Immobilier : les prix flambent à Paris et Lyon, stagnent à Bordeaux

Etienne Nicolas • 13 Juin 2018 • 17:25

L'embellie des prix de l'immobilier s'estompe à Bordeaux, tandis que les prix s'envolent à Paris et Lyon.

Immobilier : les prix flambent à Paris et Lyon, stagnent à Bordeaux

8,3 % d'augmentation annuelle et jusqu'à 17 % d'un mois à l'autre, les prix de l'immobilier bordelais se sont enflammés en 2017. Mais ce n'est plus le cas en 2018 : sur les cinq premiers mois de l'année, le prix de la pierre bordelaise a baissé de 0,1 % selon une étude du réseau immobilier Guy Hoquet.

Aujourd'hui, le prix du m² se situe aux alentours de 4.000 euros en moyenne. De plus, malgré des taux d'emprunt bas, le budget moyen rétrécit : 297.270 euros (-3,3 % comparé à 2016) ; une somme qui permet d'acquérir un bien d'environ 73,4 m².

Bientôt le cap des 10 000 euros ?

La capitale, elle, ne connaît pas de temps mort. Selon les prévisions de Fabrice Abraham, directeur général de Guy Hoquet, Paris devrait dépasser le seuil des 10.000 euros du mètre avant 2019. Pour le moment, le mètre y coûte 9.500 euros – soit au moins deux fois plus que Bordeaux ou Lyon.

Même si le budget moyen augmente (+5 %), le porte-monnaie des acheteurs peine à suivre la cadence de la hausse des prix de l'immobilier. De plus, les biens parisiens sont tellement prisés que les délais de vente se réduisent toujours et sont d'environ 61 jours contre 64 jours en 2017.

« Et encore, c'est une moyenne qui prend tous les biens, y compris ceux qui ont le plus de mal à se vendre comme les rez-de-chaussée exposés plein nord et surestimé de 30%. Lorsqu'un appartement est à son prix et qu'il correspond à la demande, il se vend en moins de sept jours à Paris », explique Fabrice Abraham.

Lyon, 3 950 euros du mètre

Malgré une hausse de 8 % l'année dernière, Lyon était tout de même devancé par Bordeaux. L'étude précise que les prix de la ville rhodanienne, qui s'élèvent actuellement à 3.950 euros/m², devraient rapidement rattraper ceux de « La belle endormie ». Autre enseignement de l'étude : le marché en province est calme et les prix sont stables (+0,7 %).

>> A lire aussi > Immobilier : où investir dans le Grand Paris ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X