Populaire pour monter un dossier en béton.

Un dossier bien rempli et complet représente un gain de temps considérable, car il évite les va-et-vient avec la banque et donne une bonne image de l'emprunteur. Ce qui le met dans une bonne position en vue des éventuelles négociations.

  • Le dossier en question doit inclure :

- Les 2 derniers avis d'imposition pour détecter un éventuel blanchiment d'argent.

- Les 3 derniers bulletins de paie. Un revenu mensuel minimal de 1300 euros est requis.

- Les 3 derniers relevés bancaires pour évaluer la façon dont le budget est géré.

- Une pièce d'identité en cours de validité (passeport ou Carte d'identité)

- Un certificat de résidence

- Un compromis de vente (cette pièce peut être produite par la suite).

Au cas où il y aura 2 souscripteurs, chacun devra présenter les documents précités.

Quand vous déposez un dossier de crédit immobilier à la Banque Populaire, vous pouvez aussi soumettre un dossier auprès d'autres établissements bancaires. Vous aurez l'avantage de vous informer des produits de la concurrence tout en augmentant vos chances de décrocher un prêt.

  • Étude de revenus pour l'obtention d'un prêt immobilier à la Banque Populaire

Les banques analysent la solvabilité de l'emprunteur sur la base des charges du foyer et de ses revenus. Elles tenteront de déterminer chaque type de revenu dans l'année si celui-ci est récurrent ou ponctuel. Pour évaluer les ressources nettes, les banques tiennent compte des moyens de subsistance stables incluant les rentes, les loyers, les aides et allocations sociales, les pensions, les revenus d'activité non salariée, mais également les charges récurrentes comprenant : les loyers de la résidence principale ou secondaire de l'emprunteur ainsi que les prêts en cours.

Le montant des ressources nettes est traduit par l'écart entre les moyens de subsistance stables et les charges récurrentes. Les banques procéderont également au calcul des revenus variables comme les dividendes, les commissions, le remboursement des frais, selon leur ancienneté et leur proportion par rapport aux revenus fixes.

  • Comment déterminer le montant de l'emprunt par rapport à ses revenus ?

Le montant de l'emprunt s'obtient en réalisant le calcul de la capacité d'emprunt effectué sur la base des revenus et de l'apport personnel proposé par l'emprunteur. Il faut veiller à ce que le taux d'endettement ne puisse pas atteindre plus de 33 % des revenus sinon la banque risque de rejeter la demande. La capacité d'endettement concerne la totalité des crédits souscrits y compris les crédits à la consommation. Il est donc recommandé dans la mesure du possible de rembourser les crédits en cours en vue d'abaisser le taux d'endettement et d'avoir plus de chance de décrocher un prêt immobilier de la Banque Populaire. Néanmoins, la règle des 33 % ne s'appliquera pas à partir du moment où l'emprunteur bénéficie des ressources plus élevées pour disposer d'un reste à vivre conséquent. Il s'agit ici du montant restant après le paiement de la mensualité et qui devrait pouvoir assurer les dépenses quotidiennes du ménage.

  • Astuces et conseils pour mieux préparer son dossier

En matière de crédit immobilier, les conditions peuvent varier en fonction du profil de l'emprunteur.

  • Le dossier de crédit immobilier si l'on est en statut professionnel CDI

Pour les emprunteurs qui bénéficient d'un contrat de travail de type CDI, la banque va d'abord procéder à un contrôle de leur taux d'endettement au cas où celui-ci représente plus du tiers de leurs revenus. Puis, à partir de montant du salaire, elle va s'assurer que l'emprunteur pourra payer les charges inhérentes à ce genre de contrat. L'emprunteur en CDI est avantagé, car il rassure la banque sur sa capacité à régler ses mensualités dans les délais prévus sur la durée de vie du contrat.

  • Le dossier de crédit immobilier pour les emprunteurs en statut d'intérim ou CDD

Pour les emprunteurs en intérim ou en CDD, bourse des Crédits suggère d'être le plus transparent possible en présentant au banquier un dossier complet avec des informations exhaustives. Le but est de dissiper les inquiétudes liées à leur capacité de remboursement.

Seuls les revenus découlant du contrat d'intérim ou du CDD seront pris en compte pour évaluer le taux d'endettement. Pour cela, 2 conditions sont requises :

- L'emprunteur est tenu de contracter une assurance chômage qui sera très utile à la banque au cas où son contrat de travail serait rompu et qu'il n'aurait plus les moyens de rembourser.

