Pourquoi les Français misent-ils toujours autant sur le Livret A et l'assurance-vie ?

La Rédaction • 28 Mai 2019 • 18:03

Malgré des taux gelés depuis 2015, le livret A et l'assurance vie restent les solutions d'épargne privilégiées par les Français. Mieux, ils continuent de séduire les épargnants.

Pourquoi les Français misent-ils toujours autant sur le Livret A et l'assurance-vie ?

Cela peut paraître paradoxal, alors que le taux du livret A est au plus bas et gelé à 0.75% et ne devrait pas changer d'ici 2020, et que le rendement de l'assurance-vie a également beaucoup baissé, les Français intensifient leur effort d'épargne.

Depuis la fin 2018, les placements d'épargne ont explosé et cela concerne principalement le livret A et l'assurance vie.

En effet, le livret A a déjà recueilli plus de 10 milliards contre un peu plus de 8 milliards l'an passé. L'assurance vie elle a connu une collecte de 11 milliards soit également 3 milliards de plus que l'année dernière.

En tout et pour tout, c'est un peu plus de 400 milliards qui sont placés actuellement sur le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) et quelques 1.745 milliards sur l'assurance vie.  Au vu de ces chiffres, une question demeure pourtant : pourquoi les Français misent-ils toujours autant sur ces deux produits d'épargne ? 

Un contexte anxiogène

Un premier élément est lié directement à la situation socio-économique du pays. Au vu des différentes crises, qu'elles soient économiques ou sociales, les Français ont tendance à vouloir sécuriser leur argent.

Ainsi comme l'explique Alain Tourdjman, directeur des études et prospectives du groupe BPCE : « Les Français vont continuer à afficher pour le reste de l'année un taux de placement élevé. Il y a un scepticisme assez traditionnel vis-à-vis de la France et de notre économie. Il y a aussi des préoccupations de long terme, portant sur la qualité de la retraite, l'allongement de la vie ou encore les études des enfants qui renforcent les comportements d'épargne »

Tant de préoccupations qui pousseraient donc les épargnants à être toujours plus vigilant. Ces crises ont par ailleurs permis aux Français de bénéficier de quelques cadeaux de la part du gouvernement. Avec la crise des Gilets Jaunes, les épargnants ont donc pu bénéficier de primes exceptionnelles, exonération des heures supplémentaires, avances sur les réductions d'impôt, gel des tarifs bancaires et réduction des frais d'incidents pour les plus fragiles.

Des produits d'épargne qui sécurisent

Dans ces conditions et malgré des taux peu intéressants, les Français se tournent donc en priorité vers les produits qu'ils connaissent.

Le livret A et l'assurance-vie sont souvent considérés comme le placement idéal pour les ménages français. Ces deux produits ont en effet l'avantage de proposer des garanties solides et des avantages fiscaux.

En comparaison, le milieu boursier semble beaucoup plus aventureux pour l'épargnant moyen. Les produits étant considérés comme « risqués », les épargnants sont beaucoup plus réticents lorsqu'il s'agit d'y placer leur argent. 

Pourtant, ce choix n'est pas forcément favorable à l'épargnant. En effet, le niveau d'inflation mesuré en avril atteignait les 1.3%. Au vu du taux de 0.75 % du livret A, le taux de rendement généré est négatif, et ceux au moins jusqu'à 2020.

Une chose est sûre, au vu de ces chiffres, la France ne risque de perdre son statut de pays on l'on épargne le plus en Europe (taux d'épargne de 14%).

>> À lire également

Le Livret A et le LDDS ont la côte auprès des Français

Epargne : est-ce une bonne idée de miser sur l'or ?

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info