Peut-on opter pour un PEA lorsque l'on est jeune ?

Mickaël Touré • 14 Juin 2019 • 17:13

Bientôt, l'ouverture d'un plan épargne action sera possible pour les jeunes de 18 à 25 ans. Une nouveauté qui pourrait bien pousser certains jeunes adultes à se lancer dans l'aventure boursière.

Peut-on opter pour un PEA lorsque l'on est jeune ?

Lorsque l'on entre dans la vie active, tous les moyens sont bons pour faire fructifier son argent. Alors que le livret A et l'assurance-vie connaissent actuellement des taux moins attractifs, le PEA fait office d'alternative viable pour tous ceux qui cherchent un placement attractif.

Dans le cadre de la loi pacte, l'Assemblée nationale a voté la création d'un PEA pour les jeunes de 18 à 25 ans. Souvent décrié pour son côté spéculatif, placer une partie de ses économies sur un PEA est-elle vraiment une bonne idée lorsque l'on est jeune ?

Comment fonctionne un PEA ?

Le Plan d'épargne en actions permet d'acquérir un portefeuille d'actions d'entreprises européennes tout en bénéficiant, sous certaines conditions, d'une exonération d'impôts. Deux types de PEA existent : le PEA classique et le PEA-PME dédié aux titres des petites et moyennes entreprises (PME) et aux entreprises de taille intermédiaires.

Il faut être résident fiscal français pour ouvrir un PEA et un seul plan épargne d'actions peut être ouvert par personne (soit deux par foyer). Pour autant, le PEA classique est cumulable avec un PEA-PME.

En règle générale, le PEA est plafonné à 150 000€. Dans le cadre d'un cumul, il sera possible d'y placer jusqu'à 225 000 €. Les versements sur un PEA sont libres ou programmés selon la volonté du titulaire. Un versement initial n'est pas requis lors de l'ouverture de ce genre de compte.

>> Pour aller plus loin : PEA : comment ça marche ?

Le PEA doit être ouvert pendant au minimum 8 ans. Bien qu'il ne soit pas un compte bloqué, un retrait avant un délai de 8 ans peut entraîner la fermeture du compte et surtout la perte des avantages fiscaux qui y sont liés. Après 8 années, le contractant est libre de disposer de l'argent, même si cela implique qu'il ne pourra plus y effectuer d'autres versements.

Un PEA est formé d'un compte en espèces et d'un compte en titre. Les versements réalisés sur le compte en espèces permettent de se procurer des titres pour l'autre compte. Le principal intérêt de ce genre de placement est qu'il est défiscalisé. Pour autant, il ne sera pas exempt de prélèvements sociaux.  Après 5 ans, une exonération d'impôts est appliquée au gain.

Selon les chiffres de la Banque de France lors d'une étude portant sur les chiffres de 2017, 6 millions de PEA sont détenus par les Français avec un montant moyen d'environ 15 000 euros.

Ce compte est particulièrement indiqué pour les personnes souhaitant faire fructifier un patrimoine boursier. Il permet de se constituer un portefeuille d'actions. Il faut également préciser que le PEA peut également être contracté auprès d'une assurance, et permet un avantage fiscal supplémentaire pour l'ISF.

Un PEA jeune opérationnel avant l'été

Bientôt, les jeunes de 18 à 25 ans pourront profiter d'un PEA même s'ils font encore partie du foyer fiscal de leurs parents, ce qui était impossible auparavant.

Jusqu'ici, ce type de placement était réservé aux contribuables. La loi pacte prévoit désormais un PEA spécifique à cette catégorie.

Plafonné à 20 000€, le PEA jeune est avant tout un outil pédagogique destiné à initier les jeunes adultes à l'investissement boursier. Il faut d'ailleurs noter que le plafond de 20 000 € viendra amputer d'autant le plafond du PEA ou du PEA-PME des parents.

 Il faut également préciser que dès que l'enfant quittera le foyer fiscal de ses parents, ce plafonnement disparaîtra tout en permettant de conserver les placements déjà réalisés.

Faut-il miser sur un PEA lorsque l'on est jeune ?

Lorsque l'on est jeune, miser sur un PEA peut paraître assez inutile voire risqué. Pourtant, ce placement peut s'avérer être une enveloppe fiscale intéressante. À condition d'être raisonnable sur ses placements boursiers.

Bien sûr, le capital n'est pas garanti. Il doit être investi en actions ou dans un fonds d'actions. Cela étant, des placements sécurisés existent et permettent de sauvegarder le capital investi. En fonction des titres détenus, un PEA peut rapporter gros.

>> Pour aller plus loin : PEA : une alternative au livret A

Ainsi, l'arrivée de ce nouveau placement peut s'avérer très intéressant. En plus de mettre le pied à l'étrier en matière de bourse, il permet de se retrouver dans une situation fiscale très intéressante après 5 années. Un moyen intelligent de se lancer dans la vie ou de financer un projet.

Plutôt que de miser sur une assurance-vie ou sur un livret A, peu rémunérateurs ces temps-ci, un PEA peut être un moyen de diversifier ses placements tout en se forgeant une solide culture financière. Ceci étant dit, en optant pour ce genre de placement, le jeune investisseur consent à un risque plutôt élevé et surtout à un produit rentable sur le long-terme.

 

>> À lire également 

La taxe d'habitation sera finalement totalement supprimée en 2023

Impôts : Édouard Philippe confirme une baisse d'environ 27 milliards de l'impôt sur le revenu

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info