Immobilier : À Paris, le mètre carré coûte plus de 10.000 euros en moyenne

Mickaël Touré • 01 Avril 2019 • 17:27

Les prix immobiliers continuent de flamber à Paris. Selon Century 21, ils ont augmenté de 8 % en un an et dépassent désormais les 10.000 euros en moyenne.

Immobilier : À Paris, le mètre carré coûte plus de 10.000 euros en moyenneLe temps passe et les prix flambent à Paris

Ce n'est pas un phénomène nouveau et hélas, il a tendance à s'amplifier. Au premier semestre 2019, le prix au mètre carré coûterait 10.005 euros en moyenne à Paris. Jamais le prix du mètre carré n'avait atteint de tels sommets dans la capitale !

En 2009, il était encore estimé à 6.157 euros. Soit une évolution de 62.5 % lors de la dernière décennie. Rien que lors de la dernière année, ces prix auraient augmenté de 8 %.

Un seuil symbolique déjà atteint dans certains quartiers

Même si le prix moyen dépasse les 10.000 euros pour la première fois, ce n'est pas un phénomène inédit dans toute la ville. En effet, certains quartiers parisiens ont déjà dépassé ce seuil symbolique depuis un bon moment.

Selon les données des notaires, le sixième arrondissement affichait déjà 10.330 euros/m² au troisième trimestre 2010.

Toujours selon les notaires, les 7 premiers arrondissements dépassaient tous les 11.000 euros/m² fin décembre 2018. Avec 7.930 euros/m², le 19e reste l'arrondissement le moins cher, le seul arrondissement en dessous des 8.000 euros/m². A contrario, le sixième arrondissement est le plus onéreux avec 13.150 euros/m² fin décembre 2018.

Plusieurs facteurs explicatifs

Bien sûr, plusieurs facteurs explicatifs permettent de comprendre le phénomène.

Avec un niveau historiquement bas des crédits immobiliers, le pouvoir d'achat des acquéreurs augmente. La pénurie des logements sur Paris intra-muros accentue le phénomène et entretient la bulle qui fait exploser les prix.

Et qui dit augmentation des prix dit forcément baisse de la surface moyenne acquise. Elle s'élève actuellement à 48,3 m² contre 49,6 m² au 1er semestre 2018.

Qui sont les acheteurs ?

Sans surprise, ce sont en majorité les cadres supérieurs et les professions libérales qui tentent le plus d'acheter un bien (51 %).

En revanche la proportion des employés et ouvriers parmi les acquéreurs ne cessent de reculer. Alors qu'ils représentaient encore 16.5 % il y a 10 ans, le taux est aujourd'hui descendu à 3,5 % (toujours selon Century 21). 


>> À lire également :

 Crédit immobilier : Bercy veut limiter les indemnités des emprunteurs

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info