Crédit immobilier : bonne nouvelle pour les emprunteurs, les taux d'usure remontent !

Mickaël Touré • 01 Octobre 2020 • 15:03

Les taux d'usure remontent de plus de 0,10 % au 4e trimestre, une bonne nouvelle pour les emprunteurs les plus modestes.

Crédit immobilier : bonne nouvelle pour les emprunteurs, les taux d'usure remontent !

Enfin une bonne nouvelle pour les emprunteurs immobiliers. Entre la crise sanitaire et les recommandations restrictives du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), les conditions d'emprunts n'étaient pas au beau fixe pour les futurs emprunteurs. Notamment pour les primo-accédants et les ménages les plus modestes, particulièrement pénalisés.

Au quatrième trimestre, les taux d'usure remontent de plus de 0,10 % pour les durées supérieures à 10 ans. Pour rappel, ces taux représentent les taux maximums au-delà desquelles les banques n'ont pas le droit de prêter.

Des taux qui remontent

Chaque trimestre, les taux d'usure sont publiés pour le trimestre prochain au Journal Officiel. Les taux moyens sont augmentés d'un tiers afin de définir les seuils de l'usure pour chaque durée de prêt.

Après une première remontée au troisième trimestre, ces taux augmenteront donc à nouveau au quatrième. A partir du 1er octobre, ces taux atteindront donc 2,68 % sur 20 ans et plus après être descendu à 2,51 % au 2ème trimestre 2020. Ce niveau historiquement bas, avait de facto exclu du marché de nombreux emprunteurs potentiels. Pour les prêts de moins de 10 ans, le taux atteint 2,41 % contre 2,39 % au troisième trimestre.

Une situation qui reste délicate pour certains profils

Bien que cela soit une bonne nouvelle pour les emprunteurs, il faut néanmoins nuancer quelque peu ces propos. En effet, cette remontée des taux d'sure est liée à une remontée des taux de crédit à la suite du confinement et à une hausse des frais de dossiers pratiqués par les banques.

Dans les faits, si au début de l'année, les refus étaient bien liés aux faibles taux d'usure, aujourd'hui, ils sont davantage liés au taux d'endettement et aux recommandations du HCSF. Ainsi, malgré cette embellie, les emprunteurs les plus fragiles continueront à avoir des difficultés pour emprunter...

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info