- Le banquier procédera à une vérification au niveau de la durée du contrat en CDD. Le dossier de demande de prêt aura plus de poids si l'emprunteur a cumulé plusieurs contrats CDD sur une période plus ou moins longue. En effet, cela montre qu'il est capable de s'adapter et d'enchaîner les emplois. Dans le cas contraire, sa situation professionnelle sera jugée trop précaire et la banque se montrera sceptique par rapport à la demande.

Par ailleurs, le contrat en CDD est plus avantageux dans la mesure où l'emprunteur est couvert par une assurance chômage. Un élément qui jouera certainement en sa faveur auprès de sa banque.

  • Le dossier de crédit immobilier si l'emprunteur est autoentrepreneur

Pour être éligible au crédit immobilier en tant que travailleur freelance, l'emprunteur doit être en activité depuis plus de 2 ans. C'est un délai nécessaire pour que l'activité en question apporte des revenus constants et analysables.

Ce n'est que par la suite que la demande de crédit immobilier pourra être prise en considération par la Banque Populaire. Pour ce faire, l'emprunteur devra présenter à la banque un dossier incluant :

- les commandes enregistrées et les contrats signés

- le montant des chiffres d'affaires sur la période en cours

- un arrêté de compte de l'année en cours

- les avis d'imposition si l'emprunteur a exercé sur une durée d'un an et plus. Il est à noter qu'il pourra profiter d'une réduction de la base d'imposition en rapport avec les chiffres d'affaires au cas où l'emprunteur a opté pour l'imposition au forfait.

- la déclaration 2035

- le juridique indiquant la rémunération du gérant pour les EURL

  • Le dossier de crédit immobilier pour les fonctionnaires

Les banques estiment généralement que les fonctionnaires sont stables financièrement et professionnellement. Ainsi, elles ont la garantie que l'emprunteur sera en mesure de rembourser les mensualités. Le fonctionnaire pourra se servir de cet argument pour négocier un meilleur le taux d'intérêt. De plus, son statut peut lui faire exempter des frais d'inscription hypothécaire.

  • Le dossier de crédit immobilier pour les policiers, gendarmes ou militaires

Chaque corps de métier dispose de mutuelles spécifiques (AGPM, CN-MG, MNM, MAA). Ces 4 mutuelles forment le FMGM.

Grâce à la mutuelle FMGM (Fonds mutuel de Garantie des Militaires), l'emprunteur peut bénéficier de tarifs intéressants. Cependant, les contraintes liées à son métier suscitent quelques interrogations dans le cas d'une souscription de prêt immobilier telles que : l'aide immobilière locale, le logement de fonction, les exclusions relatives au métier (pour l'assurance emprunteur).

On observe que les banques sont plutôt réticentes à l'idée d'accorder un prêt immobilier sans intérêt aux gendarmes ou militaires qui disposent d'un logement de fonction.

Toutefois, les militaires peuvent souscrire un Prêt à Taux Zéro à la Banque Populaire en vue d'acquérir une première résidence principale, et cela même si l'emprunteur dispose déjà d'un logement de fonction. Selon la loi, le logement doit être occupé au moins 8 mois par an, mais en vertu du décret 2010-1704 du 30/12/2010 relatif au PTZ du journal officiel n° 0303 du 31/2010, l'emprunteur doit habiter moins de 8 moins dans le logement.

En effet, en raison des contraintes professionnelles qui obligent l'emprunteur à effectuer des déplacements réguliers le tenant éloigné du logement financé (d'une durée de 3 ans au maximum), le décret en question permet à ce dernier de contourner la clause de mobilité incluse dans le contrat. Pour les gendarmes, ils doivent se procurer une attestation d'occupant au sein du bureau des affaires sociales. Pour les militaires, ils doivent s'adresser à leur supérieur.

  • Ce qu'il faut faire avant le dépôt du dossier auprès de la Banque Populaire

Avant de déposer le dossier de demande de prêt immobilier, il est conseillé de procéder à une simulation sur le site de la Banque Populaire. Après avoir rempli un formulaire, un conseiller de la banque va prendre contact avec l'emprunteur et assurera un accompagnement jusqu'à l'obtention du prêt.

  • Prêt immobilier Banque Populaire : et à propos de la caution ?

La banque n'accordera pas de crédit sans obtenir de garantie de la part de l'emprunteur. Il existe 3 possibilités : le privilège de prêteurs de deniers, l'hypothèque et le cautionnement mutuel. Avec un dossier solide, le cautionnement mutuel est le plus indiqué. Cela permet à l'emprunteur de choisir l'organisme de cautionnement qui examinera la recevabilité de son dossier. Pour cela, 3 choix s'offrent à lui : le crédit logement, l'organisme propre à la Banque Populaire ou d'autres organismes de cautionnement qui collaborent avec la Banque Populaire. Mais au cas où le dossier ne convainc pas l'organisme de cautionnement à cause notamment du manque d'apport ou de la durée jugée trop longue de l'emprunt, l'emprunteur peut toujours recourir à l'hypothèque.

