Les prêts immobiliers de la Banque Postale

Les prêts immobiliers de la Banque Postale

Pour acheter un bien résidentiel, un bien à usage de bureau ou un bien à usage commercial, les particuliers disposent d'un large choix. Toute une gamme de crédits immobiliers est proposée par les banques. Les offrent varient énormément en fonction de la politique commerciale de chaque établissement. Ce qui importe dans la recherche d'un crédit immobilier est de trouver l'offre correspondant aux attentes de chacun. Pour mieux comprendre les différents crédits existants, voici un guide pour faciliter la souscription à un prêt immobilier de la Banque Postale.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Généralités sur la Banque Postale

La Poste est un groupe de société à multiples activités. Pour évoluer dans le secteur bancaire, elle délègue ses Services financiers à la Banque Postale. Cette filiale de la Poste a été créée au 1er janvier 2006. La Banque Postale axe son activité autour de trois grands points : l'assurance, la gestion d'actif et la banque de détail. En assurance, elle offre une gamme complète de supports en s'associant avec la CNP pour l'assurance-vie et prévoyance, à Groupama en matière d'habitation et automobile et à Malakoff Médéric en matière de santé. Dans le secteur de la gestion d'actifs, elle exerce à la fois pour les personnes morales et pour les personnes physiques. Elle propose dans ce cadre un large choix de produits d'épargnes et d'investissements allant des solutions financières traditionnelles aux classes d'actifs spécifiques. En tant que banque commerciale, ses produits et services vont des comptes à vues classiques aux différents prêts à la consommation. La Banque Postale propose également des crédits immobiliers. Depuis le début de son activité, la Banque Postale a attiré largement les particuliers de tous âges et de tous profils, des jeunes, jusqu'aux seniors et retraités. Dès l'année 2015, elle compte 10,8 millions de clients actifs avec 11,6 millions de comptes de dépôt. Dans le domaine professionnel, associatif, collectif et des entreprises, elle compte 408 000 clients. Pour ce faire, la banque propose 17 000 points de contact dont 9 000 sont des bureaux de poste 

Le crédit immobilier de la Banque Postale

La Banque Postale met à la disposition de ses clients toute une variété de crédits immobiliers adaptés à chaque profil d'emprunteur et pour tous types d'achats, dans le neuf, dans l'ancien, à titre de résidence principale ou secondaire ou encore en guise d'investissement locatif. Pour concrétiser ces projets, la Banque Postale propose trois grandes catégories de crédit : les crédits réglementés, les Crédits classiques amortissables et le crédit in fine. Tous ces types de crédit sont proposés sans frais de dossier. Les taux d'intérêt proposés demeurent d'ailleurs parmi les plus compétitifs, pour preuve en 2016, avec la baisse historique des taux, sa production en matière de crédit immobilier atteint plus de 43 %.

Quels sont les crédits immobiliers proposés par la Banque Postale

La Banque Postale est une banque par nature proposant des offres intéressantes aux professionnels. Qu'importe le secteur d'activité de l'emprunteur, qu'il travaille dans le secteur libéral tel, le notaire, le médecin, l'avocat ou le dentiste ou qu'il soit un artisan commerçant, la Banque Postale ouvre sa porte à tous les professionnels. Pour effectuer une demande de crédit immobilier professionnel, l'établissement demande de fournir quelques documents composés notamment de déclarations fiscales, des avis d'imposition et de tableau d'amortissement des prêts en cours. Elle demande aussi un détail des opérations effectuées au cours des 12 dernières semaines précédant la demande et une preuve de tous les revenus constants ainsi que le montant de l'apport personnel. La banque demandera en outre de fournir une indication sur la concurrence directe située à proximité, afin de réaliser une analyse concurrentielle.

Mais cette filiale de La Poste met également à la disposition des particuliers toute une gamme de produits.

Les trois grandes sortes de prêt de la Banque Postale pour les particuliers sont : les prêts réglementés, les prêts classiques amortissables et le prêt in fine.

  • Les prêts réglementés comprennent :
  • le prêt conventionné à taux fixe 

Ce crédit convient à tout emprunteur à la recherche d'un moyen pour financer les travaux à entreprendre dans sa résidence principale ou pour son acquisition. Il convient aussi bien au bien neuf qu'ancien. Ce crédit permet l'obtention d'une aide personnalisée au logement ou APL et est cumulable avec un autre prêt réglementé comme un prêt à taux zéro, un prêt action logement ou un prêt accession jeune.

  • le prêt conventionné à taux révisable capé +2                   

Ce prêt s'utilise uniquement pour une résidence principale. Il peut cependant servir pour de simples travaux de rénovation ou à une acquisition. Le type neuf ou ancien du bien immobilier importe peu. La révision de la mensualité se fait annuellement. En cas de hausse, elle ne dépasse pas les 2 points du taux initial établi dans le contrat de prêt. La baisse des taux se fait quant à elle librement.

  • L'éco-PTZ

Le propriétaire d'un bien immobilier peut, dans le cadre des travaux de rénovation énergétique de son bien , obtenir sous condition un éco-PTZ. Les travaux doivent se faire dans la résidence principale de l'emprunteur ou du locataire, en cas de bien mis en location. Il peut être remboursé jusqu'à 15 ans en fonction des travaux d'amélioration projetée.

  • le PTZ

Le PTZ  est le crédit immobilier destiné par essence aux primo-accédants, soit toutes les   Personnes qui souhaitent acheter une « résidence principale » à condition avantageuse pour la première fois. Ce prêt ne permet pas de financer la totalité du projet et doit donc être accompagné d'un ou plusieurs prêts qui le complètent. Il est compatible avec la majorité des solutions de financement de la Banque Postale à l'exception de Pactys Travaux , de Pactys Investisseurs et de Pactys Avenir +. Par contre, les autres conditions générales communes à tous.

