Immobilier : une baisse des prix en 2021 ?

Mickaël Touré • 11 Janvier 2021 • 15:12

Malgré une hausse des prix qui s'est confirmée en 2020, en dépit des deux périodes de confinement, en sera-t-il de même en 2021 ?

Immobilier : une baisse des prix en 2021 ?

À quoi ressembleront les prix de l'immobilier en 2021 ? Alors que beaucoup pariait sur une baisse des prix en raison des deux périodes de confinement et de la chute des transactions, il n'en fut rien en 2020.

Un marché moins impacté par la crise

En effet, la demande est restée soutenue et le marché de l'immobilier donne l'impression d'être passé entre les gouttes. Un « effet rattrapage » a pu être observé après les périodes de confinement et qui s'est traduit par une activité record en juin et juillet.

Résultat, grâce à une demande qui est restée soutenue, mais également des taux qui ne remontent toujours pas, le volume des ventes est resté proche du million record de 2019 (980 000, baisse de 8 %).

Une performance dont très peu d'autres secteurs d'activités peuvent se targuer. L'immobilier reste la valeur refuge absolue pour les Français, qui continuent de croire dur comme fer dans la pierre.

Des prix toujours en hausse

Seule ombre au tableau, cette résistance du marché n'a pas permis d'assister à une baisse des prix sur laquelle beaucoup misaient. Les prix ont ainsi enregistré une progression de 4 % en 2020. Au niveau national, le prix au m² s'établit désormais à 2 807 euros.

Ce sont les prix des appartements qui augmentent le plus avec une hausse de 5,3 % tandis que les prix des maisons connaissent eux une augmentation de 2,4 %.

Assez logiquement, les prix restent particulièrement élevés dans la capitale tandis qu'en régions, de nombreuses grandes métropoles (Rennes, Nimes, Nantes, Montpellier) ont vu leurs prix grimper en flèche avec des augmentations allant parfois jusqu'à 7,4 % (pour Rennes).

Quelles perspectives pour 2021 ?

Reste à savoir à quoi ressembleront les prix en 2021. Indéniablement, les effets de la crise se feront davantage sentir cette année. Les destructions d'emploi et la hausse du chômage auront un impact direct sur le marché.

Si cet impact devrait bien se faire ressentir sur le nombre de transactions, difficile d'être aussi affirmatif en ce qui concerne les prix. Les experts tablent ainsi sur une baisse de 1 à 2 % au maximum et en moyenne en 2021 et 2022.

Selon plusieurs experts, les taux bas devraient cependant empêcher un éventuel krach boursier. De même, l'assouplissement des conditions d'octroi participeront également au maintien du secteur immobilier. Pour autant, la prudence reste de mise, 2021 pourrait également nous réserver son lot de surprises..

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info