  • Crédit immobilier Banque Populaire : et à propos de l'assurance de prêt ?

En ce qui concerne l'assurance de prêt immobilier, la majorité des banques proposent à l'emprunteur un contrat d'assurance de groupe lié au crédit immobilier. Il s'agit d'un contrat dans lequel les assurés sont obligés de se plier à des standards que ce soit au niveau des prix ou que ce soit au niveau des garanties, et ce quels que soient leurs besoins. Cependant, l'emprunteur peut tout à fait refuser l'assurance proposée par la banque et choisir la délégation d'assurance qui a l'avantage d'être moins onéreuse et adaptée à chaque client dans la mesure où il s'agit d'un contrat individuel. Bourse des Crédits peut vous aider à trouver la meilleure assurance qui répond à vos besoins. Car il ne faut pas oublier que l'assurance de crédit immobilier représente jusqu'au tiers du montant total du crédit immobilier.

La Banque Populaire met à la disposition de ses clients une fiche portant sur l'assurance de prêt immobilier Banque Populaire et les invite à la consulter.

  • Prêt immobilier Banque Populaire : et à propos des délais ?

Pour que le dossier de demande de prêt immobilier soit traité dans les plus brefs délais, la Banque Populaire recommande la période estivale ou la fin de l'année pour la soumettre.

Une fois que la banque a accepté la demande de prêt immobilier, elle fera parvenir à l'emprunteur l'offre de contrat par la poste. Selon la loi en vigueur, l'offre reste valable durant 30 jours à partir de la date de réception. L'emprunteur est tenu de respecter un délai de 10 jours minimum pour se donner le temps de la réflexion. Passé ce délai, il pourra dater et apposer sa signature sur l'offre et la renvoyer par voie postale à la banque.

  • Crédit immobilier Banque Populaire : les alternatives en cas de refus

En cas de réponse négative émanant de la Banque Populaire, il est toujours possible de monter un nouveau dossier en effectuant des réajustements ou en apportant de nouveaux éléments. La Banque Populaire s'engage à reconsidérer toute nouvelle demande tout en ignorant la précédente. Il est à noter que si la demande de prêt immobilier a été rejetée c'est pour de raisons évidentes : d'un côté, la banque n'est pas convaincue de la capacité de l'emprunteur à rembourser les mensualités et d'un autre côté, le projet d'acquisition immobilière présente des risques trop élevés. Pour aider l'emprunteur à constituer un nouveau dossier, la Banque populaire conseille d'insister sur les points suivants :

- penser à chercher des financements complémentaires.

- procéder à l'allongement de la durée des remboursements

- dans la mesure du possible, revoir à la hausse le montant de l'apport personnel

- réaliser des négociations sur les frais d'agence ainsi que sur le prix d'achat du bien

- tenter de convaincre la banque de la valeur d'un bien en vue d'une hypothèque

- diminuer le coût de l'emprunt en limitant les travaux initialement prévus.

Comment renégocier son crédit immobilier chez la Banque Populaire ?

La renégociation de prêt intervient dans l'optique de revoir les conditions de remboursement du prêt immobilier en cours. La renégociation peut ainsi porter sur la révision du taux d'intérêt pratiqué sur l'actuel contrat ou de revoir la durée de remboursement, à la hausse comme à la baisse.

Pour réaliser une renégociation de prêt, il faut commencer par approcher sa banque pour entamer la renégociation. Celle-ci va ensuite émettre une offre comprenant une révision du taux et des délais de remboursement. Afin de mettre la pression sur la banque et la forcer à renégocier, on peut jouer la carte de la concurrence en l'informant sur des offres concurrentes plus concurrentielles et annoncer la possibilité d'un rachat de crédit en cas de refus de sa part. Généralement, les banques se plient à cet argument pour ne pas voir un client partir pour un établissement concurrent. Si, toutefois, la banque refuse de renégocier le prêt immobilier, il ne faut pas hésiter à contacter un courtier comme Bourse des Crédits pour réaliser une opération de rachat de crédit chez une autre banque.

Par ailleurs, afin de bénéficier réellement des conditions renégociées, il est conseillé de renégocier un raccourcissement de la durée de remboursement du prêt  plutôt que de négocier la diminution du montant des mensualités. Toutefois, cela requiert une certaine bonne santé financière. Il ne faut pas non plus oublier que toute renégociation de prêt immobilier peut générer des frais. Ils peuvent également faire l'objet de renégociation pour optimiser les bénéfices d'une telle opération. Généralement, les banques proposent des frais de renégociation aux alentours de 1500 euros. Par contre, certains établissements proposent des frais de 500 euros, voire moins.

