Fintech. 500 millions d'euros de crédits octroyés pour Younited Credit

Hugo Eugene • 26 Avril 2017 • 12:10

Comment la jeune entreprise pourrait atteindre la rentabilité d'ici fin 2018 et un chiffre d'affaires supérieur à 100 millions d'euros d'ici 2020 ?

Fintech. 500 millions d'euros de crédits octroyés pour Younited CreditYounited Credit vise la rentabilité à la fin 2018

Younited Credit vient de franchir la barre des 500 millions d'euros de crédits accordés depuis son lancement commercial. L'occasion pour la fintech spécialisée dans la distribution de prêts à la consommation refinancés par des investisseurs qualifiés en recherche de rendement, de passer la seconde en profitant de ses acquis pour grandir de plus en plus vite sur la base d'un modèle qui a fait ses preuves.

Après avoir accordé la plus grande part de ses crédits en France, Younited s'est ouvert en Italie et plus récemment en Espagne. Cette internationalisation lui a permis de s'imposer comme la "première plate-forme de prêts en ligne en Europe continentale", devant un marché britannique qui a tendance à être plus développé historiquement, mais fermé à ses frontières.

"En Italie, nous avons accordé 27 millions d'euros de crédits pour la première année, ce qui est 2,5 fois plus rapide que notre première année d'activité en France", confie aux Echos Charles Egly, président du directoire.

Younited ne compte cependant pas en rester là puisqu'elle assure vouloir doubler sa production de crédit tous les ans afin de devenir rentable d'ici la fin de l'année 2018 et début 2019. Le journal économique estime que son chiffre d'affaires pourrait également doubler chaque année, passant de 10 millions d'euros en 2016 à 100 millions d'euros en 2020.

Une alliance avec les néo-banques ?

Pour y arriver, la jeune entreprise, qui a levé un total de 63 millions d'euros depuis son lancement, présente donc son opération "scale-up", ("changer d'échelle"), qui prévoit le lancement de son offre dans plusieurs nouveaux pays européens comme la Belgique, l'Allemagne, la Roumanie et la Pologne.

La fintech a également recruté sept personnes pour gonfler l'effectif de son comité de direction. "Nous avons essayé, avec nos derniers recrutements, de construire l'équipe de management la plus solide des Fintechs en Europe" affirme aux Echos Charles Egly.

Enfin, Younited entend ouvrir un axe de développement sur la distribution de prêts en marque blanche, en faisant notamment appel aux services des "néo-banques" qui proposent, sauf le crédit, des services bancaires de base comme les comptes de paiement ou l'attribution d'une carte bancaire. En apportant le service qui manque à ses acteurs, Younited bouleverserait alors le partage des revenus entre les différents partenaires.  

>> A lire également :

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X