Immobilier : quel sera l'impact des élections présidentielles ?

Jacques-Olivier Busi • 21 Octobre 2016 • 11:22

A six mois du premier tour des élections présidentielles, le Crédit Foncier a cherché à mesure l'impact du scrutin sur le marché de l'immobilier en France. Selon cette étude, l'impact de ces élections serait déterminant sur le niveau de transactions immobilières dans l'ancien.

Immobilier : quel sera l'impact des élections présidentielles ?Le Crédit Foncier a analysé les transactions annuelles dans l'immobilier résidentiel ancien sur la période 1971-2013.

A côté des programmes sur l'éducation ou la sécurité, l'immobilier alimentera également les débats. Pourtant, le secteur risque d'évoluer en fonction de la conjoncture électorale. C'est en tout cas l'objectif de l'étude du Crédit Foncier, qui a voulu mesurer l'impact des élections présidentielles sur le marché immobilier en France.

Pour ce faire, le Crédit Foncier a analysé les transactions annuelles dans l'immobilier résidentiel ancien sur la période 1971-2013. L'objectif : "Mesurer les effets des sept dernières élections présidentielles (1974, 1981, 1988, 1995, 2002, 2007 et 2012)", précise l'étude. A noter que la banque ne s'est pas intéressée aux transactions dans le neuf pour une raison simple : "Le neuf ne suit pas le calendrier des élections présidentielles, mais davantage celui des élections municipales", précise Nicolas Pécourt, directeur de la communication du Crédit Foncier, au micro de BFM Business.

>> A lire également : Deux tiers des professionnels estiment que le Brexit n'aura pas d'effet sur l'immobilier français

Une tendance à la baisse des transactions les années d'élections présidentielles

Ainsi, selon ses estimations, une année électorale voit une baisse moyenne de 3,8% des transactions dans l'ancien. Elles passeraient donc de 840.000 cette année à 810.000 en 2017, année d'élections présidentielles. La seule exception est l'année 2002, où aucune baisse n'a été observée au niveau des transactions avec même une hausse de 3,4%.

Crédits: Crédit Foncier

La baisse la plus forte a été observée lors de l'année 2012, où les transactions ont chuté fortement à hauteur de -11,6%. Un phénomène d'autant plus particulier qu'en comparaison, l'année précédant ce scrutin, les transactions augmentent en moyenne de 4,6% en volume. De même, l'année suivante, le Crédit Foncier observe une reprise de l'activité de 2,3%.

Crédits: Crédit Foncier

Plus de la moitié des professionnels projettent un effet négatif du scrutin sur le marché

En outre, la banque a donné la parole à 400 professionnels de l'immobilier issus de toute la France, pour connaître leur sentiment sur l'impact des élections présidentielles sur le marché. Pour cela, ils devaient répondre à la question "selon vous, quel impact pourrait avoir l'élection présidentielle de 2017 sur le marché du logement durant les mois précédant l'élection ?".

En réponse, plus de la moitié des professionnels (53%) estiment que ce scrutin va avoir un impact négatif durant les mois précédant. Pour les autres, 32% estiment qu'il n'y aura aucun impact et seulement 9% pensent que ces élections auront un impact positif sur le marché. "On va rentrer dans une période d'instabilité réglementaire, qui n'est pas un bon facteur pour le marché de l'immobilier, comme pour d'autres marchés", explique Nicolas, Pécourt.

>> A lire également : Les propositions des professionnels de l'immobilier pour fluidifier le marché

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X