Cryptomonnaie : les « stable coin » sont-ils l'avenir ?

Mickaël Touré • 06 Mai 2019 • 11:52

Pour l'instant, les cryptomonnaies sont caractérisées par une très grande volatilité, les stable coin pourraient bien être un moyen de contrer cet inconvénient, tout en conservant les avantages de la monnaie virtuelle. A moins que tout cela ne soit qu'un mirage...

Cryptomonnaie : les « stable coin » sont-ils l'avenir ?

Rappelez-vous, nous sommes en fin d'année 2018, après une montée vertigineuse qui a rendu riche certains chanceux, le cours du Bitcoin s'effondre aussi vite qu'il est monté. En cause, un facteur déterminant : la volatilité.

En effet, miser sur les cryptomonnaies reste un investissement risqué. Même si certains argueront que la volatilité des cryptomonnaies n'existe pas, force est de constater que la montée de la valeur d'une monnaie virtuelle peut être fulgurante et la chute également vertigineuse.

Plusieurs arguments peuvent alors être avancés : une spéculation trop importante, une réglementation encore trop floue et même un emballement des médias.... Les causes de ces fluctuations ne seront pas le propos de cet article... Ici, on se focalisera davantage sur les solutions potentielles. En tout cas, sur une solution potentielle : les « stable coin ».

Qu'est-ce qu'un stable coin ?

Avant de nous intéresser à ce qu'est un stable coin, il est important de revenir sur quelques aspects qui caractérisent la cryptomonnaie (en tout cas, telle qu'elle devrait être).

Tout d'abord, les monnaies virtuelles sont décentralisées, elles ne sont sous l'égide d'aucun organe de contrôle, d'aucun individu, d'aucune unité de contrôle. Son offre est davantage fixée par un accord global entre les utilisateurs, un ensemble de règles qui conditionnent l'introduction d'une nouvelle cryptomonnaie.

Elle se doit par ailleurs d'être totalement transparente, son concept, ses aspects techniques et sa technologie de blockchain doivent ainsi être disponibles et toutes les transactions sont répertoriées dans un registre public auquel tout le monde peut accéder.

Pour autant, l'identité des utilisateurs est secrète. L'expéditeur et le bénéficiaire sont identifiés grâce à des numéros uniques. Enfin, elles doivent être évolutives, assurer une certaine stabilité des prix, et surtout proposer des transactions rapides et sans limites (c'est à dire transférables à n'importe qui, à n'importe quel endroit et à n'importe quel moment grâce au réseau Internet décentralisé pour un coût moindre voire inexistant).

Comme expliqué précédemment, les monnaies virtuelles classiques type Bitcoin possèdent tous ces avantages mais aussi quelques inconvénients. Il faut bien comprendre qu'en terme de monnaie virtuelle, une fluctuation de son prix de 5 à 10 % dans la même journée n'est pas rare.

Pour les adeptes de la cryptomonnaie, miser sur une monnaie virtuelle peut donc être un risque considérable.  Dans ce sens, les stable coin pourraient bien être la solution idéale pour contrer la volatilité.

En effet, une stable-coin est censée posséder tous les avantages d'une cryptomonnaie classique sans ses inconvénients. Comme son nom l'indique, cette « cryptocurrency » sera stable, car adossée le plus souvent à une monnaie fiduciaire classique ou à une autre cryptomonnaie. Ainsi, sa valeur ne varie pas.

Pour donner un exemple concret, imaginons que l'on possède du Bitcoin pour une valeur de 10 000 euros, si vous échanger ce Bitcoin contre un stable coin adossé à l'euro, on obtiendra donc 10 000 stable coin. Si dans la même journée, le cours du Bitcoin descend à 8000 euros, on aura toujours 10 000 stable coin, à contrario, s'il augmente jusqu'à 12 000 euros, là aussi on possédera toujours 10 000 stable coin.

Un stable-coin ou des stable coins ?

En réalité, résumer les stables coins uniquement à cela serait un peu réducteur. Il existe en effet différents types de monnaies virtuelles stables. On distingue trois types de stable coin :

  • Le fiat-collateralized : Dans le secteur, le fiat est la dénomination donnée à des monnaies traditionnelles comme l'euro ou le dollar. Dans ce modèle, l'entité qui émet le stable coin possède un compte bancaire qui contient en monnaie traditionnelle le nombre de jetons émis. Par exemple, pour 5 millions de stable coin que l'on mettra en circulation adossé à l'euro, on devra posséder sur un compte bancaire 5 millions d'euros.
  • Le crypto-collateralized :   Ici, le coin sera adossé à une autre cryptomonnaie. Pour compenser la volatilité, la monnaie stable sera sur-adossé. En clair, l'équivalent de 2 000 dollars de bitcoins peut être demandé pour émettre l'équivalent de 1000 dollars de stable coins. Ainsi même en cas de perte de valeur du Bitcoin, le coin stable sera lui toujours couvert.
  • Le non-collateralized : Le non-garanti. Dans ce cas, le coin est soutenu uniquement par sa valeur grâce à un smart contract, qui s'exécute automatiquement. Si la demande totale pour le stable coin augmente ou diminue, alors le contrat changera automatiquement le nombre de coins en circulation pour maintenir le prix stable.

Les stable coins : fondation solide ou château de cartes ?

Au vu des éléments énoncés, le stable coin semble donc être la solution idoine à tous les problèmes de la cryptomonnaie. Et pourtant, le stable coin ne fait pas encore l'unanimité. Souvent critiqué, il suscite la méfiance de la part des spécialistes pour plusieurs raisons.

Pour le moment, les stable coins en sont encore au stade expérimental, la plupart d'entres elles échouent. Lorsque c'est le cas, elles peuvent faire perdre de l'argent aux personnes qui ont investi sans qu'elles puissent espérer un quelconque remboursement.

Même si elles se veulent plus stables, dans les faits elles semblent aussi volatiles que les cryptomonnaies normales. Pire, pour certains, le stable-coin ne ferait en réalité qu'augmenter la volatilité des cryptomonnaie en favorisant la spéculation. Il n'apporte pas de stabilité à l'espace de la cryptomonnaie, mais au mieux, une valeur stable au coin.

Quelques stable coin de référence

Dans le monde des stable coin le Tether est surement celui qui fait le plus office de référence. En tout cas, il est le stable coin le plus utilisé. Pour autant, il est l'objet de plusieurs rumeurs concernant sa stabilité.

Parmi les autres jetons stables, on peut également citer le True USD (TUSD), le Dai (DAI), USD coin (USDC), le Paxos Standard Token (PAX) ou encore le Gemini Dollar (GUSD). 

Une chose est sûre, malgré des effets pas encore parfaitement perceptibles, les stable coins ont déjà commencé à changer l'espace de la cryptomonnaie. D'ailleurs, plusieurs poids lourds semblent miser sur les stable-coins. Par exemple, Facebook vient tout juste d'annoncer qu'elle lancera sa monnaie virtuelle stable. Tandis que certains semblent experts semblent réticent, le mirage pourrait bien transformer en oasis.

>> À lire également 

Mieux comprendre la cryptomonnaie 

Cryptomonnaie : Paypite lance une monnaie à destination des « Francophones »

Cryptomonnaie : Samsung investit dans une start-up française

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info