Les PTZ+ demeurent, comme le plafonnement de ressources, la qualité de primo-accédant et le type de bien à acquérir. La construction ou l'achat dans le neuf, l'achat d'un logement ancien nécessitant la réalisation de travaux pour au moins 25 % de sa valeur et un bien HLM vendu par l'organisme social, sont parmi les critères acceptés pour l'octroi de ce prêt. Ce prêt peut durer de 5 à 15 ans.

La Banque Postale propose également l'Eco-Prêt à Taux Zéro. Ce prêt permet le financement de projet de rénovation aux fins d'économiser en énergie et en émission de gaz à effet de serre. Ces projets se traduisent donc en des travaux pour procéder à la réduction de la facture énergétique et pour la protection de l'environnement. Ce prêt convient uniquement pour les travaux portant sur une résidence principale, qu'elle soit occupée par le propriétaire lui-même ou par un locataire. Ce prêt se constitue sans paiement de frais de dossier et n'entraîne pas le paiement d'un intérêt intercalaire, même si le déblocage des fonds est fractionné. L'emprunteur peut rembourser le prêt avant terme, partiellement ou totalement, sans pénalité. Ce dispositif entre dans le cadre de la réalisation du plan gouvernemental sur la rénovation énergétique. Il a l'avantage d'être cumulable avec la subvention de l'Anah ou  Agence Nationale de l'Habitat et du crédit d'impôt dans le respect de quelques conditions.

Mais pour l'octroi de l'éco-PTZ en général, il faut respecter certaines modalités.   L'emprunteur doit tout d'abord être une personne physique ou une SCI soumise à l'IR et composée globalement de personnes physiques. Un copropriétaire peut également bénéficier de ce prêt pour les travaux entrepris dans sa quote-part sur les parties privatives à usage collectif ou les parties communes. Il peut aussi financer l'acquisition d'équipements économes en énergie dans ces mêmes lieux. L'Eco-PTZ n'est cependant pas soumis à condition de ressources.

L'éco-PTZ permet de concrétiser des travaux portant sur l'assainissement collectif, sur l'amélioration de la performance énergétique, mais aussi des bouquets de travaux. Cela peut concerner l'isolation d'une partie de la maison ( toiture, murs, porte et fenêtres), l'installation d'un système de chauffage ou son remplacement, mais aussi les travaux aux fins d'utilisation d'énergie renouvelable.

Le prêt dure au moins 3 ans et au plus 10 ou 15 ans en fonction des travaux envisagés. La durée est de 10 ans pour le bouquet de deux travaux ( montant de prêt maximum 20 000 euros) et pour les travaux portant sur l'assainissement non collectif. Elle est portée à 15 ans pour les       travaux menant à une amélioration de la performance énergétique complète d'un bâtiment (montant de prêt maximum de 30 000 euros). La durée est portée à ce terme également pour un bouquet composé de trois travaux (montant de prêt maximum 30 000 euros).

  • le Prêt Epargne Logement

Le prêt épargne logement convient spécifiquement aux détenteurs d'un plan épargne logement (PEL) ou un compte épargne logement (CEL).

  • le PAS

Ce prêt convient aux emprunteurs, personnes physiques, pour le financement de travaux ou l'achat d'un bien immobilier utilisé à titre de résidence principale. Il peut financer la totalité de l'opération. Son octroi est conditionné par le niveau de ressource de l'emprunteur. La Banque Postale accorde jusqu'à 25 ans pour son remboursement.

  • Les prêts classiques amortissables sont composés par :
  • le prêt habitat à taux fixe

Un crédit immobilier modulable est un prêt avec un taux d'intérêt fixe, mais qui permet de faire fluctuer les mensualités. Les échéances peuvent donc être élevées ou abaissées en fonction des mouvements d'entrée d'argent de l'emprunteur. La Banque Postale nomme son crédit immobilier modulable «  prêt habitat à taux fixe », qui est l'ancien « Pactys Liberté ».  Ce type de prêt a l'avantage d'une grande adaptation aux différents types de prêt de la Banque Postale. Il convient en effet à l'ensemble des solutions de l'établissement à l'exception du prêt conventionné et du Prêt à l'accession sociale. Après la conclusion du prêt, l'emprunteur peut modifier le taux qu'il souhaite voir appliqué au prêt à tous les anniversaires du contrat. Pour une fluctuation à la hausse, le pourcentage valable est de 5 à 30 %, contre -15 à -10 % pour une baisse. Ce prêt de la Banque Postale dure au moins 2 ans et au plus 25 ans. Son montant minimum est de 1 500 euros et convient à toute nature de bien immobilier, à titre de résidence principale, secondaire, locative ou pour financer les parts de SCPI.

  • le prêt habitat à taux révisable capé + 2

Un crédit immobilier est dit « à taux variable » lorsque les taux du crédit ne sont pas fixes au cours de toute la durée du prêt. Ils suivent en effet un indice de référence prédéterminé au moment de la conclusion du contrat. Cet indice reste une base, mais ne permet cependant pas de déterminer à l'avance le coût total du prêt. Le crédit immobilier à taux variable de la Banque Postale dure au plus 18 ans et s'appelle « Solution Pactys Immobilier à taux révisable capé +2 ». Le contrat ne laisse donc pas une possibilité de modulation libre de la variation, mais uniquement à + 2 points de l'indice de référence. Ce prêt permet d'obtenir un montant minimum de 15 000 euros. La Banque Postale ne fixe pas pour de limite maximum. L'établissement propose un coût de dossier de 1 000 euros, par contre pour connaître le taux applicable, aucune simulation n'est possible sur internet et il est nécessaire de contacter directement une agence.

