SCPI : la crise impactera-t-elle vos rendements ?

Mickaël Touré • 30 Mars 2020 • 17:34

Touchées par la crise, les SCPI doivent faire face aux difficultés financières des locataires. Une situation qui a de quoi inquiéter les épargnants associés.

SCPI : la crise impactera-t-elle vos rendements ?

À l'instar de l'ensemble du marché de l'immobilier, les SCPI se retrouvent également au coeur de la crise. Pour rappel, ce type d'investissement consiste à investir dans un parc immobilier (commerces, bureaux, etc.), afin de percevoir des revenus sous forme de dividendes trimestriels ou mensuels.

Or, la crise actuelle a de quoi inquiéter les épargnants qui ont choisi cette solution. Alors que l'activité des entreprises tourne au ralenti, beaucoup se demandent ce qu'il adviendra de leur investissement.

Les SCPI solidaires des entreprises 

Dans les faits, la situation peut inquiéter. Frédéric Puzin, président de Corum L'Épargne déclarait ainsi dans une lettre adressée aux associés des SCPI que « pour la première fois depuis 9 ans (nous) aurons des difficultés cette année à tenir tous (nos) objectifs ». Un constat bien évidemment lié à la crise du Coronavirus.

En effet, les SCPI ayant avant tout pour vocation de loger les entreprises, difficile d'avoir des rendements élevés alors même que plusieurs d'entre elles ont dû stopper leurs activités et peineront à régler les loyers à venir. D'ailleurs, la loi du 23 mars dernier permet aux TPE de “reporter intégralement ou d'étaler le paiement des loyers".

Pour autant, cela n'empêche pas les acteurs du secteur de la pierre papier de se montrer solidaires. Ainsi, plusieurs d'entre eux ont déclaré qu'ils aideraient les entreprises en difficulté. Dans un communiqué daté du 19 mars, l'Aspim, l'Association française des sociétés de placement immobilier, “recommande à ses adhérents d'aménager des reports et étalements de loyer, en cohérence avec les mesures du soutien mises en place par le gouvernement". Une logique de solidarité suivie par un grand nombre d'acteurs. Des mensualisations voire des reports de loyers sont ainsi envisageables.

Quid des épargnants ?

Ainsi, les épargnants seront probablement amenés à faire des concessions. Néanmoins, ces étalements et reports d'échéances devraient, en théorie, être indolores puisque récupérés après la crise.

Néanmoins, pour le moment, il est encore difficile de pouvoir se prononcer sur la capacité de remboursement des locataires en difficulté. Selon les experts, l'impact de la crise sur les rendements des SCPI dépendra en réalité de sa durée.

Si certaines SCPI peuvent espérer s'en sortir sans trop de dommages, d'autres pourraient en revanche subir un décrochage, notamment celles qui ont misé sur des biens destinés aux TPE ou aux PME.

S'il est pour l'instant difficile de se lancer dans le jeu des pronostics, les épargnants ne devraient pas subir un choc trop brutal.  Même si les dividendes perçus risquent d'être moins importants en 2020, ils devraient rester bien supérieurs au rendement des autres placements du marché.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info