Enfin, le contexte actuel des opérations de renégociation montre que les banques accordent beaucoup plus d'importance aux nouveaux emprunteurs immobiliers qu'aux clients s'engageant dans la renégociation. Et pour preuve, pour l'année 2017, les frais de renégociation de prêt connaissent une augmentation de 18 à 24 % par rapport à 2012. D'autres récentes études avancent, par ailleurs, que le nombre de dossiers faisant l'objet de renégociation au niveau des établissements bancaires proposant le crédit immobilier a chuté de 61,6 % en janvier dernier à 49,6 % en avril, notamment en ce qui concerne la part de ces dossiers de renégociation dans le nombre total des crédits immobiliers ou à l'habitat accordés.

  • Prêt immobilier Banque Populaire : comment renégocier ?

Au cas où une renégociation de prêt est indispensable pour revoir les conditions du crédit immobilier auprès de la Banque Populaire, il faut s'assurer au préalable que le différentiel entre le taux actuel du crédit immobilier et celui faisant l'objet de renégociation se situe aux alentours de 1 point (ou au moins 0,5) avec au minimum un taux de départ de 3,3 %. Il faut ainsi prendre en compte les différents frais qui seront générés par l'opération et que l'emprunteur devra débourser : au cas où la garantie se trouve être une hypothèque ou un privilège de prêteur de deniers, les frais de mainlevée représentent environ 1 % du montant du crédit ; viennent ensuite les frais de dossier et les pénalités de remboursement anticipé limitées à 3 % du capital restant dû (plafonné à 6 mois d'intérêt). Enfin, au cas où la situation de santé de l'emprunteur a changé, une surprime sur le tarif d'assurance n'est pas à exclure.

Puisque la majorité des crédits en France sont à taux fixe et compte tenu d'une baisse récente des taux d'intérêt, la situation incite logiquement les emprunteurs à renégocier leur crédit. Mais il est plus prudent de prendre quelques précautions avant de se lancer dans ce genre d'opération. En agissant ainsi, on peut savoir si c'est avantageux ou pas.

  • Quelle est l'approche à adopter pour renégocier son prêt immobilier chez la Banque Populaire ?

Au cours de l'entretien avec le banquier, il ne faut pas hésiter à lui présenter les offres proposées par les autres banques concurrentes. Cela va l'obliger implicitement à être plus flexible puisqu'il fera de son mieux pour ne pas céder un client potentiel à la concurrence. Ensuite, il est conseillé de s'intéresser aux autres produits de la Banque Populaire dans le but de montrer au banquier que l'on est prêt éventuellement à dépenser plus que le coût du prêt immobilier. De cette manière, il sera plus réceptif vis-à-vis de la demande et cela va plaider en faveur de l'emprunteur lors des négociations.

Trouver la meilleure offre de prêt immobilier avec Bourse des Crédits

Bourse des Crédits est un courtier généraliste qui propose ses services pour tous les produits financiers, allant des solutions de crédits, les assurances de prêt et les solutions de placement. Sur le site internet de Bourse des Crédits, vous pouvez utiliser plusieurs outils pour calculer et évaluer vos capacités financières en fonction du produit que vous recherchez. Nous proposons des calculettes pour évaluer votre capacité d'emprunt, pour le calcul de votre taux d'endettement, etc. Nous proposons également divers simulateurs de crédits, notamment celui sur le crédit immobilier. L'utilisation du simulateur de prêt immobilier est totalement gratuite.

Simple d'utilisation, cet outil vous permet en quelques clics d'évaluer l'opportunité d'une souscription à une offre de crédit immobilier ou pas. Si vous voulez vous lancer pleinement dans une offre de prêt immobilier, nous sommes en mesure de vous dédier un conseiller spécialisé qui vous accompagnera et vous conseillera dans toutes vos démarches auprès de la banque que vous avez choisie. Notre accompagnement et nos outils vous permettront de trouver l'offre qui est adaptée à vos attentes et à vos moyens. Pour bénéficier de nos services, vous pouvez vous rendre directement sur notre site internet.

Contacter la Banque Populaire

Si vous voulez joindre la Banque Populaire pour un crédit immobilier, vous devez d'abord remplir un formulaire disponible depuis son site. Dès lors, un conseiller immobilier opérant dans votre région se fera une joie de s'entretenir avec vous. Vous pourrez également visiter leurs locaux dont l'adresse est indiquée ci-dessous :

Siège social du Groupe BPCE

50, avenue Pierre Mendès France

75201 Parix Cedex 13

Téléphone : 01 58 40 41 42

Les autres banques en crédit immobilier :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X