Crowdfunding immobilier : des premiers remboursements encourageants

Jacques-Olivier Busi • 11 Juillet 2016 • 15:38

D'après le premier bilan des remboursements de 2016, les investisseurs ont perçu des rendements annuels compris entre 7% et 12%, grâce aux programmes immobiliers remboursés par les plateformes de financement participatif.

Crowdfunding immobilier : des premiers remboursements encourageantsLes premiers rendements annuels s'élèvent entre 7% et 12%.

C'est l'heure des comptes. Le crowdfunding immobilier est entré dans sa phase active avec les remboursements de projets de construction de logements financés en 2014 et 2015. Ne sont ici pris en compte que les projets déjà remboursés aux épargnants.

Ainsi, les premiers rendements annuels s'élèvent entre 7% et 12%. Des résultats encourageant, qui pourraient inciter de nouveaux épargnants à se lancer dans l'aventure de ce nouveau support d'investissement rémunérateur.

>> A lire également : Le crowdfunding immobilier ne cesse de progresser en France

Une multiplication des remboursements d'ici fin 2016

Le site spécialisé crowdfundingimmo.fr vient de rembourser les investisseurs ayant participé à deux programmes situés à Bordeaux. Ces deux projets (340.000 euros chacun) ont permis aux souscripteurs de percevoir un rendement annuel de 7% sur une période de 16 mois. Le site espère également rembourser trois autres programmes immobiliers d'ici la fin de l'année 2016.

Deux autres plateformes dominent le marché en montants collectés : Wiseed et Anaxago. Le premier a déjà effectué quatre remboursements en 2016 dont trois opérations souscrites par les internautes début 2015 avec des rendements de 9% à 12%. Wiseed immobilier espère rembourser trois nouvelles opérations dès cet été. Selon leurs estimations, les investisseurs devraient empocher 11% de rendement annuel sur une durée réduite de 7 mois, pour la construction de 15 villas dans le Vaucluse. Cette plateforme connait d'ailleurs un essor conséquent et ambitionne de réaliser au moins 70 opérations pour une collecte de 40 millions d'euros, cette année.

Du côté d'Anaxago, la tendance est identique. Quatre remboursements ont déjà été effectués depuis le début de l'année. Le dernier a permis aux investisseurs de gagner 8% par an sur 16 mois. Pour la construction de 38 logements sociaux à Toulouse, ces épargnants avaient apporté un financement de 400.000 euros.

Les mises en garde des plateformes de financement

Soumises à un devoir d'information et de transparence, les plateformes de crowdfunding précisent que les investissements sont soumis aux risques. Parmi eux, la météo peut jouer un rôle prépondérant. En effet, des retards dans les travaux du fait d'un temps capricieux peuvent prolonger les délais de remboursements. Même si, la plupart des souscriptions comportent une période de prorogation de six mois aux mêmes conditions de rémunération par rapport au calendrier initial, comme protection de cet aléa.

De plus, le taux de commercialisation des logements évolue de façon assez lente, obligeant les promoteurs à augmenter leur budget commercial, ce qui va diminuer les marges. Néanmoins, tant que la marge reste positive, les investisseurs sont toujours remboursés même si le rendement ne sera pas aussi élevé qu'espéré initialement. Ces aléas font partie de l'investissement même si le crowdfunding immobilier semble une épargne performante, avec des risques minimes par rapport aux autres placements.

>> A lire également : Financement participatif : placer ses économies dans un projet immobilier, comment ça marche ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info