  • le prêt relais

Ce prêt est approprié à tout propriétaire de bien immobilier voulant financer l'acquisition d'un nouveau bien sans attendre la vente de l'ancien. Le prêt est spécialement à court terme, donc de 2 ans au maximum. Cet étalement dépend de la catégorisation émise par la Banque Postale.

Pour le prêt relais à différé total, le remboursement des intérêts et du capital se fait en une seule fois après revente du bien. Les intérêts se cumulent après 12 mois au capital.

Pour le prêt relais à différé amorti sur 24 mois, le remboursement des intérêts se font mensuellement. Seul capital se rembourse à l'échéance du prêt.

  • le prêt accession jeune

La Banque Postale donne la possibilité aux jeunes non éligibles au prêt à taux zéro de financer à des taux alléchants leurs projets d'acquisition de résidence principale. Pour l'obtenir, l'un des emprunteurs doit avoir moins de 36 ans. Son remboursement se fait sur 10 ans. La particularité de ce prêt c'est qu'il s'accompagne d'une garantie. Cette indemnisation couvre les pertes financières de l'ordre de 10 % intervenues lors de la revente du bien acquis par le prêt accession jeune. L'indemnité ne peut toutefois excéder les 30 000 euros. La couverture englobe également plusieurs faits comme le licenciement économique, le divorce, la mutation professionnelle, etc. Il permet aussi de prendre en charge les travailleurs non salariés. Il est important de noter qu'un seul contrat arrive à couvrir l'emprunteur et le co-emprunteur en cas de co-emprunt.

  • Le prêt in fine

Le prêt in fine de la Banque Postale permet de concrétiser un investissement locatif. L'emprunteur rembourse uniquement la somme empruntée en fin d'échéance. Les SCI composés de personnes physiques et les particuliers peuvent recourir à ce type de prêt. Un prêt in fine à la Banque Postale permet de disposer de 15 000 euros au moins et n'a pas de limite maximum.

 Les taux des crédits immobiliers Banque Postale

Le prêt bancaire constitue une opération de commerce vis-à-vis de la banque prêteuse. Ainsi, pour tirer rémunération du prêt immobilier qu'elle accorde, la banque applique un taux d'intérêt. Ce taux s'exprime en pourcentage et se base sur le capital accordé. Pour connaître le vrai coût d'un prêt, il faut se référer au TAEG ou taux annuel effectif global. Ce taux comprend en effet, les intérêts du prêt, les frais de dossiers liés au prêt, mais aussi les différentes commissions ou cotisation d'assurance pour les assurances obligatoires. En tout cas, ce TAEG inclut toutes les rémunérations directes ou indirectes liées au prêt. Ce taux constitue ainsi un élément clé dans une offre de prêt immobilier. Il permet de connaître les réelles conditions d'un prêt et facilite ainsi la comparaison entre plusieurs offres. D'ailleurs, depuis 2016, la loi exige des établissements de crédit l'affichage de ce taux dans tous les supports de publicité et dans les offres de crédit. Il ne doit pas dépasser le taux d'usure, taux considéré comme maximal, donc à ne pas dépasser, fixé trimestriellement par le ministère de l'Économie. Le TAEG de la Banque Postale respecte ce taux usuraire, mais il diffère d'un prêt à un autre selon différents critères.

  •   Des taux en fonction des produits

La Banque Postale propose toute une variété de prêts pour financer la réalisation d'un projet immobilier. À titre d'exemple, un emprunteur peut opter pour un prêt classique à taux fixe, un prêt spécial jeune ou un prêt in fine. Chacun de ces prêts présente ses caractères propres. Le prêt in fine par exemple est destiné à l'acquisition d'un terrain et de la construction qui y va avec ou à l'acquisition d'un bien ancien ( avec ou sans travaux de rénovation). Il peut également servir à l'achat en état futur d'achèvement ou VEFA ou pour financer une simple construction. En tout cas, il convient parfaitement à un investissement locatif. Par contre, le prêt classique amortissable de la Banque Postale convient à toute acquisition de bien immobilier, utilisé à titre de résidence principale, secondaire ou même locative. Le TAEG varie également d'un prêt à un autre. Afin de se retrouver plus facilement et opter pour la meilleure condition, l'utilisation de comparateur d'offres en ligne aide énormément. En seulement quelques clics, le candidat à l'emprunt est en mesure de connaître la situation du marché. Bourse des crédits laisse libre accès à son comparateur de prêts immobiliers.

  •  Des taux en fonction des critères de la banque

Sous réserve du respect du taux d'usure, chaque banque définit librement les taux à appliquer en fonction de sa politique commerciale. Chacune pose ainsi des critères à prendre en compte. Ils tournent généralement autour du montant du crédit, de la durée du prêt, de l'objet du contrat, mais aussi du profil emprunteur. La Banque Postale offre par exemple une condition avantagée aux jeunes accédants à la propriété immobilière de moins de 36 ans dans le cadre de son prêt accession jeune.

Pour l'année 2016, voici les différents taux appliqués par la Banque Postale selon différents critères.

* Pour le court terme :

Un emprunteur de très bon profil bénéficiait de 1,04 % de taux d'intérêt sur un prêt de 10 ans.  Sur la même durée, mais cette fois pour un profil moyen, le taux appliqué était de 1,70 %.

Il est à remarquer que plus un prêt dure dans le temps, plus le taux appliqué augmente. Un emprunteur à excellent profil a obtenu 1,47 % de taux d'intérêt sur 15 ans et 1,92 % pour un dossier de qualité moyenne.

* Pour le long terme

Avec un excellent profil, un prêt de 30 ans peut se voir appliquer un taux de 2,46 % contre 3,07 % pour un profil moyen.

