Epargne : est-ce une bonne idée de miser sur l'or ?

La Rédaction • 21 Mai 2019 • 16:12

Selon une étude d'Opinion Way pour Aucoffre.com, l'or reste une valeur refuge aux yeux des Français. Notamment en période de crise.

Epargne : est-ce une bonne idée de miser sur l'or ?

Crise des Gilets jaunes, économie en berne, inégalités... Actuellement, la situation économico-sociale française ne porte pas à l'optimisme. Selon l'étude d'Opinion Way pour Aucoffre.com, 78% des Français estiment que la situation s'aggrave dans l'hexagone, soit +16 points par rapport à 2017.

En matière d'épargne, cela se traduit par une volonté de la part des Français de chercher des nouvelles solutions afin de sécuriser leur placement. Chose étonnante, l'or semble être une des solutions privilégiées par les ménages. Mais est-ce un placement viable ?

L'or est la 4e solution d'épargne pour les ménages

Ce n'est pas nouveau, la France est le pays où l'on épargne le plus au monde. Par tradition, les Français sont attachés à l'or. Il se transmet parfois de génération en génération. Dans un contexte de morosité économique ambiant, il semblerait que les vieilles habitudes aient la vie tenace.

En effet, l'or a encore la côte. L'étude d'Opinion Way signale ainsi que le métal jaune serait la 4e solution d'épargne privilégiées par les ménages après la pierre, l'assurance-vie et le dépôt d'argent. 

L'étude précise d'ailleurs que l'achat d'or continue d'être perçu de manière positive (43%). Aujourd'hui près de la moitié des Français interrogés considèrent l'achat d'or comme une bonne chose pour conserver ses économies.

Toujours aussi rassurant aux yeux des Français, 73% des personnes interrogées considèrent ainsi l'or comme une valeur refuge, c'est-à-dire un investissement considéré comme « sûr et fiable » en période de crise.

Plus encore, l'attrait pour l'or toucherait toutes les catégories sociales. C'est notamment chez les foyers les plus aisés (79%) et les personnes les plus âgées (82%), où l'on compte le plus d'épargnants, que l'or est le plus considéré comme une valeur refuge.

Alors que les Français font de moins en moins confiance aux systèmes bancaires et financiers, peut-être somme nous en train d'assister à un retour en force du métal jaune. Sur ce point, rien n'est moins sûr.

Miser sur l'or, une solution lucrative ?

En effet, miser sur l'or est une chose, en tirer des bénéfices en est une autre. À l'heure actuelle, miser sur le métal jaune ne semble pas être l'option la plus bénéfique en termes de rendement. Et ceux pour plusieurs raisons.

D'abord parce que l'or ne rapportera de l'argent que lorsque la situation sera propice. Interrogé par BFM Business à ce sujet, Ylan Cattan, fondateur de la société de conseil en investissement financier Profits and Benefits estime ainsi que « l'or rapporte uniquement à partir du moment où il est acheté en période d'euphorie lorsqu'il coûte moins cher et où on le revend bien plus cher en période de guerre par exemple. ».

Il estime également « qu'il y a malgré tout un double effet avec l'or. D'une part, parce qu'il se révèle sensible à l'inflation. D'autre part, parce qu'il l'est également aux devises. Or, on estime qu'il y a un risque inflationniste à considérer. Il est donc nécessaire de faire attention à ce point. A cela s'ajoute le fait que les niveaux actuellement pratiqués sur l'or sont actuellement plutôt baissiers puisque le dollar s'inscrit, lui, dans une tendance haussière. » D'autant que ce placement dans un seul support ne rapporte rien durant sa détention. Il est davantage apprécié pour ce qu'il inspire, à savoir, une assurance tout risques peu importe les tumultes du monde extérieur.

En cela, miser sur l'or ne serait pas nécessairement une bonne idée. Cela est d'autant plus vrai, qu'actuellement, le cours de l'or ne semble pas atteindre des sommets, il a même tendance à baisser. 

Cela est directement imputable aux guerres commerciales, notamment entre les Etats-Unis et la Chine. Ainsi sur une bonne partie de l'année 2018 (et ce, jusqu'en novembre dernier), le cours de l'or a baissé de 14%.

L'or papier (ou métal) avait ensuite repris de sa valeur boursière (XAU) entre novembre et mi-février à hauteur de 12%, lorsque les tensions se sont apaisées. Depuis la reprise des hostilités, l'or a donc reperdu 4% de sa valeur.

Une évolution à la hausse de la fiscalité

Au total, ce sont 3000 tonnes d'or qui dormiraient chez les épargnants français (pièces, lingots, bijoux).

Au vu de l'attrait des Français pour l'or, de nombreux acteurs du secteur ont tenté d'empêcher l'annonce d'une hausse de la taxation des métaux précieux. Pourtant, cette dernière est bien entrée en vigueur dans le cadre de la loi de finances 2018.

 Le taux est ainsi passé de 10 à 11%. La taxe forfaitaire payée à la revente sur la valeur totale du bien (qu'il y ait eu une plus-value ou pas) est ainsi passée de 10 à 11% (11,5% avec la CRDS) l'an dernier. Une fiscalité en hausse qui se couple à une baisse des cours de l'or depuis le début de l'année...

>> À lire également

France : un actif sur deux épargne pour sa retraite

Suppression de la taxe d'habitation : les plus riches vont patienter

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info