Les taux des crédits immobiliers continuent de baisser et devraient bientôt établir un nouveau record

Mickaël Touré • 02 Avril 2019 • 16:31

Après avoir déjà baissé en mars, les taux des crédits immobiliers ont continué de diminuer ce mois-ci. En avril, les banques qui n'avaient pas baissé leurs taux en mars, les ont abaissés entre 0,05 point et 0,20 point. Une aubaine pour les futurs investisseurs ?

Les taux des crédits immobiliers continuent de baisser et devraient bientôt établir un nouveau recordLes taux des crédits immobiliers sont au plus bas

En mars, les taux des crédits immobiliers avaient déjà battu tous les records. Jusqu'à dépasser ceux enregistrés en octobre 2016. Cette tendance se confirme en avril, avec une nouvelle baisse ce mois-ci. Les meilleurs profils peuvent ainsi espérer négocier des taux à 0,85% sur 20 ans.

Des taux jamais vus en France et en Europe

Résultat de cette baisse, les taux moyens sont actuellement à 1,30% sur 15 ans, 1,50% sur 20 ans et 1,70% sur 25 ans. Des taux jamais enregistrés en France, ni dans les pays voisins.

Nul doute qu'avec de tels chiffres, l'attractivité dans l'immobilier français devrait s'en trouver boosté dans les prochains mois.

Un allongement de la durée des emprunts

Certes, les taux ont atteint des niveaux historiquement bas, mais il y a tout de même des différences notables avec les derniers records en date d'octobre 2016.

Si l'on compare ces données avec celles de 2016, c'est notamment la durée des prêts accordés par les banques et les taux inédits qu'elles proposent actuellement sur 25 ans qui interpellent.

En février, 41,5% a été réalisée sur des durées de 25 ans et plus, contre seulement 30.2% fin 2016, selon les chiffres de l'Observatoire Crédit Logement/CSA, qui regroupe les données des professionnels du secteur.

Est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Cette baisse pourrait faire office d'aubaine pour les futurs investisseurs. Pour autant, le retour de bâton pourrait être violent, notamment pour les emprunteurs à risque.

Cette baisse des taux s'accompagne d'une forte hausse des tarifs, notamment à Paris. Ce qui signifie qu'avec la même mensualité, selon l'endroit où l'on se trouve ou pourra gagner ou perdre quelques mètres carrés. Pas sûr donc que l'on y gagne au niveau du pouvoir d'achat.

En réalité, cette baisse pourrait être une mauvaise nouvelle pour certains consommateurs comme les séniors, notamment à cause des taux d'usures.

Malgré des taux très avantageux, il vous faudra donc être très vigilant avant de vous lancer dans l'aventure.

Avant de contracter un crédit, assurez-vous bénéficier d'une situation professionnelle stable, avoir des comptes bancaires sans découvert, et ne pas consacrer plus du tiers de vos revenus au remboursement du crédit.    

 

 

>> À lire également : 

Immobilier : À Paris, le mètre carré coûte plus de 10.000 euros en moyenne 

Crédit immobilier : les taux d'usure n'en finissent plus de baisser

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info