Ces données sont à titre indicatif, mais le taux moyen appliqué sur 15 ans est de 1,55 %. Pour un prêt de 25 ans, le taux moyen va de 1,62 % à 1,93 % et pour un prêt de 30 ans, le taux est de 2,52 %. En tout cas, le taux final appliqué est personnel. Il dépend de plusieurs critères à la fois et des négociations effectués. Pour estimer de façon plus précise le coût d'un prêt et le taux correspondant au montant demandé, il est préférable d'utiliser le simulateur de la Banque Postale, sur son site. En tout cas, pour connaître la situation de l'offre de La Banque Postale par rapport aux autres offres des banques concurrentes, le mieux est de consulter le comparateur en ligne gratuit de BoursedesCrédts.

  •   Des taux revus la plupart du temps tous les mois

Le taux appliqué à un prêt diffère également en fonction du moment de dépôt de dossier de demande de prêt. En effet, pour fixer un TAEG, une banque se réfère généralement au taux directeur de la banque centrale. Au vu de ce taux, l'établissement bancaire pose ensuite sa propre politique financière pour mettre sa banque dans la course aux meilleurs taux.

L'année 2016 marque les annales des taux appliqués en matière immobilière. En effet, grâce aux taux directeurs très bas, les taux appliqués dans l'immobilier sont également des plus bas. Mais comme ce taux change d'un mois à un autre, un investisseur immobilier peut pleinement profiter de la situation. L'année 2017 devait, selon les prévisions, mener à une augmentation de ces taux. Pourtant, jusqu'à maintenant, le taux demeure des plus alléchants. Les emprunteurs peuvent ainsi profiter de la situation pour concrétiser leurs projets immobiliers.

 

  •  Des taux qui dépendent des stratégies commerciales des établissements prêteurs

Chaque établissement de prêt décide de la politique commerciale à mener pour atteindre son objectif. Étant donné la grande concurrence existant entre les différents organismes de financement en matière d'immobilier, cette politique commerciale a toute son importance. Elle peut consister par exemple à garder uniquement la clientèle au meilleur profil ou au contraire tendre à augmenter la quantité de nouveaux dossiers. La Banque Postale compte actuellement près de 11 millions de clients, mais veut toujours tendre à son développement aussi bien coopératif que commercial. Son plan stratégique 2020 a d'ailleurs comme slogan « conquérir l'avenir ». Pour mener à bien son plan, la Banque Postale mise       sur son dispositif numérique et sur son système d'information. Elle consacre pour ce poste de développement,1 milliard d'euros.

La Banque Postale approche également les différents acteurs existants, notamment particuliers, professionnels, entreprises, associations et mutuelles. Elle collabore également avec les acteurs du secteur public local. Pour appui, en avril 2016, elle signe avec la Banque européenne d'investissement, une enveloppe de financement de 100 M€ pour promouvoir la rénovation énergétique des bâtiments publics. La Banque Postale vise en effet, la performance énergétique et la réduction      des consommations énergétiques des bâtiments publics pour soutenir la transition énergétique.

Elle met également dans le poste développement des petits et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire ( ETI ), une somme de 50 M€ pour accompagner ces entreprises dans leur développement.

L'objectif de chaque banque justifie les différentes offres à conditions attractives existantes actuellement. Tel est le cas l'éco-PTZ de la poste s'inscrivant dans sa contribution pour l'économie verte.

Comment souscrire un prêt immobilier à la Banque Postale ?

La souscription d'un prêt immobilier auprès de la Banque Postale nécessite la poursuite de quelques étapes indispensables.

Les prémisses d'une souscription

Avant de déposer le dossier de souscription  à la Banque Postale, il est plus judicieux de faire jouer la concurrence auprès d'autres organismes de financement. Le web offre plusieurs types de comparateurs de prêt immobilier en ligne gratuits à l'instar de celui de Bourse des Crédits.

Mais le profil de l'emprunteur joue un rôle important dans le cadre d'une demande de prêt.

Des particularités d'un dossier de crédit immobilier selon le profil d'emprunteur :

Emprunteur en CDI

Le salarié avec un CDI bénéficie d'un avantage important par rapport aux autres profils. Le caractère stable de l'emploi indique plus de solvabilité, car le salarié perçoit une somme d'argent chaque mois, à priori sur le long terme. L'établissement de prêt vérifie la proportion du salaire et vérifie s'il arrive à couvrir la totalité des charges engagées par le contrat de crédit immobilier en cas de conclusion du contrat. La Banque Postale vérifie ainsi le salaire et le taux d'endettement équivalant au tiers des revenus tout au plus. Avant de déposer un dossier de crédit immobilier, il est plus judicieux d'avoir une première idée du coût des mensualités. Le simulateur en ligne de la Banque Postale ou celui de Bourse de Crédits permettent de réaliser cette analyse.

Emprunteur en CDD et en intérim

Un jeune emprunteur présente dans la majorité des cas un dossier sans apport, en étant en CDD ou étant en intérim. Ce profil n'inspire pas beaucoup confiance a priori. Toutefois, il est possible de préparer au mieux le projet et tenter de rassurer le banquier au maximum quant à sa capacité de remboursement. Un dossier complet avec toutes les informations concernant la situation financière et personnelle du candidat à l'emprunt permet de donner un coup de pouce au dossier.

Lors du calcul du taux d'endettement, les revenus issus d'un CDD ou d'un intérim sont les seuls pris en compte avec condition également. Ainsi, il faut que le candidat contracte une assurance chômage pour couvrir le risque de rupture du contrat. Cette souscription constitue une garantie en plus pour la banque et offre un meilleur profil. Le banquier vérifie également si le candidat a l'habitude de contracter ce gendre de contrat de courte durée et s'il trouve facilement du travail. En effet, le fait de présenter son caractère astucieux dans la recherche de travail et de trouver facilement ce type de contrat apporte une certaine solvabilité au candidat à l'emprunt.

