Immobilier : les bonnes nouvelles se succèdent pour les emprunteurs

Mickaël Touré • 06 Janvier 2021 • 14:55

Après un assouplissement des conditions d'octroi en fin d'année, les taux d'usure remontent tandis que les taux baissent. De bonnes nouvelles pour les emprunteurs.

Immobilier : les bonnes nouvelles se succèdent pour les emprunteurs

Au vu du contexte, 2021 aurait difficilement pu mieux débuter pour les emprunteurs. Bien que les circonstances soient toujours délicates en raison de la crise sanitaire, les emprunteurs pourront au moins se reposer sur quelques bonnes nouvelles en ce début d'année.

Alors que le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a consenti à assouplir les conditions d'octroi des crédits immobiliers, ce sont désormais les taux d'usure qui remontent tandis que les taux d'emprunt continuent, eux, de baisser.

Les banques plus tolérantes

Pour rappel, il y a quelques semaines, le HCSF a autorisé un assouplissement de ses recommandations, en vigueur depuis décembre 2019. Ainsi, la durée maximum d'endettement a été revue et passe de 25 à 27 ans. Le taux maximum d'endettement passe lui de 33 à 37 %. Dans le même temps, le volume des dérogations à ces règles passe lui de 15 à 20 % de l'ensemble des crédits octroyés. Une première bonne nouvelle pour les emprunteurs.

Dans le même temps, plusieurs courtiers indiquent que les taux continuent à baisser. Surtout, les banques semblent plus enclines à prêter et cherchent même de nouveaux clients. Les baisses de taux et l'assouplissement des règles permettent en effet, une « resolvabilisation » de certains emprunteurs exclus du crédit par les précédentes recommandations.

Les taux d'usure remontent

De plus, les taux d'usure sont également en hausse. Depuis le début de l'année, ces taux, qui déterminent les taux plafonds au-delà desquels les banques ne peuvent pas prêter, remontent. Ils sont fixés chaque trimestre pour le prochain par la Banque de France et publiés au Journal Officiel.

Depuis le 1er janvier, les taux sont donc moins discriminants. Le taux d'usure passe ainsi de 2,41 % à 2,56 % au premier trimestre 2021 pour les prêts de moins de 10 ans. Pour les emprunts de 10 à 20 ans, le taux plafond passe de 2,52 % à 2,67 %.  Enfin, il reste assez stable sur les durées de 20 ans et plus à 2,67 % (-0,1 point).

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info