Comment l'élection de Donald Trump va accélérer la remontée des taux de crédits immobiliers ?

Jacques-Olivier Busi • 16 Novembre 2016 • 17:55

Conséquence directe de l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, les rendements des obligations souveraines ont bondi en réponse à l'incertitude économique. Une hausse qui risque d'avoir des répercussions en France sur les taux de crédits immobiliers.

Comment l'élection de Donald Trump va accélérer la remontée des taux de crédits immobiliers ?L'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche risque d'avoir des répercussions sur les taux de crédits immobiliers. Crédits: wikicommons

Et si l'élection à la présidence des Etats-Unis n'était pas qu'un choc politique, mais aussi économique ? La question mérite d'être posée puisque l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche risque d'avoir des répercussions sur les taux de crédits immobiliers en Europe et donc en France. Les taux d'intérêt à long terme sur le marché se sont donc enflammés en quelques jours à la suite de la victoire du magnat de l'immobilier.

En effet, en raison du programme économique proposé par le nouveau président des Etats-Unis, le marché des obligations souveraines s'est emballé face aux incertitudes économiques mais aussi des taux souverains. Ainsi, outre-Atlantique, le taux d'intérêt à 10 ans (T-Bond) a bondi de 1,8% à 2,2%, selon Boursier.com. Conséquence directe : en quelques jours, le taux d'intérêt de l'emprunt français à 10 ans (OAT) est passé de 0,34% à 0,83%.

Dans le détail, le programme économique de Donald Trump n'est pas encore totalement défini dans les faits mais les spécialistes semblent s'accorder sur des conséquences inflationnistes. D'autant plus que la banque centrale américaine (Fed) risque de remonter son taux directeur à court terme afin de pallier ces incertitudes. Une position qui aurait des conséquences mécaniques sur la Banque centrale européenne (BCE), tentée de prendre la même position. Le résultat direct serait donc une remontée des taux souverains en France.

Une légère remontée des taux "graduelle et non brutale" en 2017

"Il va donc y avoir un impact direct sur le crédit aux particuliers, phénomène que l'on observe déjà", prévoit Arsalain El Kessir, président du courtier BoursedesCrédits. En effet, les banques vont remonter légèrement leurs taux d'ici la fin de l'année de manière mécanique. C'est-à-dire qu'elles ont atteint leurs objectifs en termes de production de crédits immobiliers et d'ouvertures de comptes, mais veulent tout de même conserver leurs marges.

Le président de BoursedesCrédits ajoute que l'"on va commencer à observer une légère remontée des taux, par étages, au cours du premier semestre 2017, mais ils vont rester bas. Il sera donc toujours plus avantageux d'acheter que de louer". Néanmoins, inutile de s'inquiéter pour les futurs acquéreurs alors que les taux sont aujourd'hui toujours aussi bas. Il précise que "depuis 2010, nous avons connu une phase baissière de taux. Nous allons désormais faire face à une phase haussière, graduelle et non brutale".

>> A lire également : A New York, certains immeubles ne s'appellent plus Trump

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info