Si les deux conditions sont remplies, le dossier présente un atout puisque tous les emprunteurs ne souscrivent pas obligatoirement une assurance chômage alors que la banque prend cette garantie comme une vraie sécurité. Ceci est d'autant mieux si le candidat à l'emprunt arrive à cumuler des emplois. Cela apporte une preuve quant à sa facilité d'adaptation et sa faculté de trouver un emploi, qui enrichit son profil.

 Emprunteur autoentrepreneur et travailleur en freelance

Ce type de profil est accepté auprès de la Banque Postale si l'activité a commencé depuis plusieurs années, et qu'elle génère un revenu sur le long terme. En moyenne, deux ans d'activité rentable suffisent pour que le dossier soit accepté, mais il faut également le justifier. Tels sont les documents demandés :

* un avis d'imposition pour une activité de plus d'un an d'activité

*un arrêté comptable de l'année de la demande

*une déclaration 2035

*le montant du chiffre d'affaires en cours, même pour les EURL

*un état des contrats conclus et des commandes en cours

*le juridique, pour les EURL, s'il indique la rémunération du gérant

Il est important de savoir que ce genre d'activité bénéficie d'un abattement fiscal sur le chiffre d'affaires si le demandeur de crédit choisit le régime forfaitaire. Cet abattement sera pris en compte dans le dossier de souscription du prêt immobilier.

Emprunteur fonctionnaire

Ce profil est très apprécié par la Banque Postale puisqu'il apporte une preuve de sécurité dans l'emploi. Ce statut permet de négocier le prêt immobilier au meilleur taux et donne la possibilité de souscrire à la caution mutuelle de la fonction publique. Ainsi, le candidat à l'emprunt peut déposer son dossier sans payer de quelconques frais d'inscription hypothécaire.

Emprunteur militaire, gendarme et policier

Ces corps particuliers de l'ordre public national bénéficient de l'appui de leurs mutuelles propres, la MNM, l'AGPM, la MAA et la CNG-MG. Ces 4 forment le FMGM ou le fonds mutuel de garantie des militaires.

Cette dernière appartenance donne accès à de nombreuses aides et permet d'obtenir un coût de garantie avantageux. La CNG-MG d'ailleurs se trouve affilée à la Banque Postale, ce qui donne un taux d'intérêt préférentiel aux membres de cette mutuelle.

Ces corps de professions particuliers peuvent signer un contrat avec clause de mobilité géographique. Toutefois, il peuvent toujours prétendre à un PTZ + ou à une aide immobilière locale avec la Banque Populaire. En effet, même si la loi prévoit une condition qui vise à ce que le logement acquis avec un PTZ soit habité huit mois dans l'année au minimum, c'est-à-dire utilisé à titre de résidence principale, la réglementation accepte une exception, justifiée par le caractère même de la profession.

Cependant, si le candidat à l'emprunt bénéficie d'un logement de fonction, sa demande sera étudiée au cas par cas.

Une fois assuré de vouloir contracter un emprunt avec la Banque Postale et déterminé le profil, il convient de connaître sa capacité d'emprunt.

Simulation pour connaître capacité d'emprunt  

Le simulateur en ligne de Bourse des Crédits permet d'obtenir en quelques clics plusieurs informations sur le prêt immobilier à souscrire. Il donne le montant des échéances à payer ou la capacité d'emprunt de l'emprunteur. Le résultat apparait instantanément et apporte plusieurs renseignements concernant la mensualité, le coût de l'emprunt, la note décernée au dossier, établissant ainsi le profil emprunteur. Cet outil permet en outre d'établir un comparatif avec les chiffres fournis par les grandes banques y compris la Banque Postale.

La capacité d'emprunt constitue un élément des plus importants dans la souscription d'un crédit immobilier. Passer par un calculateur en ligne sur le site de la Banque Postale ou sur le site de Bourse des Crédits permet donc de connaître cet élément décisif. Cela doit d'ailleurs être la première démarche à réaliser lors de la recherche d'un prêt immobilier. Le montant obtenu indique en effet la somme qu'un potentiel emprunteur peut prétendre emprunter compte tenu de son profil. Pour la calculer, l'outil retient la durée du prêt immobilier avec le montant des mensualités que le demandeur souhaite rembourser chaque mois. Dans la majorité des cas également, il prend en compte le taux du prêt. Il faut toutefois noter que plus un taux est élevé, plus la capacité d'emprunt d'une personne est réduite.

La majorité des établissements de prêt, la Banque Postale y compris, acceptent uniquement un endettement à hauteur du tiers des revenus du demandeur. Un apport personnel conséquent permet ainsi de favoriser le profil financier et de négocier avec une meilleure capacité d'emprunt.

Mais un crédit immobilier sans apport  est-il possible chez la Banque Postale ?

En 2015, le niveau d'apport moyen demandé est de 50 000 euros en France. Cependant, la Banque Postale peut accorder un crédit immobilier sans demander un apport sous réserve de présenter un bon dossier.

* Le dossier doit être complet avec des données réelles et transparentes. Si cela se réalise, le banquier note cette première étape d'un bon point. Mais même si le conseiller demande de compléter un dossier, lui faire parvenir les documents dans les meilleurs délais, sans besoin de relance fait bonne impression également.

* Le candidat à l'emprunt peut également demander une étude de dossier en amont. Cela montre le sérieux du candidat sur le projet qu'il envisage. Le simulateur de la Banque Postale aide à ce titre afin de déterminer la capacité d'emprunt personnel et le taux d'endettement.

