Immobilier : 250 HLM vont remplacer l'ex-siège du ministère de la Défense

Etienne Nicolas • 01 Juin 2018 • 14:07

Après trois années d'attente, la mairie de Paris va enfin pouvoir transformer les anciens locaux du ministère de la Défense dans le VIIe en 251 logements sociaux, une crèche et un gymnase.

Immobilier : 250 HLM vont remplacer l'ex-siège du ministère de la Défense

Après de longues négociations, la mairie de Paris a enfin acquis le prestigieux bâtiment du ministère de la Défense. Cet achat fait suite au départ de ce dernier pour l'Hexagone Balard (XVe arrondissement) depuis 2015. Laissez vacant depuis le déménagement, Anne Hidalgo avait comme idée de racheter le lieu de 17.000 m² pour le transformer en 251 logements sociaux. Elle expliquait à l'époque que le VIIe arrondissement ne représentait pas une part assez importante de l'ensemble des logements sociaux de la ville : 1,3 %, soit le total le plus faible de la capitale.

Un achat de 29 millions d'euros

C'est chose faite depuis la signature, jeudi 31 mai, de l'acte de vente du bâtiment par la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) pour 29 millions d'euros. Ce qui fait un prix d'achat de 5.000 euros /m² alors que les prix de l'arrondissement sont d'environ 12.500 euros /m² (deuxième plus cher de Paris). Des logements sociaux vont donc voir le jour dans le chic quartier du boulevard Saint-Germain.

Ian Brossat, adjoint d'Anne Hidalgo, chargé du logement explique que : « cette opération nous fait doubler le pourcentage de HLM dans le VIIe ». L'élu rappelle que cet arrondissement avait, avant cette grosse acquisition, « le taux de HLM le plus bas de la capitale, 3 % quand celui des arrondissements du nord est de Paris, les XIXe et XXe en détiennent plus de 30 % ».

Parmi les 251 HLM de toutes catégories (loués de 6 à 14 € le m²), 10 % seront réservés à des militaires. Le reste sera alloué à 126 familles bénéficiant du prêt locatif aidé d'intégration (PLAI), 100 familles détenant un prêt locatif à usage social (PLUS) et 25 qui ont un plan locatif social (PLS). Il faudra compter entre 2 et 3 ans pour voir les nouveaux locataires y résider. A cela s'ajoutera un complexe sportif comprenant un gymnase puis une salle de sport, et une crèche d'une soixantaine de places.

>> A lire aussi > Immobilier : où investir dans le Grand Paris ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info