Achat immobilier : une carte du métro en fonction du temps pour rentabiliser

Luigi Delmet • 14 Novembre 2018 • 15:55

Paris est de loin la ville de France où devenir propriétaire est le plus cher. En regardant dans le détail, on s'aperçoit qu'au sein même de la capitale et de sa proche banlieue, la durée d'amortissement d'un investissement locatif peut très fortement varier d'une zone à l'autre.

Achat immobilier : une carte du métro en fonction du temps pour rentabiliser

La startup Homepilot, spécialisée dans la gestion locative immobilière, met, comme l'an dernier, en lumière ces différences en éditant un plan du métro parisien revisité. Celui-ci affiche, pour chaque station, la durée nécessaire à un propriétaire pour rentabiliser un achat à proximité grâce aux loyers perçus.

Rentabiliser à Solférino est deux fois plus long qu'à porte de Clichy

Rien que dans Paris intra-muros, ce temps peut varier du simple au double. Ainsi, aux alentours de la porte de Clichy, il faudra compter « seulement » 17,4 ans de loyer, contre les 35,3 années requises dans le 7e arrondissement, près de Solférino. Il s'agit là du plus grand écart de la ville.

Un autre quartier rentable, celui de la Villette, dans le 19e. À proximité de la station Riquet, il ne faudra que 18 ans pour amortir son investissement. À noter également, l'exemple étonnant de Château Rouge, qui, avec ses 18,2 années, se démarque largement des stations voisines, toutes supérieures à 20 ans.

Le Grand Paris Express change la donne en banlieue

Sans surprise, c'est de l'autre côté du périphérique qu'il faut se rendre pour trouver une meilleure rentabilité. La Courneuve, le terminus de la ligne 7, avec 13,9 ans, affiche la durée la plus faible du plan. À l'exception de celles de l'ouest, les banlieues ont, d'une manière générale, un moindre délai de rentabilisation des investissements.

Cependant, quand on compare le plan avec celui de 2017, également publié par Homepilot, on se rend compte que la station Mairie d'Issy a vu sa durée s'allonger de presque deux ans. Ceci est une conséquence de l'inauguration à venir de la ligne 15 du Grand Paris Express.

En passant par Issy-les-Moulineaux, cette nouvelle ligne de métro prévue pour 2025 fait, à mesure que l'échéance se rapproche, grimper les prix du secteur. C'est aussi le cas pour la Mairie de Saint-Ouen, qui devrait profiter du futur prolongement de la ligne 14.

Des chiffres à prendre avec précaution

Même si cette carte est très utile pour photographier les différences de rentabilité entre les quartiers de la capitale, elle n'en est pas pour autant absolument exacte. En effet, les données affichées ne représentent que le rapport entre le prix d'achat du bien immobilier et le prix de location de ce dernier.

Les chiffres ne prennent pas en compte des aspects essentiels de ce genre d'investissement, comme les frais d'acquisition, le coût du financement, les charges ou encore la fiscalité. En conséquence, il s'agit davantage d'un indice évaluant le prix d'un loyer vis-à-vis de la valeur d'un bien, plutôt qu'un réel outil pour définir la rentabilité concrète d'un investissement immobilier dans un quartier donné.

>> Sur le même sujet :

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X