*Le premier souci de la banque est de savoir si le candidat à l'emprunt est capable de rembourser ou non le prêt qu'il demande. Il est donc préférable de présenter son dossier uniquement lorsque le compte bancaire se porte bien. Autrement dit, la banque étudie la capacité d'emprunt, mais veille en plus attentivement aux comptes du trimestre précédent la demande. En cas d'incident de paiement donc, le mieux est de déposer le dossier un peu plus tard.

* Les aides étatiques comme les prêts locaux et les PTZ+ peuvent aussi constituer un apport en plus.

* Si le bien à acquérir présente certains travaux à effectuer, il serait mieux d'exclure les frais de travaux qui entrent en compte dans le calcul du taux d'endettement. Une fois exclu donc, le pourcentage d'endettement varie à la baisse.

*Présenter un proche comme caution permet aussi d'aider le dossier.

* Demander un prêt raisonnable, car un crédit immobilier sans apport ne permet pas de viser un immeuble des plus luxueux.

* La souscription à d'autres services et produits de la Banque Postale comme l'assurance-vie ou l'assurance habitation ouvre droit à une ristourne et à faire fructifier l'épargne.

Une fois cet élément de base connu  notamment la capacité d'emprunt et le montant d'apport,  il convient de monter le dossier à déposer auprès de la Banque Postale.

La constitution du dossier de prêt immobilier

Lors d'une demande de crédit immobilier, il est conseillé de déposer un dossier complet auprès de la banque afin d'obtenir une réponse dans les plus brefs délais. Ce point contribue à donner une bonne impression auprès du banquier et va par conséquent faciliter la négociation future. Pour ce faire, le souscripteur doit monter son dossier avec un conseiller professionnel spécialisé dans l'immobilier. Il faut dans ce cas prendre rendez-vous auprès d'un bureau de poste pour une entrevue directe ou par téléphone. Il est à noter que la majeure partie des échanges s'effectuent auprès des agences et par courrier. Cette étape de montage de dossier nécessite plusieurs informations et la fourniture d'un bon nombre de documents sur l'emprunteur.

Des pièces générales à fournir :

* les deux derniers avis d'imposition sont systématiquement demandés par les établissements bancaires dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d'argent.

* les trois derniers bulletins de salaire sont demandés afin de vérifier les capacités de remboursement de l'emprunteur. Le minimum requis est en général de 1 300 euros de revenu mensuel.

* les trois derniers relevés de compte permettent pour leur part de percevoir les habitudes du candidat à l'emprunt quant à sa gestion budgétaire.

* une pièce d'identité, en principe une carte d'identité ou un passeport.

* un justificatif de l'actuel domicile comme les factures de téléphone fixe, de gaz ou d'électricité pour pouvoir adresser des courriers au demandeur de prêt.

*un compromis de vente permet enfin de vérifier les conditions réelles de l'acquisition, mais il reste facultatif lors du dépôt de dossier. Par contre, il doit être joint par la suite, au cours de l'avancement du processus de la demande.

Il est important de noter qu'en cas de co-emprunt, c'est-à-dire si deux personnes veulent contracter ensemble pour obtenir le prêt, elles doivent produire les mêmes documents.

Prêt immobilier Banque : et à propos des délais ?

Une fois que les termes du contrat de prêt immobilier avec la Banque Postale sont clairs, elle envoie l'offre par la poste. Cette proposition, selon la loi, est valable 30 jours à partir de sa réception et l'établissement ne peut donc pas changer ses conditions préconsenties. Le potentiel emprunteur dispose de 10 jours au minimum pour réfléchir. Il ne peut donc donner son accord avant l'expiration de ce délai légal. Dès le 11e jour, il peut signer et renvoyer l'offre avec la date par courrier. Le cachet de la poste prouve le respect du délai minimum.

En ce qui concerne le délai de traitement du dossier, en période d'été et en période de fin d'année, l'examen de dossier auprès des banques est plus rapide.

Prêt immobilier Banque Postale : et à propos de la caution ?

Il existe plusieurs modes de caution possibles. La Banque Postale dispose de son propre organisme de cautionnement, « le crédit logement », mais elle accepte également le cautionnement par ses autres partenaires. C'est l'établissement de cautionnement qui décide de l'éligibilité du dossier. Un bon dossier obtient plus facilement une caution, mais un dossier à risque, c'est-à-dire sans apport, d'une durée trop longue ou d'un risque d'endettement élevé risque probablement un refus. Dans ce cas, l'hypothèque reste une alternative.

Crédit immobilier Banque Postale : et à propos de l'assurance de prêt ?

La Banque Postale collabore avec la CNP Assurance. Lorsqu'elle envoie donc son offre de crédit immobilier, elle propose de souscrire avec cette compagnie. Toutefois, l'offre constitue une simple proposition qui ouvre droit à une délégation d'assurance, c'est-à-dire de choisir une assurance autre que celle proposée par la banque.

Le choix de l'assureur constitue un pas important, car les frais qu'entraîne l'assurance de prêt peuvent atteindre les 30 % du coût du prêt immobilier. Pour éviter des regrets, le mieux est de faire appel à un courtier spécialisé en crédit immobilier en ligne. Il sera en mesure d'orienter le candidat à l'emprunt vers la meilleure offre correspondant à ses attentes.

Crédit immobilier Banque Postale : les alternatives en cas de refus

La Banque Postale peut refuser un dossier pour deux motifs essentiels. Elle estime tout d'abord que le projet d'acquisition présente un degré de risque élevé et que le profil du candidat n'assure sa capacité à rembourser ses mensualités.

