Epargne : les Français placent leurs économies sur... leur compte courant

Marie Nahmias • 17 Août 2017 • 11:11

Selon les statistiques de la Banque de France, 25 milliards d'euros ont été placés sur les comptes courants des Français au premier semestre 2017. C'est bien plus que pour le Livret A ou le Livret de Développement Durable (LDD).

Epargne : les Français placent leurs économies sur... leur compte courantAu premier semestre, 25 milliards d'euros ont étés déposés sur les comptes-courants des Français.

Pourquoi placer ses économies sur des produits bancaires dédiés à cet effet, lorsqu'on peut aisément le faire sur son compte courant ? Les Français, dans un contexte de taux historiquement bas, semblent bouder les placements traditionnels.

Sur les six premiers mois de l'année, 25 milliards d'euros ont ainsi été déposés sur les comptes-courants des particuliers français, d'après les chiffres publiés par la Banque de France au début du mois d'août. A titre de comparaison, sur la même période, 12,5 milliards d'euros, soit moitié moins, sont arrivés sur les livrets d'épargne et CEL (compte épargne logement).

Concernant l'assurance vie, le constat est mitigé. Au premier trimestre 2017, pour les contrats en supports euros les flux sont négatifs : -1,2 milliard d'euros. Retour dans le vert au second trimestre, avec des dépôts qui atteignent 1,7 milliard d'euros. Les supports en unités de compte se portent un peu mieux. Au total, sur le premier semestre 2017, 7,9 milliards d'euros y ont été versés.

Le taux d'épargne des Français, autour de 14%

Dans ses statistiques, la Banque de France fournit également un comparatif des taux d'épargne en Europe*. Celui de l'Hexagone reste stable à un niveau assez élevé. Il s'établit aujourd'hui à environ 14%. Seuls les Allemands mettent davantage de côté, avec un taux d'épargne qui dépasse 17%. En Italie, ce même taux ne dépasse pas 11%. Les Britanniques sont ceux qui économisent le moins, avec un taux d'épargne avoisinant les 4%.

*Seuls l'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni sont comparés par la Banque de France.

>>Lire aussi :

Start-up. Many for Money mise sur l'assurance vie collaborative

Start-up. Smartbees veut aider la jeune génération à investir

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info