Le Crédit Foncier lance un nouveau prêt viager hypothécaire pour financer les besoins des seniors

Jacques-Olivier Busi • 21 Mars 2017 • 14:36

Dans un communiqué publié lundi, le Crédit Foncier a annoncé le lancement de la nouvelle formule de son offre de prêt viager hypothécaire. Forte de son expérience la filiale du groupe BPCE souhaite répondre davantage aux besoins des seniors.

Le Crédit Foncier lance un nouveau prêt viager hypothécaire pour financer les besoins des seniorsLe souscripteur met son bien immobilier en hypothèque mais en conserve la propriété et la possibilité d'y résider.

Le Crédit Foncier fait évoluer son offre de prêt viager hypothécaire, plus de dix ans après sa mise en place. Nommée "Foncier Réversimmo", cette offre permet désormais aux personnes à partir de 60 ans d'avoir accès à ce type de prêt, contre 65 ans précédemment, "à un taux fixe de 4,80%", précise le communiqué. Un abaissement de l'âge de souscription qui intervient dans le cadre de son métier de financement immobilier des particuliers.

Contrairement à une formule viager classique, Foncier Réversimmo est réversible, c'est-à-dire que l'emprunteur ou ses héritiers ont toujours la possibilité de conserver leur bien immobilier en remboursant le prêt et les intérêts capitalisés depuis la souscription.

Conférence de presse Crédit Foncier

Pour rappel, le prêt viager hypothécaire a été créé en 2006 dans le cadre de la réforme des sûretés. Il "permet à un senior d'obtenir un prêt sans charge périodique de remboursement de son vivant avant le dénouement de l'opération, qui conduit au remboursement du prêt", précise la filiale du groupe BPCE. Le souscripteur met donc son bien immobilier en hypothèque mais en conserve la propriété et la possibilité d'y résider.

L'emprunteur ne rembourse rien pendant toute la durée du contrat

Pour son obtention, le montant du prêt viager hypothécaire est calculé en fonction de "la valeur du bien expertisé par le Crédit Foncier et la situation de l'emprunteur". Aucun questionnaire de santé ou examen médical n'est demandé lors de la demande de crédit. L'emprunteur ne rembourse donc rien pendant la durée du contrat.

Le Crédit Foncier précise d'ailleurs que "lors de son dénouement, généralement au décès de l'emprunteur, le prêt est remboursé. Les héritiers ont alors le choix de rembourser eux-mêmes le prêt ou de vendre le bien immobilier apporté garantie". En cas de différence sur la valeur du bien, le montant à rembourser est à la charge de l'établissement prêteur. Dans le cas inverse, la charge est aux héritiers.

Un moyen de répondre aux besoins de financement des personnes de plus de 60 ans

Cette nouveauté tente de répondre à "l'enjeu de financement des besoins des seniors". En effet, les plus de 60 ans sont de plus en plus nombreux et leurs besoins de financement sont en également en croissance. "La mobilisation du patrimoine immobilier (3 ménages sur 4 de plus de 60 ans sont propriétaires d'au moins un bien immobilier) est un moyen d'y répondre", explique le Crédit Foncier.

En effet, l'établissement précise que les principales motivations des seniors à souscrire un prêt viager hypothécaire sont les travaux de rénovation du logement, le financement de l'aide à domicile et le soutien financier à leurs descendants. Ils résident le plus souvent en Ile-de-France et en Provence-Alpes-Côte d'Azur. « Le montant moyen prêté était de l'ordre de 100.000 euros en 2016 ».

>> A lire également :  Logement : les Français mieux lotis que leurs voisins européens ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info