En revanche, il est toujours possible de redéposer son dossier. Mais avant cela, il est préférable de revoir la manière dont le dossier a été monté. Il est par exemple possible d'augmenter l'apport personnel si de nouveaux moyens s'offrent ou d'étaler un peu plus la durée du contrat de crédit immobilier. Une négociation du prix d'achat permet également de diminuer le montant de l'emprunt nécessaire tout comme la négociation des frais d'agence.

Lorsque l'achat inclut encore des réparations et des aménagements à réaliser, le fait de ne pas mentionner le coût de ces travaux dans sa demande permet aussi d'abaisser le montant du  prêt immobilier. Il est possible de réaliser uniquement les travaux d'urgences et de remettre à plus tard les autres ou carrément tous les remettre ultérieurement. Si la banque hésite sur la valeur du bien, il est tout à fait possible de proposer de mettre un bien sous hypothèque. Enfin, le fait de trouver des financements complémentaires permettent de redorer le blason et constitue un plus, peut-être manquant dans le premier dossier.

D'ailleurs, lorsque la Banque Postale procède à une seconde analyse de dossier, elle l'examine indépendamment du premier dossier, autrement dit, elle considère le dossier avec élément nouveau comme un dossier nouveau.

Le dépôt d'un dossier de crédit immobilier à la Banque Postale n'exclut pas la possibilité de déposer d'autres dossiers auprès des différentes banques opérationnelles tels le Crédit Mutuel, la BNP ou la Société Générale, etc. pour faire jouer la concurrence.

Comment renégocier son crédit immobilier Banque Postale ?

Le faible taux du crédit immobilier justifie actuellement un rachat de crédit auprès de la Banque Postale. La majorité des prêts immobiliers peuvent faire l'objet d'un rachat notamment le PEL (prêt épargne logement), le PAS (prêt à l'accession social) ou le prêt conventionné et le prêt social. Le prêt habitat classique peut évidemment faire partie des prêts rachetables. La Banque de France donne d'ailleurs un état des prêts et affirme que plus de la moitié des prêts accordés en 2015 impliquaient des opérations de rachat et de renégociations de crédits. L'année 2016 accuse une certaine baisse, mais affiche tout de même 30 % de contrats de rachat et de renégociation de prêt.

Dès la conclusion du contrat de prêt, si le candidat à l'emprunt pense pouvoir rembourser le crédit immobilier avant le terme normalement prévu, il peut convaincre le banquier pour ne pas payer des pénalités pour remboursement avant la fin prévue au contrat initial.

Deux cas peuvent se présenter :

  • Prêt avec 1 palier : le remboursement avant terme se concrétise par :

-  une réduction du montant des mensualités dues ou au choix de l'emprunteur,

-  une réduction du temps du contrat

  • Prêt avec plusieurs paliers :

-  remboursement intervenu pendant le dernier palier d'échéances, l'emprunteur a le choix entre la :

* réduction du montant d'échéances restant à payer ou

* réduction de la durée restant à courir

 - remboursement intervenu pour un palier antérieur, la seule solution consiste à réduire la durée du prêt restant à courir.

Une fois que le remboursement s'effectue, la Banque Postale établit un nouveau tableau d'amortissement pour l'emprunteur et/ou sa caution.

Lors du remboursement avant le terme convenu, la banque prélève une indemnité pour l'opération. Elle retient comme base la somme remise par anticipation et applique un taux hors assurance, prédéfini dans les conditions particulières. Ce montant correspondant à un semestre d'intérêts et correspond au maximum aux 3 % du capital restant à payer ou du capital rétrocédé en cas de remboursement partiel.

En revanche, si l'emprunteur doit vendre son logement suite à certains événements, la Banque Postale ne perçoit pas d'indemnité. Tel est le cas d'un changement du lieu de travail de l'emprunteur ou de son conjoint, d'une cessation forcée de l'activité professionnelle ou encore d'un décès du souscripteur ou de son conjoint.

Avec les prêts Pactys Sérénité Plus et Pactys Liberté, dès que 36 mois s'écoulent après le déblocage des fonds en totalité, l'emprunteur peut effectuer un remboursement par anticipation sans frais. Cette faculté est donnée pour quelque motif que ce soit, tous les 12 mois et pour un montant de 700 à 2 500 euros.

Spécialement pour le Pactys Sérénité Plus, si l'opération se réalise au dernier palier d'échéances, l'emprunteur garde le choix entre réduire les échéances restant dues ou réduire la durée d'étalement du prêt. Si par contre, le remboursement survient au cours d'un palier antérieur, la réduction intervient forcément sur la durée résiduelle à courir.

La renégociation de crédit immobilier : les conditions de la Banque Postale

Lorsque la Banque Postale conclut un contrat de crédit immobilier, elle peut, selon les négociations effectuées, prévoir des pénalités en cas de remboursement avant le terme du prêt. Il faut donc vérifier si une clause de cette nature existe et dans l'affirmatif, voir le taux ou le montant à payer. Il faut toutefois noter que la loi encadre strictement ces indemnités pour remboursement par anticipation en ce qui concerne le crédit immobilier. Le montant représente au plus 6 mois d'intérêts sur le capital restant dû au moment du remboursement et il ne doit en aucun cas dépasser 3 % du capital restant dû.

Le rachat de crédit ou le transfert de crédit de la banque postale présente plusieurs caractéristiques avantageuses. En effet, il présente une grande flexibilité qui s'adapte facilement aux besoins de chacun. Le montant du rachat est possible dès 1 500 euros et permet de rassembler tous les crédits en cours en un prêt à taux fixe. Le montage permet également d'inclure dans la demande le financement d'un nouveau projet. Si le candidat au rachat détient des emprunts auprès d'une autre banque, il peut également modifier ses échéances et la durée de son emprunt avec le rachat de la Banque Postale.

