Bien'ici, le portail d'annonces immobilières qui simplifie votre recherche de logement

Marie Nahmias • 09 Décembre 2015 • 16:10

La toute nouvelle plateforme internet Bien'ici.com, veut faciliter les démarches des acquéreurs en proposant dans un seul outil de recherche un très grand choix d'annonces. Ce portail à l'initiative de nombreux professionnels du marché de l'immobilier, pourrait déstabiliser des sites tels que Leboncoin ou SeLoger.

Bien'ici, le portail d'annonces immobilières qui simplifie votre recherche de logementBien'ici recense plus de 300.000 annonces immobilières. Impression écran du site Bien'ici.com

C'est une petite révolution sur le marché de l'immobilier. Imaginez que vous n'ayez plus à écumer des centaines de sites différents pour trouver la perle rare en matière de logement. Que ce soit pour acheter ou pour louer, Bien'ici propose aux personnes à la recherche d'un logement, un outil regroupant des centaines de milliers d'annonces.

Il y a un an, syndics, agences et promoteurs se sont lancés ensemble dans ce projet d'envergure. Bien'ici, lancé officiellement lundi 7 décembre, fédère plus de 25 acteurs de l'immobilier, parmi lesquels on retrouve, Guy Hoquet, Laforêt, Nexity, Orpi, Century 21, L'Adresse ou encore la Fnaim.

Il est possible de se projeter dans un quartier

Brice Cardi, président du groupe L'Adresse

L'interface du site, encore à sa version d'essai, est assez simple d'utilisation. Le particulier choisi d'abord s'il veut acheter ou louer un bien, puis rentre des critères de localisation, de prix et de surface. Jusque-là rien de bien nouveau, à la différence que le choix des annonces qui s'offre à l'internaute est considérable. En peu de temps, le futur acheteur ou locataire peut se faire une idée des biens sur le marché, à la fois dans le neuf et dans l'ancien.

La grande originalité de Bien'ici c'est sa cartographie 3D, grâce à laquelle l'internaute peut situer les services à proximité du logement sélectionné, tels que les transports, les supermarchés ou les écoles. "C'est une avant-première mondiale. C'est la première fois que cette technologie, jusque-là réservée aux jeux vidéo, est associée à un service", rapporte Brice Cardi, PDG du réseau L'Adresse et porteur du projet.  

Toute la difficulté pour Bien'ici est de garder la confidentialité d'un bien, de ne pas dévoiler son adresse exacte, tout en offrant un positionnement précis à l'utilisateur. Les critères de géolocalisation sont donc négociés avec chaque agence. "Ce n'est pas pareil si l'annonce se trouve dans un immeuble vertical d'une grande ville ou dans une maison isolée à la campagne. Le bien ne sera pas géolocalisé de la même façon", explique Brice Cardi.

Les professionnels veulent rivaliser avec Leboncoin ou Seloger

Sur le site, pas d'annonceurs, aucune pollution visuelle. "Le business model a été pensé pour le client, on sait que la publicité peut être très gênante pour l'internaute", confie le PDG de L'Adresse. Afin de financer le projet, les agences partenaires paient donc un abonnement. Pour voir leurs annonces figurer sur la plateforme, elles ont le choix entre un forfait classique à 70 euros par mois et un forfait premium à 150 euros, mais dans tous les cas le nombre d'annonces est illimité

Avec cette outil, les professionnels du secteur s'assurent ainsi de garder un certain contrôle sur le marché de l'immobilier et concurrencent des modèles comme Leboncoin ou SeLoger. "Le site n'a pas été pensé contre qui que ce soit", assure toutefois Brice Cardi, pour qui Bien'ici "n'empêchera pas un certain nombre de consommateurs d'aller sur d'autres plateformes".

Pour son lancement, le site comptabilise 300.000 annonces, mais à terme la société en vise 1,5 million. Ce chiffre peut paraitre ambitieux cependant dans certains pays ce type de portail d'annonces immobilières connaît déjà un grand triomphe.

Avec Bien'ici, la France prend le chemin de pays comme le Royaume-Uni ou le Canada. Dans la province de Québec par exemple, la plateforme Centris.ca, basée sur le même système, a été fondée en 2008. Aujourd'hui, son succès est incontestable puisque 80% des transactions immobilières dans cette région sont réalisées via le site internet.

 

>>Lire aussi : Noter les professionnels de l'immobilier, c'est possible avec Immodvisor

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info