Pouvoir d'achat immobilier : après un an, la hausse des prix reprend le dessus

Thomas Saint-Antonin • 08 Février 2018 • 15:02

Le pouvoir d'achat immobilier des français est en berne. Les taux historiquement bas ne peuvent plus masquer l'envolée des prix du marché, c'est l'arbre qui cache la forêt.

Pouvoir d'achat immobilier : après un an, la hausse des prix reprend le dessus

6 mois sont passés, et la situation ne s'est pas arrangée. 10 des 11 plus grandes villes françaises ont vu leur pouvoir d'achat immobilier diminuer. Montpellier est le seul « bon élève » de la classe avec un pouvoir d'achat en hausse. En réalité, les écarts se creusent entre les différentes villes de l'hexagone en ce qui concerne les mensualités afin de devenir propriétaire. Un Marseillais doit dépenser 703 euros par mois pour l'achat d'un 60m², contre 2503 euros pour un parisien.

Ces déboires sont pourtant récents. Depuis 2014, les mensualités afin de devenir propriétaires baissaient encore de 0,5% à 10,5% selon les villes françaises. Mais sur la dernière année, le phénomène s'est inversé. L'escalade des prix ne peut plus être compensée par les taux extrêmement bas, constatés actuellement.

Quelles prévisions pour 2018 ?

La tendance est plutôt à la baisse ces dernières semaines concernant les taux immobiliers et cela tend à perdurer. Le meilleur taux de crédit sur 15 ans est aujourd'hui de 1,05%. Il est très compliqué de prévoir à long terme, en témoignent l'augmentation constante des OAT 10 ans (indice de référence de l'évolution des taux de prêt). Ils étaient à 0,72% le 2 janvier, et ont grimpé à 0,89% aujourd'hui.

De plus, certains pays européens voient leurs taux d'emprunt augmenter. De ce fait, les banques pourraient se montrer plus frileuses en rehaussant leurs barèmes bancaires et diminuer encore davantage le pouvoir d'achat des français.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info