Mais avant de se lancer dans cette opération, il faut savoir si elle est adaptée à la situation actuelle de l'emprunteur. Une renégociation de prêt est en effet opportune, uniquement si la durée du prêt restant à parcourir est encore importante. Plus du tiers de la totalité des échéances convient. Le montant du capital restant à rembourser est également un élément important à prendre en compte car la renégociation devient plus rentable si le capital remboursé e dépasse pas encore la moitié de l'ensemble de l'emprunt. L'un des points à noter concerne aussi le taux. L'emprunteur revient gagnant de la renégociation si la différence de point entre le taux d'emprunt initial et le taux actuel atteint 1 point. La différence de 0,7 est toutefois tolérable. Enfin, il faut prendre en compte dans la marge de gain après renégociation, les frais qu'elle engage.

Astuce pour négocier les conditions du prêt immobilier et souscrire d'autres produits

Avant la signature du contrat de prêt immobilier, l'emprunteur a déjà sûrement négocié auprès de la Banque pour souscrire aux meilleures conditions. Mais avec le temps, les données ont changé vers des taux plus attractifs. Le bénéficiaire du prêt immobilier auprès de la Banque Postale peut dans ce cas initier une nouvelle négociation.  Il doit dans ce cas demander rendez-vous auprès de son conseiller à la Banque Postale. Avant cette date, il faut préparer ses arguments de renégociation.  

Il doit prouver son excellent profil. Pour ce faire, le négociateur doit  mettre en avant les étapes de remboursements déjà réalisées sans encombre. En effet, la banque est libre d'accepter ou de refuser une demande de réaménagement de contrat de crédit immobilier. Tout dépend des arguments apportés par l'emprunteur. Généralement, un profil crédible financièrement a toutes les chances de  voir sa demande accordée. L'établissement prêteur vérifie ainsi l'historique bancaire de l'emprunteur pour marquer l'absence d'un incident de remboursement. 

Il se réfère également à l'évolution des revenus du requérant et le niveau d'épargne réalisé par l'emprunteur en cours de prêt. Ces éléments constituent en effet les éléments de base d'une décision de la Banque Postale.La souscription d'autres produits auprès de la même banque constitue aussi un astuce importante. En effet, la politique d'une banque commerciale tend à augmenter au maximum le nombre de produits bancaires souscrit  par un client auprès de son établissement. Cela prouve en effet de la qualité de ses produits et services. L'organisme de prêt préfère accorder des produits à un client déjà connu.

L'aide non négligeable d'un courtier

Renégocier les conditions d'un crédit immobilier implique de rester dans sa banque emprunteuse. Généralement, l'opération n'engendre pas ou très peu de frais de dossier.  Dans le cadre de cette demande de réaménagement de contrat,  la banque ne propose pas toujours le meilleur taux ni le meilleur montage. A l'aide d'un courtier comme Bourse des Crédits, le montage financier aux meilleures conditions est assuré.  Le courtier peut par exemple combiner deux prêt , l'un à taux fixe et  l'autre à taux variable s'il le juge avantageux pour l'emprunteur. Il est également en mesure de connaître les points sur lesquels insister pour une telle renégociation comme la demande d'exonération des indemnités de remboursement anticipé entre autres.

 Trouver la meilleure offre de prêt immobilier avec Bourse des Crédits

Au cours d'une recherche de financement pour la réalisation d'un projet d'acquisition ou de rénovation de bien immobilier, le demandeur à tout intérêt à trouver la meilleure offre. Utiliser un simulateur de prêt immobilier en ligne fait partie des moyens indispensables pour y arriver. Il permet de disposer de plusieurs éléments sur le prêt immobilier, notamment son coût et ses coûts accessoires. La Banque Postale propose sur son site  un tel outil de simulation comme Bourse des Crédits. Il faut pour réaliser cette simulation, informer sur les caractéristiques essentielles du projet. À ce titre, l'utilisateur du simulateur doit procéder à un choix sur le calcul qu'il veut effectuer, à savoir, l'échéance mensuelle de remboursement excluant l'assurance ou l'enveloppe de financement. Il doit ensuite spécifier le montant du financement dont il a besoin avec la durée de remboursement ainsi que le taux d'intérêt qu'il envisage. Le résultat apparaît après quelques instants. Toutes ces indications apparaissent lors de l'utilisation de ce simulateur à la fois facile à utiliser et gratuit de Bourse des Crédits. Son utilisation n'engage d'ailleurs en rien.

Pour bénéficier de plus de prestations, un demandeur de prêt peut recourir au service de Bourse des Crédits. Dans ce cas, il bénéficie d'un accompagnement individuel dès le début de sa recherche de financement.  Le courtier travaille dans ce secteur depuis plusieurs années et dispose des connaissances indispensables dans ce cadre. Il est d'ailleurs plus à même d'orienter sur les démarches à entreprendre pour un projet bien déterminé. En tout cas, l'aide du courtier Bourse des Crédits garantit de trouver la meilleure offre de crédit immobilier , notamment au niveau du prix et en fonction de l'attente de l'emprunteur.

Contacter la Banque Postale

La Banque Postale dispose d'un site officiel. En cas de besoin de communiquer avec le service financier immobilier de l'établissement, il suffit de remplir les champs d'informations demandées en ligne pour qu'un conseiller en pret immobilier La Banque Postale prenne contact avec le demandeur. Pour un appel vocal, le 3639 permet de joindre la banque 24 h/7 j et au besoin, il est aussi possible de se directement ou envoyer un courrier à la Banque Postale, Service Relation Clientèle, 11 rue Bourseul, 75 900 PARIS cedex 15. Un courrier peut également être envoyer directement à Monsieur le Médiateur de La Banque Postale 115 rue de Sèvres, Case postale G 009, 75 275 PARIS CEDEX 06.

Les autres banques en crédit immobilier :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X